Une lecture magique.

Zarya, tome 1, Et le Crâne maudit
Par JP Goyette

Résumé en quatrième de couverture :

Zarya Adams a seize ans et vit à Saint-Jean-sur-Richelieu. En compagnie d’Abbie, sa meilleure amie, elle part pour Paris où son grand-père l’a invitée à passer les vacances d’été. Quand ce dernier l’emmène dans la ville où elle est née, l’adolescente commence peu à peu à comprendre les choses étranges qui se produisent autour d’elle : des bêtes noires que l’on n’avait plus vues depuis deux cents ans réapparaissent; des sifflements aigus se font parfois entendre; des objets bougent tout seuls. Pendant ce temps, à Paris, des jeunes filles se font enlever…
Un grand danger guette Zarya. Malphas, un homme sans scrupules, convoite les pouvoirs dont elle a hérité.
Mais quel est donc le mystère qui entoure sa famille depuis des milliers d’années?
Les aventures de Zarya, c’est d’abord et avant tout l’histoire d’une jeune gothique qui découvre qu’elle est… Mais qu’est-ce qu’elle est, en fait? Une sorcière? La réponse à cette question, c’est son grand-père qui la lui donnera :
« Pas tout à fait, ma chère Zarya… »

Mon appréciation :

Cela faisait immensément longtemps que je n’avais pas lu ce livre. En effet, c’était une relecture. Il le fallait bien, puisque je voulais poursuivre la série (je n’ai pas encore lu le tome 4) et qu’elle était un peu trop loin dans ma mémoire pour que j’aie de la faciliter à m’y replonger. Il n’empêche que ce fût tout autant plaisant de lire ce tome de Zarya, je vous l’assure!
Les éléments me revenaient seulement lorsqu’ils étaient mentionnés, ce qui fut bien pour ne pas gâcher les surprises. Et des rebondissements, il y en a presque tout le long du livre.
Zarya est une série qui se laisse lire de façon très agréable. Que ce soit de l’action, de la magie, de la sorcellerie, du surnaturel, de l’amour, de l’amitié, rien ne manque à l’appel! De quoi plaire ainsi à un plus vaste public.
S’il y a un élément qui plaît sans doute un peu plus à certains lecteurs, ce sont les lieux nommés. Et oui, pour ceux qui vivent dans les environs de Saint-Jean-sur-Richelieu, ils ont droit à quelques lieux qu’ils connaissent (dont la mention du cégep où j’étudie, va savoir pourquoi ça m’a plu!). De plus, le récit prend place tout à fait de nos jours, et il aurait simplement fallu être au maximum en juin 2012 pour être encore plus au présent de l’histoire. Pourquoi donc? Parce que l’on y mentionne une rapide fois la fameuse folie du 21 décembre 2012! Pour le reste, avec les aéroports et les lieux de Paris, tout est là pour être totalement contemporain. Puis, paf!, on prend conscience d’un autre monde, dont je ne vous en dirai pas trop si vous prévoyez lire la série. N’empêche que c’est là que la grande part d’irréalisme prend place. Une balance assez bien faite.
Bien sûr, il y a un petit bémol, mais bien léger. J’ai lu beaucoup depuis la première lecture de ce tome, de sorte que j’ai pris un peu de « maturité littéraire », si je puis m’exprimer ainsi. Et donc, à mon âge (quoique tout de même jeune) et avec ma culture livresque (comme se plaît à le dire ma professeure en cours de Création), j’ai un peu évolué. La manière dont le roman est construite m’a paru plus simple qu’avant. Rien de très recherché ou hors de l’ordinaire. Bien idéal pour un public jeunesse, mais un petit extra aurait été délicieux pour rejoindre un peu plus le public recherché, disons. Mais ça n’est rien d’énorme, puisque cela dépend uniquement de certains moments.
Pour le reste, c’est un bien bon bouquin et j’ai bien hâte d’avoir toute la série sur mes tablettes!

Publicités
Catégories : Fantastique, Fantasy ou merveilleux, Livres jeunesses, Science-Fiction | Étiquettes : , , , , | Poster un commentaire

Navigation des articles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

%d blogueurs aiment cette page :