Une mine de savoir!

Les Orphelins du Mal
Par Nicolas d’Estienne d’Orves

Résumé en quatrième de couverture :

Que sont devenus les enfants nés dans les haras humains créés par les nazis? Un thriller saisissant.
1995, en Allemagne. Le même jour, quatre hommes sont découverts, nus, une ampoule de cyanure brisée dans la bouche, la main droite coupée. Une seule certitude : les quatre hommes sont tous nés dans un Lebensborn, l’organisation la plus secrète des nazis, des haras humains où les SS faisaient naître des petits aryens pour réaliser leur rêve dément d’une race pure. Les autorités allemandes étouffent l’affaire.
Paris, 2005. Anaïs, jeune journaliste, est contactée par Vidkun Venner un riche collectionneur norvégien qui a reçu une mallette anonyme contenant quatre mains momifiées. Il veut qu’Anaïs l’aide à découvrir d’où elles viennent, et pourquoi on lui a envoyé ce macabre colis.
Très vite, la tension monte… Ni Anaïs ni Vidkun ne sortiront indemnes de ce terrifiant parcours initiatique.

Mon appréciation :

Ce roman, je ne l’ai pas aimé parce qu’il était un thriller — je n’en ai pas vraiment senti l’essence —, mais plutôt pour tous les éléments qu’il recèle.
D’abord parce qu’il touche à une période qui m’intrigue énormément (il faut dire qu’il s’en est passé des choses durant la première demie du 20e siècle) et qu’il y tisse plusieurs liens, mais ensuite parce qu’il est « bourré » de détails de toutes sortes, de contenu!
Du contenu, d’ailleurs, il n’en manque pas, ce qui m’en rend ravie. Un personnage entrait en jeu qu’on en avait des explications (à un moment où à un autre, parce que parfois, il recelait de mystères), il était question d’un évènement ou d’un personnage historique qu’on en était éclairé,.. Il y avait des explications et des détails sur tout ce qui pouvait causer des interrogations au lecteur! Mais bien sûr, rien d’enfantin. Était considéré un public adulte avec une base de connaissance acceptable et tout à fait normale pour le public visé. De cette manière, il n’y avait rien de redondant. Tout le contenu était fort bienvenu.
Qui plus est, il y a une chose que j’ai particulièrement aimée de cette façon de présenter les informations de toutes sortes. Dans le livre, un personnage se trouve à prendre vie en tant qu’auteur. Anaïs et Vidkun se retrouvent à posséder un manuscrit plutôt mystérieux qui pourrait éclaircir sa part de questionnements sur l’affaire des haras humains et, de près ou de loin, sur un lien que Vidkun a avec ces quatre mains dans la mallette qu’on lui a envoyée. Au lieu de simplement faire résumer le manuscrit par les personnages principaux, l’auteur a choisi de directement nous faire lire ce texte. Et j’ai adoré pouvoir faire les liens moi-même entre l’aventure d’Anaïs et de Vidkun, plutôt qu’ils me soient littéralement donnés devant moi. Et puis, dans divers autres romans, il m’est arrivé que les personnages aient à lire un quelconque message ou autre et j’étais atteinte de cette curiosité de vouloir voir, lire moi-même ces messages. Ainsi, Les Orphelins du Mal ne m’a pas déçue là-dessus et a comblé mon petit côté curieux.
Comme je l’ai mentionné, il y a quelque chose qui m’attire dans cette période de l’histoire qu’est celle où l’on retrouve, entre autres, la Seconde Guerre mondiale. En lisant ce récit, j’étais plutôt accrochée à cette soif d’en apprendre plus (même en sachant que l’histoire en tant que telle est tirée de l’imaginaire de l’auteur) que par le côté thriller du livre. Ça n’est pas tant le parcours initiatique qui venait me happer par son suspense, mais cette envie de simplement faire les liens entre les informations fournies, avec l’histoire de chacun des personnages. J’ai adoré dévorer le tout. Surtout parce que c’était habilement construit et imbriqué dans le réel des évènements, de sorte que le tout coulait si bien! Pour repérer cette frontière, l’envie m’a même prise d’aller taper des mots clés sur un moteur de recherche!
Vraiment, ce furent plus de 700 pages de bonne lecture.

Publicités
Catégories : Livres adultes, Policier et cie, Suspense | Étiquettes : , , , | Poster un commentaire

Navigation des articles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

%d blogueurs aiment cette page :