Est-ce l’amour ou bien l’argent qui occupe la première place?

La madone des enterrements
Par Madeleine Wickham (Sophie Kinsella)

Résumé en quatrième de couverture :

Fleur, la quarantaine resplendissante, a une spécialité : séduire les riches veufs, profiter de leurs largesses puis disparaître fortune faite et cartes de crédit en poche. Quand elle jette son dévolu sur l’austère Richard Favour, elle ne doute pas d’arriver très vite à ses fins. Mais c’est sans compter sur l’encombrante famille de son promis… et un rival de poids dans la course aux millions! Et si, en matière d’arnaque, Fleur avait enfin trouvé son maître…?

Mon appréciation :

Après avoir lu ce livre, je me suis dit qu’il tournait plus autour du personnage de Richard, que c’était plutôt son histoire que l’on suivait à travers celle de Fleur. Je dis ça surtout parce que c’est sa vie qui change au fil des pages et que les péripéties viennent toutes le rejoindre. Il semble être l’élément central, mais on le connaît uniquement parce que Fleur s’y intéresse… ou plutôt parce qu’elle s’intéresse à sa fortune.
Ainsi, c’est Fleur que l’on suit au départ, du moment où elle quitte sa dernière fréquentation à celui ou elle se rend au service funéraire de la femme de Richard. Dès ce moment où nous rencontrons le veuf, c’est sur lui que se rattache le fil du récit. On apprend à le connaître et on ne veut que ce qu’il y a de mieux… et ce n’est pas Fleur, se dit-on, puisqu’elle ne veut que son argent et partira par la suite. J’étais triste pour le pauvre Richard quand je pensais à Fleur qui partirait avec une part de son argent et qu’il se retrouverait à nouveau seul, lui qui tombait amoureux d’elle. Donc, tout au long, je me sentais mal pour le pauvre Richard, mais je ne pouvais m’empêcher de découvrir ce qu’il se passerait par la suite.
J’ai bien aimé les personnages de Gillian, la sœur de la défunte et la cuisinière de Richard, Anthony, le fils de Richard, et Zara, la fille de Fleur. Je trouve les deux premiers très chaleureux, et Zara était intéressante. Avec Zara, on voit que le mode de vie choisi par sa mère n’est pas si extraordinaire que cela et qu’il comporte divers inconvénients qui déplaisent à la jeune adolescente. Elle est aussi la première à avouer apprécier résider chez Richard, où tout est calme et stable.
Bien entendu, j’aime beaucoup le personnage de Richard. Tout au long, il évolue. Il prend goût à la vie en fréquentant Fleur et commence ainsi à rellement s’amuser. Par contre, il découvre les aspects négatifs que sa femme avait, ce qu’elle lui cachait. Elle n’était pas si parfaite que cela, finalement. Ainsi, Richard doit jonler avec son nouveau bonheur et apprendre à repartir de zéro après une première relation imparfaite où chacun se clôitrait dans son mutisme et ses secrets (je ne veux pas top vous en dévoiler, mais il y avait plusieurs petits secrets reliés avec la défunte).
Finalement, j’ai apprécié la fin, même si, tout au long, j’avais peur de ce qu’il pouvait arriver à Richard en bout de ligne.  Cela se termine plutôt bien et laisse de jolies perspectives pour une vie heureuse par la suite.

Publicités
Catégories : Contemporain, Livres adultes | Étiquettes : , , , | Poster un commentaire

Navigation des articles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

%d blogueurs aiment cette page :