Une fin ouverte…

La fourche du diableLa fourche du diable
Par Mark Terry

Résumé en quatrième de couverture :

À : Dr Derek Stillwater, Ph. D.
De : James Johnston, ministre
Ministère de la sécurité intérieure
CODE ROUGE
Évaluez, coordonnez et enquêtez immédiatement au sujet de l’assaut contre l’U.S. Immunological Research à Baltimore, MD. Les rapports préliminaires indiquent le vol d’un agent infectieux biogénétique de niveau biosécurité 4 par des sujets inconnus. FBI sur place. Donnez des nouvelles aussi vite que possible.
Soyez avisé que Chimera M13 est extrêmement contagieux et a été conçu pour tuer en 24 heures.
IL N’EXISTE PAS DE VACCIN.

Mon appréciation :

Je dois avouer que j’ai débuté ma lecture de manière un peu réticente. Le prologue ne m’a pas paru captivant et, par la suite, je devais jongler avec divers termes scientifiques et abréviations de fonctions et de titres américains. J’avais du mal à m’y retrouver! Au fil de ma lecture, je reconnaissais un peu ces termes, mais ça n’était pas assez à mon goût pour m’empêcher de ralentir ma lecture lorsque je les lisais.
Mis à part cela, je dois dire que je me suis quand même laissée guider par le flot de mots. Le livre ne venait malheureusement pas me chercher autant que je l’aurais voulu. Cependant, j’étais tout de même curieuse d’en découvrir la suite. Je me demandais ce qu’il allait arriver à certains des personnages, surtout une certaine Liz, lorsqu’elle a été infectée par le virus (je m’excuse de vous dévoiler ce punch). Tout semblait aller de plus en plus mal pour les personnages et j’étais intriguée de savoir ce qu’il se passerait par la suite. À quel point cela aurait pu être pire.
Il y a une scène que j’ai tout de même appréciée par son côté cocasse, bien qu’il ne soit pas mentionné. Elle se situe à la toute fin du livre, alors je vais tenter de vous la décrire sans trop en dire. Derek Stillwater se retrouve face à l’homme qui a dirigé l’attaque contre l’U.S. Immunological Research afin de s’emparer du virus Chimera M13. Ce virus a été mis en aérosol dans une canette de Cola. Les deux hommes se battent donc pour la canette de Cola dans un lieu public. On sent que la scène est importante et dangereuse étant donné les coups échangés et les armes en présence. Par contre, je me suis mise à la place d’un passant (ce qui n’est pas fait dans le livre) afin d’observer la scène : deux hommes se battant pour avoir une canette de Cola. J’ai trouvé cela plutôt comique.
Aussi, il y a quelque chose que j’ai bien apprécié de ce bouquin. La situation est catastrophique : le monde se retrouve face à un danger très prochain qui décimerait les populations. Rien n’était aisé pour les personnages de La fourche du diable. Il leur fallait découvrir qui était le groupe de terroristes qui avait volé des éprouvettes du virus, il leur fallait le retrouver, l’empêcher de commettre l’irréparable… le tout en subissant les attaques de ce fameux groupe! Divers endroits sont ciblés et les morts pleuvent et s’accumulent de façon terrible. On sent tout le danger que courent les personnages du livre par l’insertion de ces pertes. J’ai trouvé bien que rien ne soit trop facile.
Ensuite, pour parler encore un peu de la fin, j’ai plus ou moins apprécié l’épilogue. Disons qu’il laisse complètement la porte ouverte à l’histoire, de sorte qu’elle ne se termine pas avec la dernière page. Je ne sais pas si c’est parce que l’auteur avait en tête une suite ou bien parce qu’il jugeait que cette fin était bien malgré le fait que cela laisse croire qu’il ne savait pas exactement comment mettre fin à tout le grabuge causé par le groupe de terroristes.

Publicités
Catégories : Livres adultes, Policier, Suspense | Étiquettes : , , | Poster un commentaire

Navigation des articles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

%d blogueurs aiment cette page :