Un espoir qui vient réconforter.

Klepto

Par Lori Weber

Résumé en quatrième de couverture :

« C’est une sensation particulière, une poussée d’énergie qui me traverse tout entière, comme si un courant électrique me parcourait le corps. J’en ai la peau qui picote et je dois me retenir pour ne pas crier. C’est toujours à ce moment-là que je pourrais tout gâcher.
Voler n’est pas si difficile, une fois qu’on a compris le truc. En fait, ça m’effraie même, quelquefois, de voir à quel point c’est facile. Pour moi. »
Kat ne se laissera plus jamais dominer par sa sœur. Elle se l’est promis. Elle se l’est juré. Pour se sentir vivre, Kat prend des risques. Elle traverse une ligne. Sans retour?

Mon appréciation :

Une lecture qui se fait plutôt rapidement, étant donné que les chapitres sont courts et que le tout se déroule en quelques jours à peine. C’est l’équivalent d’un passage dans la vie des personnages, ce qui est intéressant.
J’ai bien aimé le début du livre, où Kat raconte l’une des fois où elle a commis un vol. On la suit pas à pas, geste par geste, afin de savoir sa méthode. Je trouve que cela ajoute de la crédibilité. Comment un personnage pourrait-il sembler être véritablement kleptomane si le lecteur « n’assiste » à aucun de ses vols? Également, le personnage de Kat paraît profondément affecté par la relation avec sa sœur, Hannah. Et j’ai trouvé fort pertinent que les références à cette grande sœur peu agréable soient disséminées un peu partout. Ainsi, on ne découvre pas les difficultés de l’existence de Kat d’un seul coup, mais peu à peu, comme si on pouvait lentement creuser sa carapace.
L’ami d’enfance de Kat m’a plu. Aimant et plein de qualités, il était évident qu’il serait l’outil pour aider son amie à se sortir de sa passe sombre en la soutenant et en lui offrant des moments agréables. J’ai d’ailleurs apprécié le passage où il lui montre un lieu presque magique et où l’espoir se retrouve partout. Ce lieu devient même un peu une bouée pour Kat… et le deviendra peut-être pour Hannah, comme le laisse présager la fin du roman. Tout de même, j’aurais aimé que l’ami de Kat soit plus présent au départ du livre, histoire qu’il occupe un peu plus de place, malgré qu’elle le rejette. Cela aurait été plaisant de voir à quel point il était prêt à l’aider.
Finalement, je dois mentionner les derniers chapitres, qui sont probablement la force du livre. En effet, c’est à ce moment que le plus gros de l’histoire a lieu. C’est là où la douleur sort des personnages en révélations, en désirs de se refaire en mieux, malgré la souffrance. C’est aussi là où l’espoir se fait le plus sentir, telle la promesse d’un avenir meilleur pour tous. C’est une suite qui n’a pas besoin d’être écrite, mais qui est plaisante à imaginer.

Publicités
Catégories : Contemporain, Livres jeunesses | Étiquettes : , , | Poster un commentaire

Navigation des articles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

%d blogueurs aiment cette page :