Un souffle qui ne tarit pas…

MyrAveria, tome 3, Myr
Par Patrice Cazeault

Résumé en quatrième de couverture :

Deux années se sont écoulées depuis l’insurrection qui a secoué Averia. Sur la colonie occupée, la vie a repris son cours normal. La nomination d’Haraldion, l’allié de Seki au temps de son emprisonnement, au poste de Gouverneur laisse présager un avenir meilleur pour les habitants de cette planète.
Alors que Seki s’efforce de rattraper son retard dans ses études, Myr, elle, éprouve plus de difficultés à retrouver une vie paisible. La révolution qu’elle chérissait de tout son être lui a été arrachée des mains et ce qu’elle a vu sur Terre a terminé de souffler ses convictions.
Dans l’obscurité, à l’abri des regards, Myr se lie à des gens dangereux.
Partagée entre son désir de protéger sa famille et sa quête pour rallumer les braises qui agonisent en elle, Myr commettra des gestes qui enflammeront beaucoup plus que son propre coeur.

Mon appréciation :

Je viens tout juste, à moins de dix minutes près, de terminer la lecture de ce troisième tome.
Comme toujours, Patrice ne lambine pas bien longtemps avant de nous plonger dans le récit. Après un petit retour aux sources, des éléments commencent à apparaître pour nous intriguer, pour mettre en place des situations qui pourront nous mener en plein dans l’action. Oui, encore de la politique, c’est évident. Mais la série Averia est bien la seule chose qui me fasse aimer la politique. L’espace d’une lecture, elle devient intéressante. Plus que présente dans les lectures — où se mêlent aussi d’autres sujets comme la famille, la guerre, l’amour —, la politique qui touche nos personnages devient une source attirante, une source qui, soudainement, vient chercher même ceux qui généralement l’oublient complètement tous les jours.
Quel plaisir de retrouver Seki et Myr, les deux soeurs au coeur du premier tome, de retourner dans leurs pensées et de découvrir ce qu’il se passe sur Averia. Il est plaisant d’être à nouveau dans la peau de ces deux soeurs, soeurs complètement différentes, et de lire toutes les étapes qu’elles franchiront. Rien n’est facile.
Myr revient en force dans ce volume, où elle jouera un rôle plus qu’important. Les actions qu’elle commettra ne lui plairont pas toutes. Dès que l’occasion se présentera de réfléchir à ses actes, Myr aura de la difficulté à résister aux émotions et sentiments qui l’habiteront. J’ai bien aimé assister aux changements qui opèrent en elle durant ma lecture. Telles des montagnes russes, l’adolescente naviguait dangereusement entre les moments où elle renforcissait sa carapace et les autres où celle-ci se fendillait et menaçait de s’écrouler. Ce sont ces changements qui permettent d’en apprendre encore plus sur elle, qui peuvent permettre au lecteur d’avoir un coup de coeur sur ce personnage.
Entre le premier tome et le troisième, c’est ce dernier qui me fait un peu préférer Myr. Enfin, chacun son avis! 🙂

Publicités
Catégories : Livres adultes, Science-Fiction | Étiquettes : , , , , | 2 Commentaires

Navigation des articles

2 réflexions sur “Un souffle qui ne tarit pas…

  1. Pingback: Salon du livre de Montréal 2012 | Dans ma bibliothèque

  2. Pingback: Patrice Cazeault se dévoile! | Dans ma bibliothèque

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

%d blogueurs aiment cette page :