Un tome qui plaît davantage!

Les 5 derniers dragons, tome 8, Le destin de Rajni

Par Danielle Dumais

Résumé en quatrième de couverture :

Jamais les porteurs de dragons n’auront été si près d’acquérir cette précieuse liberté. Pourtant, une hantise obsède Inféra : l’image de Waldo possédé par le diable. Elle craint que cette entité soit encore là, à la Terre d’Achille. Andrick fait tout pour la calmer, mais Arméranda le ramène à la réalité. D’une voix grave, elle déclare : « Elle a raison. Cette entité n’est peut-être pas partie après tout. Nous n’avons rien fait pour nous en assurer. » C’est la triste vérité.
Satant nourrissait l’espoir de diriger d’une main de fer son empire infernal, mais sa confiance envers Belzébuth s’est effritée puisqu’il n’a pas réussi sa dernière mission : celle de construire une tour de 66 mètres. Aussi, Belzébuth ajoute deux promesses pour adoucir la colère de son prince : celle d’un suppôt, Rajni, l’enfant de Purnima, et le chaos à Nourem. Pour ce faire, Belzébuth prend possession d’un dragon, mais la bête est loin d’être docile.
Réussira-t-il à la maîtriser et à accomplir ses actes funestes? Les chevaliers du Dragon rouge parviendront-ils à contrecarrer ses sombres projets? Vous le saurez en suivant les nouvelles péripéties de la troupe sur le chemin du retour.

Mon appréciation :

Pour ceux qui suivent mes avis depuis le premier tome de la série Les 5 derniers dragons, vous savez que je fais régulièrement l’observation qu’il manque d’éléments de résumé dans chacun des volumes pour éviter des petits oublis et plus aisément retomber dans l’histoire. Eh bien! ce ne fut pas le cas dans ce huitième volume! Enfin on me rappelait quelques éléments des tomes précédents. Ces détails étaient tout à fait pertinents, puisque j’en aurais oublié autrement. Cela m’a permis de bien suivre le fil du récit sans toujours me questionner sur les tomes qui étaient plus loin dans ma mémoire.
Mon intérêt pour ce tome était beaucoup plus élevé que pour le précédent. Comme la réunification du pentacle des cinq dragons est au centre du roman, j’étais bien intriguée de savoir ce qu’il adviendrait des héros une fois l’action faite. Là encore, toutes les réponses ne m’ont pas été données, ce qui fait que je suis curieuse de découvrir la suite.
Bien entendu, il y a encore des éléments qui m’ont moins plu. J’ai trouvé que Belzébuth, qui refait surface, était trop facilement contré. Il n’avait même rien de réellement effrayant, puisque s’il ne réussit pas ses missions, il a aussi un comportement un peu enfantin. Cette attitude se retrouve pareillement chez les autres créatures de Satan présentes dans le tome, de même que chez certains de nos héros (dont quelques uns ont pourtant la maturité requise pour être déjà mariés).
Finalement, les dernières pages du roman ont amené différentes interrogations qui donnent envie de lire le neuvième volume de cette série. D’abord, nous sommes intrigués quant à la personne de Philémon (le rat Picou) et nous voulons en apprendre plus sur lui. Mais encore, Andrick s’est vu donner un nouveau rôle dans l’équipe des héros. Il y a de quoi se demander en quoi cela consiste!

Publicités
Catégories : Aventure, Fantasy ou merveilleux, Livres jeunesses | Étiquettes : , , , , | Poster un commentaire

Navigation des articles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

%d blogueurs aiment cette page :