Dévoré par plusieurs!

Tome 1, Divergence
Par Veronica Roth

Résumé en quatrième de couverture :

Dans le monde post-apocalyptique de Beatrice, la société est divisée en cinq factions, chacune consacrée au culte d’une vertu : les Sincères (l’honnêteté), les Altruistes (la perte de l’égocentrisme), les Audacieux (le courage), les Fraternels (la paix), les Érudits (l’intelligence). Tous les ans, chaque adolescent de 16 ans doit choisir la faction pour laquelle il dévouera le reste de sa vie. Pour Beatrice, le choix réside entre rester avec sa famille ou être qui elle est vraiment — elle ne peut avoir les deux. Alors, elle prend une décision qui surprend tout le monde, même elle…
Pendant la dure compétition de l’initiation qui suit son choix, Beatrice change de nom pour Tris et peine à déterminer qui sont ses vrais amis. Elle cherche aussi le moyen d’inclure dans sa nouvelle vie une histoire d’amour avec un garçon parfois fascinant, parfois frustrant. Mais Tris a aussi un secret qui, si on le révélait, pourrait signifier la mort. Tout en découvrant le conflit grandissant qui risque de mettre en péril cette société qui semble si parfaite, elle se rend compte que son secret pourrait bien être la seule chose qui puisse sauver ceux qu’elle aime… ou qui puisse la détruire.

Mon appréciation :

J’ai beaucoup entendu parler de ce livre  depuis les dernières années. Encore plus maintenant, puisque le livre a fait l’œuvre d’une adaptation cinématographique. Ma curiosité étant piquée, je devais alors lire ce livre, voire la série au complet.
Avec le cégep, je n’avais plus autant de temps pour lire. Il n’empêche que j’ai réussi à trouver le temps (deux professeurs ayant annulés leurs cours ont contribués à me laisser plus de temps pour lire malgré eux) et que j’ai, moi aussi, rapidement dévoré le livre.
Au départ, par contre, je ne suis pas entrée d’un coup dans l’univers du livre. Tout ne me plaisait pas et il manquait un petit quelque chose, selon moi. Puis, plus les pages défilaient sous mes doigts, plus je commençais à être réellement intriguée et fascinée par l’univers de Veronica Roth. Les moments riches en action ont grandement aidé à me plonger dans le roman. Par la suite, je me rendais compte que la fin se rapprochait de plus en plus vite.
Pour ce qui est de la finale, tant qu’à la mentionner maintenant, je dirais que je l’ai bien aimée en général, excepté un ou deux petits détails qui m’ont fait tiquer. Entre autres, certains passages étaient trop rapides à mon avis. Mais ce n’était rien de bien crucial, heureusement. Et cette fin m’a donné bien envie de me mettre à lire la suite très bientôt.
Mis à part cela, j’ai bien aimé l’ensemble du bouquin. J’aimais particulièrement la complexité des épreuves constituant l’initiation mentionnée dans le résumé en quatrième de couverture. Je les trouvais bien puisqu’elles ne semblaient aucunement trop faciles pour les personnages. Ainsi, les protagonistes devaient travailler d’arrache-pied pour réussir à performer, et ce, tout au long des évènements. Bien sûr, il y avait des individus malveillants dans les rangs. Beatrice, ou bien Tris, s’est fait un ennemi qui désire plus que tout être en première place dans le classement des novices de la fraternité. D’ailleurs, ce dernier ne se gêne pas pour nuire à ses concurrents et rire d’eux de façon méchante.
J’ai aussi apprécié bon nombre des personnages et les liens qui les relient entre eux. Comme Eric, un haut-placé parmi les siens (il est un instructeur, entre autres, pour les novices), qui a des contacts que l’on ne se douterait pas au début du livre, ni même lorsque l’on croise son chemin les premières fois dans le récit. La mère de Beatrice est tout aussi intéressante et pleine de mystères. On peut la deviner un peu à un certain moment du livre, mais jamais on n’imagine ce qu’elle est prête à faire pour aider les autres. Sinon, il y a aussi le personnage de Quatre, qui est intrigant, avec ses forces et ses faiblesses, ses mystères et ses manies. Son rôle nous remémore toujours, durant la lecture, à quel point personne n’est totalement protégé du mal. L’un des seuls petits bémols qui tournent autour de lui est par rapport à Tris, qui désire découvrir son vrai nom et savoir d’où vient son surnom. Disons que l’héroïne n’était pas très très vite sur ce coup-là, puisque dès que l’on mentionne une certaine épreuve de l’initiation, il est très aisé de deviner d’où provient le surnom du jeune homme. Tout de même, j’ai pris plaisir à lire la scène où on apprend cette raison!

Publicités
Catégories : Adaptations, Livres adultes, Science-Fiction | Étiquettes : , , , , | 2 Commentaires

Navigation des articles

2 réflexions sur “Dévoré par plusieurs!

  1. Pingback: Divergence | Dans ma bibliothèque

  2. Pingback: Plus sombre que le premier. | Dans ma bibliothèque

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

%d blogueurs aiment cette page :