Un sombre univers

Méridien de sang

Par Cormac McCarthy

Résumé en quatrième de couverture :

Dans les années 1850, un gamin de quatorze ans part au Texas rejoindre une bande de chasseurs payés pour exterminer les Indiens. Au milieu du désert, la loi n’existe plus. À ce jeu de massacre, seuls survivent ceux qui parviennent à éveiller la plus profonde et la plus intime sauvagerie… Avec cet anti-western basé sur des faits réels, l’auteur nous livre un de ses plus grands romans : noir, lyrique et violent.

Mon appréciation :

C’est le troisième livre de Cormac McCathy que j’ai la chance de lire. J’avais bien aimé La route et Non, ce pays n’est pas pour le vieil homme (l’un au secondaire, l’autre au cégep, et maintenant à l’université). J’avais donc quelques attentes en commençant celui-ci, cela va de soi.
Au début de ma lecture, j’étais bien contente de renouer avec la plume de l’auteur. Il y a un rythme très intéressant qui ponctue la narration. J’aimais aussi beaucoup retrouver l’ambiance apocalyptique de ses univers. Les personnages évoluent dans un univers où la violence fait rage et où il n’est pas utile de justifier un meurtre perpétué sous l’impulsion. Dans Méridien de sang, les massacres sont choses courantes. C’est la norme, bien que cela détruise bon nombre de vies.
Côté ambiance, j’ai aussi beaucoup apprécié les lieux désertiques. Ayant déjà lu d’autres livres qui prennent place dans le désert, j’avais quelques connaissances qui approfondissaient les difficultés reliées à ce milieu. Outre les guerres qui meublent l’époque du roman, le désert est un autre combat qui s’ajoute à la liste pour les nombreux protagonistes.
Parlant de ces personnages, je dois dire que je m’y suis un peu perdue. Au commencement, nous suivons les aventures d’un gamin. Puis, plus le récit avance, plus ce jeune s’efface souvent (il ne parle que rarement) au détriment de ses compatriotes. Bien entendu, d’autres protagonistes étaient intéressants, comme celui du juge, qui semblait avoir un passé énormément complexe et mystérieux. Néanmoins, la multitude de personnages a fait que je m’égarais. Heureusement, presque, que certains mourraient et que cela diminuait l’étendue du groupe.
Enfin, j’ai trouvé intéressant la manière dont la thématique de l’aventure était amenée. Le gamin quitte tout pour s’embarquer dans une aventure dont il ne peut imaginer où elle va le mener. Toutefois, il ne s’interroge aucunement et ne fait que suivre sa lancée. Au final, c’est la vie même du personnage qui est devenue une aventure.

Publicités
Catégories : Aventure, Livres adultes | Étiquettes : , , | Poster un commentaire

Navigation des articles

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

%d blogueurs aiment cette page :