À lire et à relire!

Les chroniques de Victor Pelham, tome 1, La Fleur mécanique
Par Pierre-Olivier Lavoie

Résumé en quatrième de couverture :

Victor est un adolescent vivant à Londres dans une ère où la technologie est plus présente que jamais. Les cieux bourdonnent de dirigeables et de gyrocoptères tandis qu’au plus profond de l’océan, un peuple d’hommes chevauchant des mammifères marins excavent du minerai. C’est exact, nous sommes en plein coeur des années 1800. Physiquement limité et se déplaçant à l’aide d’une canne, notre jeune protagoniste vivra une aventure plus qu’extraordinaire qui le mènera, malgré-lui, en Norvège comme en Égypte et même jusque dans la cité portuaire de Québec. Tout au long de son périple, Victor rencontrera des personnes de tous genres, alliés ou non, tels des gobelins, un épouvantail vivant et des satyres. Notre jeune ami découvrira également la vérité bien étrange sur ses origines ainsi que celle du monde plutôt inhabituel dans lequel il évolue.
La quête vers la « Fleur mécanique » vient de commencer…

Mon appréciation :

Plus de deux ans après avoir plongé dans cette belle brique pour la première fois, j’y retourne et je la dévore tout autant! Bien sûr, je savais certaines choses qui allaient se produire ou en avais de vagues souvenirs, mais ça ne change rien au fait que j’ai tout autant aimé ma lecture. Et, heureusement, elle était tout autant pleine de surprises! Je ne me souvenais pas de bien bien des choses.
Ce livre a beau contenir 600 pages, lorsqu’on y plonge, on en raffole et il se lit bien trop vite! Un chapitre par-là… Oh, finalement deux, c’est trop bien et on a le temps!
L’univers de Victor Pelham a de quoi émerveiller et plaire facilement. Dès le tout début, nous sommes intrigués par toutes sortes d’éléments. Puis plus l’on tourne les pages, plus l’on veut en lire la suite et en découvrir plus. Tout comme la première fois que j’ai lu ce roman, que ce soient les décors, les technologies, les actions, les objets, les personnages ou toutes autres choses, j’en étais complètement captivée! Les descriptions étaient idéales pour permettre de bien embarquer dans l’histoire aux côtés du jeune héros, ainsi que pour se situer, quel que soit l’endroit.
De cette série, j’adore les personnages, les technologies et les descriptions (oui, je me répète, mais j’en raffole). Que ce soit ce drôle d’épouvantail vivant du nom d’Ichabod, qui mène une intéressante double-vie, ou ce Caleb, qui crée des liens entre les personnages; que ce soient les technologies des horizoniers, qui vivent sur et sous l’eau; que ce soient les descriptions qui viennent m’arracher au réel pour m’empêcher de décrocher un seul instant mon regard des pages qui défilent sous mes yeux. La Fleur mécanique présente un excellent mélange de tout ce qui rend un livre vraiment bon, un mélange qui fait en sorte qu’il a une place de choix sur les tablettes et que l’on ait envie de le conseiller à tous. Pierre-Olivier a du talent au bout des doigts, c’est indéniable!

Publicités
Catégories : Aventure, Aventure, Fantasy ou merveilleux, Fantasy ou merveilleux, Humour, Humour, Livres adultes, Livres jeunesses | Étiquettes : , , , , | Un commentaire

Navigation des articles

Une réflexion sur “À lire et à relire!

  1. Pingback: Une histoire intéressante. | Dans ma bibliothèque

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

%d blogueurs aiment cette page :