Un récit percutant.

Le sang des promesses, tome 2, Incendies

Par Wajdi Mouawad

Résumé en quatrième de couverture :

Lorsque le notaire Lebel fait aux jumeaux Jeanne et Simon Marwan la lecture du testament de leur mère Nawal, il réveille en eux l’incertaine histoire de leur naissance : qui donc fut leur père, et par quelle odyssée ont-ils vu le jour loin du pays d’origine de leur mère? En remettant à chacun une enveloppe, destinées l’une à ce père qu’ils croyaient mort et l’autre à leur frère dont ils ignoraient l’existence, il fait bouger les continents de leur douleur : dans le livre des heures de cette famille, des drames insoupçonnés les attendent, qui portent les couleurs de l’irréparable. Mais le prix à payer pour que s’apaise l’âme tourmentée de Nawal risque de dévorer les destins de Jeanne et de Simon.

Mon appréciation :

Je dois dire que lorsque j’ai lu cette pièce de théâtre, j’avais déjà visionné l’adaptation cinématographique depuis un bon moment. Je me souvenais tout de même des points culminants de l’histoire, et je n’ai donc pas eu de surprises durant ma lecture. Il n’empêche que je l’ai bien appréciée.
Oui, les noms des personnages sont un peu particuliers à prononcer, mais c’est qu’ils sont arabes (ou quelque chose de semblable). Mais si l’on exclut cet élément (qui n’était pas si dérangeant que cela, à mon avis), la pièce se lit avec une réelle facilité. Quelques passages peuvent paraître confus à certains moments, puisque le passé et le présent se chevauchent, mais une fois que cela est compris, j’ai trouvé que la lecture coulait très bien.
Tant qu’à parler de l’écriture, je vais continuer un peu sur cette lancée. Les tableaux de la pièce sont très courts. Ainsi, l’on passe rapidement de l’un à l’autre, ce qui donne l’impression d’avancer très rapidement dans l’histoire. Cela affecte donc le rythme, ce qui était bien intéressant et pertinent pour ce texte.
Mis à part cela, bien que je connaissais déjà les punchs de l’aventure de Jeanne et de Simon, j’ai pris bien du plaisir à les lire. Je voyais les événements approcher, mais je n’étais pas déçue de cela. L’ensemble restait tout aussi captivant, et les révélations, percutantes. J’ai adoré redécouvrir tous les liens qui unissaient les personnages, de même que de retrouver Nawal sur le chemin de son histoire, et donc du passé des deux jumeaux et de leur frère inconnu et de leur père mystérieux.
De plus, les images présentes dans le livre sont réellement profondes. Elles sont fortes et vivantes. En voici donc un exemple qui m’a beaucoup touchée : « L’enfance est un couteau planté dans la gorge. On ne le retire pas facilement. » (p.18)
Je crois bien que je prends de plus en plus de plaisir à lire du théâtre et même si j’étais un peu réticente avant de plonger dans cette pièce-ci, j’y ai vraiment pris plaisir. Si le film (n’étant pas mon genre de film) ne m’avait pas attirée, la pièce écrite l’a fait à coup sûr.

Publicités
Catégories : Adaptations, Livres adultes, Théâtre | Étiquettes : , , , , | 2 Commentaires

Navigation des articles

2 réflexions sur “Un récit percutant.

  1. Pingback: Incendies | Dans ma bibliothèque

  2. Pingback: Des mots qui percutent dans une ambiance qui joue sur la construction du texte. | Dans ma bibliothèque

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

%d blogueurs aiment cette page :