Événements

Pour discuter d’évènements variés, comme les journées Portes Ouvertes, les Salons du Livre, des interviews, et encore plus!

Le défi de l’été des Libraires

Défi de l'étéLes membres de la revue Les Libraires ont décidé de lancer un défi à leurs lecteurs pour cet été. Le but? Lire un livre pour chaque catégorie qu’ils donnent, pour un total de 21 défis.
J’ai suivi avec un certain intérêt le dévoilement des défis. Maintenant qu’ils sont tous listés sur le site Internet, je vais commencer à pouvoir cocher ceux que j’accomplis.
Ci-dessous, vous retrouverez donc chacune des catégories émises par Les Libraires, un lien vers leurs suggestions de lectures pour accomplir le défi et un lien vers mes avis, lorsqu’ils sont faits et mis en ligne. Certains livres peuvent entrer dans plus d’une catégorie. Vous les retrouverez dans chacune de celles qui correspondent, mais ils apparaîtront en caractère gras sous le défi pour lesquels je les ai choisis.
Et c’est parti!

1) Lire une oeuvre québécoiseAbbygaelle
Pour découvrir les suggestions de la revue Les Libraires, c’est ICI.
Les gardiens des portes, tome 1, Abbygaelle par Sonia Alain (Lire mon avis)
Agonies, par Jonathan Reynolds, Ariane Gélinas et Pierre-Luc Lafrance
Robe et abrupt rocheux, par Sylvie Gendron

2) Lire pour se faire peurAgonies
Pour découvrir les suggestions de la revue Les Libraires, c’est ICI.
Agonies, par Jonathan Reynolds, Ariane Gélinas et Pierre-Luc Lafrance (Lire mon avis)

3) Lire un roman non-francophoneA comme aujourd'hui
Pour découvrir les suggestions de la revue Les Libraires, c’est ICI.
A comme aujourd’hui, par David Levithan (Lire mon avis)
Royales, par Camille Versi
13 raisons, par Jay Asher
Player one, par Ernest Cline
La Sélection, tome 1, par Kiera Cass

4) Lire un livre écrit par une femmeRoyales
Pour découvrir les suggestions de la revue Les Libraires, c’est ICI.
Royales, par Camille Versi (Lire mon avis)
Les gardiens des portes, tome 1, Abbygaelle par Sonia Alain
A silent voice, tome 1, par Yoshitoki Oima
Robe et abrupt rocheux, par Sylvie Gendron
La Sélection, tome 1, par Kiera Cass

5) Lire une revueSolaris 207
Pour découvrir les suggestions de la revue Les Libraires, c’est ICI.
Solaris 207 (Lire mon avis)

6) Lire pour rireEn cuisine avec Kafka
Pour découvrir les suggestions de la revue Les Libraires, c’est ICI.
En cuisine avec Kafka, par Tom Gauld (Lire mon avis)

7) Lire un livre féministe
Pour découvrir les suggestions de la revue Les Libraires, c’est ICI.
Non accompli.

8) Lire un roman graphiqueL'homme gribouillé
Pour découvrir les suggestions de la revue Les Libraires, c’est ICI.
L’homme gribouillé, par Serge Lehman et Frederik Peeters (Lire mon avis)
Vingt-trois prostituées, par Chester Brown

9) Lire un livre primé en 2018
Pour découvrir les suggestions de la revue Les Libraires, c’est ICI.
Non accompli.

10) Lire un classique de la littérature
Pour découvrir les suggestions de la revue Les Libraires, c’est ICI.
Non accompli.

11) Lire un livre adapté en série télé13 raisons
Pour découvrir les suggestions de la revue Les Libraires, c’est ICI.
13 raisons, par Jay Asher (Lire mon avis)

12) Lire une biographie
Pour découvrir les suggestions de la revue Les Libraires, c’est ICI.
Non accompli.

13) Lire de la poésieRobe et abrupt rocheux
Pour découvrir les suggestions de la revue Les Libraires, c’est ICI.
Robe et abrupt rocheux, par Sylvie Gendron (Lire mon avis)

14) Lire un livre jeunesseA silent voice Tome 1
Pour découvrir les suggestions de la revue Les Libraires, c’est ICI.
A silent voice, tome 1, par Yoshitoki Oima (Lire mon avis)
Royales, par Camille Versi
La Sélection, tome 1, par Kiera Cass

15) Lire une dystopieLa sélection
Pour découvrir les suggestions de la revue Les Libraires, c’est ICI.
La Sélection, tome 1, par Kiera Cass (Lire mon avis)
Royales,
par Camille Versi
Player one
, par Ernest Cline

Vingt-trois prostituées16) Lire… mais pour les plus de 18 ans!
Pour découvrir les suggestions de la revue Les Libraires, c’est ICI.
Vingt-trois prostituées, par Chester Brown (Lire mon avis)

17) Lire un livre d’un auteur d’origine africaine
Pour découvrir les suggestions de la revue Les Libraires, c’est ICI.
Non accompli.

