Une psychologie bien amenée!

Le passager

Par Patrick Senécal

Résumé en quatrième de couverture :

Étienne Séguin n’a pas trente ans. Originaire de Drummonville, demeurant depuis quelques années à Montréal, il vient d’accepter un poste de professeur de littérature au cégep de sa ville natale. Qu’à cela ne tienne, il fera l’aller-retour par l’autoroute 20; le trajet ne pend pas plus d’une heure, cela lui permettra d’écouter la radio et, surtout, d’oublier sa récente séparation!
Peu de temps après, Étienne remarque un autostoppeur, toujours posté au même endroit au moment où il passe. Pourquoi ne pas le faire monter afin de rompre la monotonie de la route? Dès la première rencontre, le jeune homme comprend que son passager l’a connu dans son enfance. Mais voilà : Étienne souffre d’amnésie et n’a aucun souvenir de ses jeunes années. C’est alors que les questions surgissent dans son esprit : qui donc est ce passager qu’il a pris l’habitude d’embarquer? Et qu’ont-ils fait ensemble, dans leur jeunesse?

Mon appréciation :

C’était la première fois que je lisais un roman de Patrick Senécal, un auteur pourtant très connu et populaire. Le plus ironique dans tout cela, c’est que, à la librairie où je travaille, je conseillais ses bouquins en ayant une maigre connaissance du contenu. Désormais, et à mon grand plaisir, je saurai exactement ce que je conseille et y ajouterai de meilleurs arguments.
À la lumière de ces quelques mots, vous devez vous douter que j’ai apprécié ma lecture. Tout d’abord, cela n’a pas pris cinq pages que j’étais intéressée par ce que je lisais. Le personnage m’interpellait. Ainsi, c’est d’un seul coup que je suis passé au travers du livre.
La plume de Patrick Senécal est très bien. Le tout se lit aisément et les seuls détails que l’on n’arrive pas à comprendre sont les mêmes que pour le personnage principal, jusqu’à ce que les événements en dévoilent peu à peu.
La psychologie de ce personnage principal, justement, est un des éléments qui m’a le plus plu durant ma courte lecture. Étienne Séguin apparaît d’abord relativement fort, surtout par rapport à son travail. Cependant, il a tôt fait de montrer une faiblesse en lien avec sa récente rupture. Puis, lorsque les premiers sombres événements se déroulent, sa personnalité s’oppose. Parfois, il donne l’impression d’être relativement solide, mais cela est rapidement remplacé par une faiblesse. Le tout s’enchaîne rapidement, et le lecteur est d’autant plus plongé dans l’histoire… à travers les yeux du protagoniste.
Ainsi, j’étais totalement plongée dans ma lecture. Lorsque ce que vivait Étienne s’est mis à dégénérer, les images m’apparaissaient encore plus nettes. En bref, l’auteur a réussi son coup, parce que ce qu’il me reste de plus fort du livre, ce que je n’oublierai pas rapidement, ce sont les visions d’horreur.

Publicités
Catégories : Fantastique, Horreur, Livres adultes, Policier et cie, Suspense | Étiquettes : , | Poster un commentaire

Navigation des articles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

%d blogueurs aiment cette page :