De mieux en mieux!

A silent voice, tome 5

Par Yoshitoki Oima

Résumé en quatrième de couverture :

Shoya se retrouve embarqué dans une sortie au parc d’attractions, qu’il commence à apprécier malgré la présence de Miki et de Naoka. Mais les choses dérapent lorsqu’il reconnaît Kazuki, son ancien ami s’enfance, à l’un des stands…
Quelques jours plus tard, un triste événement vient frapper les Nishimiya : le décès de la grand-mère de Shoko, véritable pilier de la famille. Alors que tout le monde tente de remonter le moral à Yuzuru, celle-ci décide d’aider sa sœur à faire sa déclaration. De son côté, Shoya accepter de participer au tournage du film de Tomohiro… à condition que la jeune malentendante fasse partie de l’aventure!

Mon avis :

Pour le moment, je dois dire que ce cinquième tome de la série est mon préféré. Je me suis complètement plongée dans le récit et je n’ai pu décroché avant d’avoir terminé le livre… un peu émotive. Parce que ce tome est clairement venu me chercher.
La première partie du manga est centrée sur le film de Tomohiro et sur les membres de l’équipe qui y participent. On assiste là à un travail d’équipe classique où tout le monde veut donner son idée pour faire ce à quoi ils aspirent individuellement. Ça dérape un peu, c’est certain. Personnellement, je n’ai pas toujours apprécié faire des travaux scolaires en équipe, entre autres pour cette raison. 😛
Tomohiro désire tourner une scène dans une école. Et c’est là que ça commence réellement à barder. Parce que le passé de Shoya ne peut rester caché éternellement. Et le fait de devoir retourner dans son ancienne école ramène les émotions et les vérités sur la table. Depuis le début de la série, le lecteur apprend à connaître Shoya. Alors que ses amis découvrent son passé, on se prend de sympathie pour le garçon. Même s’il a été méchant, le lecteur, lui, sait qu’il travaille fort pour changer.
Je ne veux pas trop en dévoiler, même si mon enthousiasme me donnerait envie de tout dire… alors disons simplement qu’à partir de ce moment où les vérités sont sorties du passé, les émotions vont de façon exponentielle nous guider vers les dernières pages du livre. Et là, il faut retenir son souffle. Jusqu’à ce que l’on lise la suite.
J’ai sincèrement apprécié ma lecture de ce cinquième tome de A silent voice. Il ne m’en reste plus que deux à lire, et je sens que je vais bien apprécier. Si le reste de la série est à la hauteur de ce volume, ce sera excellent.

Publicités
Catégories : Adaptations, Livres jeunesses, Manga | Étiquettes : , , , , , | Poster un commentaire

Navigation des articles

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

%d blogueurs aiment cette page :