Mieux que les précédents!

Histoires de vampires, tome 4, Le vampire d’à côté
Par Kerrelyn Sparks

*Attention : présence de sexualité.*

Résumé en quatrième de couverture :

Voici trois indices vous indiquant qu’il y a quelque chose de très différent chez votre nouvel amoureux :
1. Il dort toute la journée…, ce qui pourrait s’avérer plutôt fâcheux, s’il n’était pas si attentionné la nuit.
2. Il subit les attaques d’agresseurs armés d’épées, mais affirme qu’il n’a besoin de personne pour s’en sortir.
3. Il ne semble pas vieillir.
Heather Westfield a toujours mené une vie tranquille, mais tout cela bascule lorsqu’elle vient en aide à un très bel étranger fort mystérieux. Il y a bien quelque chose qui cloque chez Jean-Luc, mais un fait demeure : jamais elle n’a fréquenté un homme aussi charmant, tellement attirant et… vraiment merveilleux. Serait-il possible pour eux de vivre heureux pour toujours, si ce n’était de ce scélérat meurtrier lancé à leurs trousses?

Mon appréciation :

En effet, comme je le mentionne simplement avec le titre, j’ai trouvé ce tome 4 meilleur que les autres. Pas de beaucoup, mais certains éléments m’ont donné cet avis. Dans le tome 3, on y retrouvait aussi du changement. Mais dans celui-ci, je le trouve plus marqué, ce qui est plaisant.
D’abord, cela concerne Heather. Ce qui ne trompe pas, c’est qu’elle tombera amoureuse d’un vampire, bien sûr. Par contre, son passé la rend intéressante. Heather est une enseignante, elle a déjà eu un mari, mais ils ont divorcé, et elle a aussi une jeune enfant (j’y reviendrai). Donc, Heather est en premier différente par son physique. Dans le livre, elle se verra côtoyer des mannequins. Elle, par contre, possède plus de rondeurs. J’aime bien qu’on y intègre tout le monde et qu’on y démontre que tous les physiques attirent qui sait les aimer et les regarder avec les bons yeux. 🙂 On exclu alors ici le physique « parfait », et il est même mentionné que les mannequins ne sont pas toujours considérées plus belles par leur taille 0. Comme c’est le cas pour Jean-Luc.
Ensuite, la difficulté de la séduction. Quoique le « problème » n’était pas tant la séduction, mais plutôt, d’une part, le fait de s’avouer ses sentiments, et de l’autre part, le fait de devoir cacher la vérité à celle aimée. Je fais donc mention de Heather, qui voit à long terme et qui veille à ce que sa petite fille ait un bel avenir et qui s’interroge beaucoup plus qu’elle n’écoute son coeur. Aussi, je mentionne Jean-Luc, le vampire principal de ce tome-ci, qui a du mal à avouer sa vrai nature et tout autant à jouer avec le mensonge. Ils se rapprochent et s’éloignent à quelques reprises, ce qui ne nous mène pas à une relation facile dès le départ.
Finalement, la fillette. J’ai beaucoup aimé qu’elle soit dans le récit. Elle apportait une source de complications plaisantes, tout comme elle apportait aussi le côté familial bienvenu. Une mère attentionnée, un Jean-Luc très désireux de lui donner tout l’amour d’un père. Surtout que Jean-Luc a les dépenses faciles pour la petite. Elle ne manquera de rien, visiblement! Des jouets, par exemple. Il faut dire que cet homme a une petite fortune, alors…! J’ai trouvé ça très charmant de lire ces passages. L’enfant apportait une nouvelle touche de vitalité à l’histoire et donnait un bon effet. Plus de réalisme, même si tout tourne autour du surnaturel. Étonnant, mais vrai. Et intéressant.

Publicités
Catégories : Fantastique, Livres adultes, Romance | Étiquettes : , , , , | Poster un commentaire

Navigation des articles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

%d blogueurs aiment cette page :