Lecture invitante.

Légendes d’Arménis, tome 1, Cœur de givre
Par Guy Bergeron

Résumé en quatrième de couverture :

Une avalanche libère un artéfact mystérieux, enfoui dans la montagne depuis des temps immémoriaux, artefact qui vient se loger dans les ossements d’un dragon mort dans une caverne des siècles auparavant. Un dragon mort-vivant, d’une puissance ahurissante prend alors vie…
Thomas, fils de Servia et Keiko, de l’Ordre de l’épervier, devra s’entourer d’alliés pour combattre le mal qui s’apprête à s’abattre des montagnes. Au cours de leur périple, semé d’embûches qui les entraînera parfois loin de leur but ultime, ils retrouveront Feren le nécromancien, Raimonishatralavax, dragon artiste et poète, Elfes et autres créatures du monde d’Arménis — toutes menacées par le dragon de givre, qui du haut de sa montagne gagne en force et en puissance chaque jour —, afin de combattre la plus grande menace qui ait jamais plané sur leur univers.
Dans un furieux combat qui oppose le dragon et ses créatures cruelles — gobelins, cyclopes et géants —, à l’armée dirigée par Thomas, la fureur du dragon mort-vivant s’avèrera d’une ampleur inouïe; si la coalition des humains et des Elfes arrive à le terrasser, ce sera au prix de pertes cruelles, et tous ne reviendront pas du combat.

Mon appréciation :

Tout d’abord, je tiens à affirmer que j’adore tout particulièrement l’idée d’amener certains personnages des deux autres séries de Guy Bergeron dans cette nouvelle trilogie (qui n’a d’ailleurs pas d’ordre particulier de lecture). C’est un plaisir de renouer avec ces protagonistes si bien appréciés des livres précédents. On arrive difficilement à se séparer des personnages que l’on apprécie et, ainsi, on ne s’éloigne pas d’eux!
La majorité des chapitres étaient relativement courts, ce qui était très bien, permettant ainsi une petite lecture à tous moments. Un chapitre par-ci et un autre par-là.
Cœur de givre, c’est une toute nouvelle histoire, même si elle nous permet de « revoir » certains personnages. Malgré le fait que nous y retrouvons des éléments déjà connus (les change-formes, par exemple), plusieurs nouveautés sont présentes. Qui plus est, j’ai aussi remarqué une amélioration du niveau d’écriture de l’auteur, rendant la lecture encore meilleure.
Peut-être que le véritable moment clé du récit, soit la bataille finale, arrive un peu tard dans le roman, mais le contenu du livre en tant que tel nous fait patienter avec délice. Et puis, même si la finale du tome semble un peu rapide, elle est assez bien construite pour nous sustenter. Enfin, j’ai complètement apprécié ma lecture au point où voir le livre traîner sur mon bureau me le rendait si attrayant que je ne pouvais résister à m’y plonger pour y lire quelques chapitres. J’avais même du mal à en décrocher pour aller me faire à manger!
Autant dire que j’ai aimé ma lecture et que j’ai fort hâte de me procurer le prochain tome des Légendes d’Arménis!

Publicités
Catégories : Aventure, Fantasy ou merveilleux, Livres jeunesses | Étiquettes : , , , , | Poster un commentaire

Navigation des articles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

%d blogueurs aiment cette page :