Un horrible grimoire.

Zarya, tome 3, Et le Grimoire de Trotsky
Par JP Goyette

Résumé en quatrième de couverture :

« Je ne comprends pas… Pourquoi t’ont-ils laissé partir? Pourquoi nous ont-ils séparés? Tu es mon âme sœur… Tu es censé être à mes côtés, ils le savent! »
De la tristesse ou de la colère, Zarya ne sait plus trop ce qu’elle ressent. Mais non, pourtant, être fâchée contre Jonathan, jamais! C’est plutôt un profond désarroi face à ce cruel destin!
Malgré son énorme chagrin, Zarya doit reprendre une vie normale. Alors qu’elle s’apprête à quitter le monde sans magie pour celui d’Attilia, l’adolescente est témoin d’une manifestation troublante… Serait-ce un signe de Jonathan?
Dès lors, la jeune fille se lance dans une quête irrationnelle et est victime d’effroyables malédictions et de sortilèges mortels. Mais pourquoi mentirait-elle à son grand-père sur ses intentions réelles? Et pour quelle raison chercherait-elle un objet que personne ne tient à retrouver?
Heureusement, sur son chemin, Zarya pourra compter sur l’aide d’Elliott, un garçon des plus étranges…

Mon appréciation :

La façon dont débute ce tome est intéressante. En effet, on nous y présente un événement intrigant, mais que l’on ne poursuit pas immédiatement. Ce moment touche le personnage d’Elliott, et on lit dans les chapitres suivants (accompagnés de chapitres traitant de Zarya) tout ce qui y a mené. C’est ainsi un retour dans le passé, mais qui se situe finalement en même temps que ce que vit la jeune gothique. Ceci pousse le lecteur à suivre deux intrigues à la fois, qui se rejoindront inévitablement plus tard dans la lecture.
Je trouve que les tomes de la série ont une petite tendance à démarrer lentement. Sinon le prologue mystérieux où prend place Elliott, le danger ne se manifeste que vers la moitié du livre, par une évasion maléfique. Ça a du bon, dans le sens où il serait un peu ridicule que tous les dangers possibles tombent sur Zarya à chaque instant; d’un autre côté, ça crée quelques longueurs qui peuvent déplaire à certains lecteurs assidus d’action. À mon avis, il en manque une toute petite pincée de plus. Sans doute sera-t-elle présente dans le quatrième tome. À suivre!
Mis à part cela, j’ai mentionné une évasion maléfique qui se déroule vers la moitié du livre. Par contre, lorsque j’ai terminé ma lecture, j’aurais aimé qu’on la mentionne au moins un peu à la toute fin. Ne serait-ce que de rappeler que le danger est toujours présent, puisque les auteurs du crime commis n’ont pas été démasqués encore. Cela aurait rappelé ce fait aux lecteurs, les laissant sur un plus grand suspense qu’une simple promesse amoureuse de la part de la jeune adolescente.
Il y a une description que j’ai bien appréciée. C’est celle du fameux Grimoire de Trotsky. On décrit que celui-ci est littéralement fait de peaux humaines et que son encre est le sang. Ma foi, ce bouquin qui traverse les siècles doit avoir très mauvaise allure et avoir l’odeur qui va avec! L’image était si bien formée dans ma tête que c’en était totalement dégoutant!
J’ai bien hâte de me plonger dans le quatrième tome, même si je sais que je ne pourrai, ensuite, pas lire le cinquième de sitôt, étant donné qu’il n’est pas encore publié!

Publicités
Catégories : Fantastique, Fantasy ou merveilleux, Livres jeunesses | Étiquettes : , , , , | Poster un commentaire

Navigation des articles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

%d blogueurs aiment cette page :