Peu en ressortiront vivants…

Le protocole Reston
Par Mathieu Fortin

Résumé en quatrième de couverture :

Un monstre est capturé en Asie. S’agit-il d’un mutant ou d’une créature dont on n’a encore jamais soupçonné l’existence? Une équipe de scientifiques de Toronto demande à ce qu’on lui expédie la chose, pour en déterminer l’origine, mais le cargo qui la transporte frappe un haut-fond en face de Trois-Rivières. La cage de plexiverre craque et le monstre s’enfuit.
Trois-Rivières est assiégée. Victor, un jeune professeur, et son coloc Lucien tentent d’échapper au fléau, mais les hommes et les femmes dont le monstre s’abreuve deviennent eux-aussi des monstres assoiffés de sang. Même le voisin Raoul, pourtant si cool… Pendant que la ville est sous le coup de cet assaut, le Protocole Reston est appliqué : tous les moyens de communication sont coupés : téléphone, radio, internet, télévision… et on refuse l’entrée aux journalistes à l’intérieur du périmètre.
Des luttes de pouvoir se jouent, dont les règles échappent aux dirigeants eux-mêmes.
Parce que personne ne doit savoir. Personne. Jamais.
Le protocole Reston, un roman d’action qui file à un train d’enfer.

Mon appréciation :

Je ne lis pas souvent de ce genre de roman, comme en témoigne ce blogue avec toutes les appréciations qui y paraissent depuis plus de deux ans. Ainsi, c’est toujours une surprise lorsque j’y plonge, parce que ce type de livre est loin de m’avoir révélé toutes les possibilités qu’il offre et tous ses secrets.
Dès le tout début de ma lecture, j’ai été scotchée. Le livre commence avec une lettre mystérieuse envoyée au patron de la maison d’édition Coups de tête. C’est intrigant. Il est question de danger et le tout est si bien formulé que l’on ne peut que tourner la page et commencer à lire l’histoire.
Le premier chapitre est à peu près le seul qui soit tranquille du livre. Victor fait sa course habituelle en soirée, où il parcourt divers lieux de la ville de Trois-Rivières. Seulement, Victor sent une présence qui l’observe lorsqu’il longe des boisés durant son jogging. On s’inquiète. Et s’il lui arrivait quelque chose? Après tout, une bête effroyable rôde dans les parages.
Par la suite, tout dégringole. Raoul débarque devant la porte de l’appartement de Victor et Lucien, tambourinant le battant avant de s’écrouler à l’intérieur, couvert de sang. Puis… quelques minutes seulement après que son décès ait été constaté, il semble renaître, mais avoir une soif dévorante de s’attaquer aux deux jeunes hommes afin de s’abreuver et reprendre des forces. Dès cet instant, le danger ne cesse de guetter les deux amis.
J’ai bien aimé que les deux personnages principaux rencontrent beaucoup de difficultés. Après tout, ils se retrouvent dans une ambiance pleine de risques et leur survie dépend de chaque acte qu’ils posent. Qui plus est, lorsque des gens les interpellent pour de l’aide, ils se doivent de les aider (particulièrement Victor). Je ne veux pas vous gâcher la surprise, mais j’ai bien aimé le côté réaliste (autant que ça puisse l’être dans la situation) qu’apportait le fait que tous ne survivent pas au bout de cette éreintante journée morbide.
Tout est dangereux et la fin ne peut certainement pas être des plus joyeuses. Parlant de fin, elle est assez mystérieuse et ne semble laisser présager rien de réellement bon pour le personnage que l’on suit jusqu’à la dernière page. À vous de découvrir ce qu’il en est, mais avant, vous devrez affronter bon nombre de macchabés!

Publicités
Catégories : Fantastique, Horreur, Livres adultes, Policier et cie, Suspense | Étiquettes : , , , | Un commentaire

Navigation des articles

Une réflexion sur “Peu en ressortiront vivants…

  1. Pingback: Salon du Livre de Montréal 2016 | Dans ma bibliothèque

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

%d blogueurs aiment cette page :