Une nouvelle génération.

La trilogie du sel, tome 2, Gool
Par Maurice Gee

Résumé en quatrième de couverture :

Le gool reste invisible, mais Xantee, Lo et leurs compagnons peuvent sentir sa présence maléfique. Il se terre dans la jungle, dans les fissures de la roche. C’est un ennemi qui n’appartient pas à ce monde, mais qui s’enroule pourtant sur la gorge d’Hari, drainant son énergie vitale. Par la force de l’esprit, les proches d’Hari réussissent à lui éviter le pire, mais pour combien de temps encore?
Xantee, Lo et Duro doivent tout risquer pour trouver le roi des chiens, Tarl, qui leur dira peut-être le chemin des ruines d’Appartenance. Saura-t-il les mener jusqu’à la source du mal? Trouveront-ils le gool à temps? Auront-ils la force de détruire le monstre et de libérer le monde de sa faim dévastatrice?

Mon appréciation :

Un peu comme pour le tome 1, le début est assez rapide, de même que la fin du livre, qui présente une version accélérée des événements suivant l’aventure principale du roman. À la fin de Le sel, il est dit que le couple de héros a des enfants. Je m’excuse si je vous dévoile un punch de ce tome-ci mais, encore une fois, un couple de héros se voit grandir extrêmement rapidement vers l’âge adulte et tout ce qui s’y rattache. Ainsi, chaque tome de cette série présente visiblement une nouvelle génération.
Je ne trouve pas l’idée mauvaise, même si je suis toujours un peu déçue quand je lis les passages où la vie des personnages est en accéléré. Ce que cette idée a de bon, c’est que l’histoire ne paraît pas encore moins réaliste qu’elle ne l’est, dans le sens où le personnage principal (disons Hari) ne doit pas affronter en très peu de temps tous les maux du monde. Je ne sais pas si je suis très claire, mais ce que je veux dire est que tout n’arrive pas dans la même période de temps et au même personnage.
Tant qu’à parler d’éléments en accéléré, je vais continuer sur cette lancée pour un point supplémentaire : l’avant-dernier affrontement. Eh oui! lui aussi est étalé sur peu de pages. Cinq pages à peine. Cet affrontement et le tout dernier, contre le gool, s’entassent dans tout juste trente pages, avec d’autres actions des protagonistes. C’est ce que l’on attend le plus, durant la lecture, et cela se lit en un clignement des yeux. C’est un peu décevant, étant donné que ce sont des passages importants.
Autrement, ne vous inquiétez pas, j’ai apprécié ma lecture. C’était plutôt divertissant et je trouvais agréable d’apprendre à connaître les enfants de Hari, dont Xantee (celle mentionnée dans le résumé, ci-haut). J’appréciais aussi beaucoup Duro, l’ami de Xantee. J’aurais aimé le découvrir plus, mais cela me suffit aussi. Mis à part cela, malgré que la quête soit longue, je l’ai trouvée intéressante. Sans trop vous en dévoiler (quoi que cela se devine), le gool est une sorte d’entité qui se nourrit du mal, et qui le répand alors autour de lui. Cette image pourrait être une métaphore des pensées négatives que nous pouvons tous avoir. Le voisin est d’humeur grisonnante et il finit par déteindre à un moment ou à un autre sur nous, par exemple. Cela peut faire une grande chaîne, jusqu’à ce que quelqu’un de bonne humeur (qui fait le bien), ramène le sourire!
Je trouve donc plaisante cette série, parce qu’elle offre un bon divertissement, mais peut aussi faire réfléchir si l’on plonge dans un deuxième sens que peuvent avoir les péripéties et ennemis des personnages.

Publicités
Catégories : Fantasy ou merveilleux, Livres adultes | Étiquettes : , , , , | Poster un commentaire

Navigation des articles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

%d blogueurs aiment cette page :