Éloge du génie créateur de la société civile18) Lire un livre politique
Pour découvrir les suggestions de la revue Les Libraires, c’est ICI.
Éloge du génie créateur de la société civile, par Pierre Rabhi (Lire mon avis)

19) Lire un roman épistolaire
Pour découvrir les suggestions de la revue Les Libraires, c’est ICI.
Non accompli.

20) Lire un roman policier
Pour découvrir les suggestions de la revue Les Libraires, c’est ICI.
Non accompli.

21) Lire un roman de SFPlayer one
Pour découvrir les suggestions de la revue Les Libraires, c’est ICI.
Player one, par Ernest Cline (Lire mon avis)
Royales,
 par Camille Versi
La Sélection, tome 1, par Kiera Cass

Et voilà!
Cela va me faire beaucoup de lecture, mais cela va aussi me faire lire un peu de tout. N’empêche, bien que je vais tenter de faire au mieux, je ne suis pas certaine d’arriver à combler toutes les catégories. J’ai beaucoup de livre dans ma pile à lire, il est vrai. Toutefois, je n’ai pas un livre pour chaque défi. Mon premier défi sera donc de réussir au moins une dizaine de défis sur les 21. Une fois cette étape passée, j’aviserai pour la suite. 😉
Et vous, allez-vous essayer un peu avec moi? 🙂

Mise à jour : Nous sommes le 31 août et je juge que le défi de l’été est donc terminé pour moi. J’ai réussi à atteindre mon objectif, soit de dépasser le cap des dix défis accomplis… j’en ai réalisé quatorze! C’est pas trop mal, je trouve, considérant que j’ai aussi lu d’autres livres pour le plaisir. 🙂 J’ai bien apprécié d’être en partie guidée dans le choix de mes lectures. Ça m’a permis de varier les genres! 😉

 

 

 

Publicités
Catégories : Événements, Découvertes, Livres adultes, Livres jeunesses | Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 3 Commentaires

Book Outlet et mes tablettes pleines

Book outletAujourd’hui, je vous écris pour vous dire que j’ai encore craqué : je me suis rendue sur Book Outlet… et j’ai rempli mon panier de treize livres en anglais. Depuis avril dernier, j’admets toutefois n’avoir pas encore lu la moitié de mes précédents achats.

Je suis comme ça : je ne peux pas m’empêcher de magasiner des livres, autant en ligne qu’en librairie. Sur Book Outlet, ma liste de souhait ne cesse de grandir. Il y a tellement de livres que je veux et que j’ai déjà voulu lire qui s’y trouvent, l’espace d’un moment, que je ne peux pas m’empêcher de tous les noter. Comme les prix sont très bas sur le site Internet, cela m’encourage à opter pour les versions originales des œuvres qui m’intéressent. Et à flancher… et à acheter. 😛

Pourquoi est-ce que j’ai craqué si rapidement?

Malheur à moi, cela faisait un bon moment que je voulais lire la populaire série de Tahereh Mafi, Shatter me (Insaisissable en français). Je ne m’étais pas encore procuré les livres malgré les bons avis que j’avais lus au sujet de ces romans. Il y a quelques semaines, j’ai appris la sortie d’un quatrième tome. Et comme j’avais mis la série dans ma liste de souhait du site de Book Outlet, un courriel m’a averti que des stocks des premiers tomes étaient à nouveau disponible. Je n’ai pas voulu rater ma chance. Au moment de ma commande, le troisième tome est tombé en rupture de stock. Toutefois, j’ai enfin acheté les deux premiers volumes, et j’ai très hâte de les lire.
De plus, avec quelques quiz amusants et mes anciens achats, j’avais atteint un nombre suffisamment élevé de points sur le site pour obtenir un coupon rabais. Selon le prix, cela signifiait un ou deux livres supplémentaires pour le montant que je m’étais fixée. Cela ne se refuse pas! 😉

Ma nouvelle acquisition de livres :

Outre Shatter me  et Unravel me de Tahereh Mafi, j’ai aussi acheté onze autres livres. J’ai opté pour les deux premiers romans d’une nouvelle série de Kerrelyn Sparks, auteure de la série Histoires de vampires. Après plus d’une dizaine de tomes lus en français dans l’univers de Kerrelyn Sparks, je suis curieuse de voir ce que cela va donner dans la version originale. Robot dreams est une petite bande-dessinée pour laquelle j’ai craqué. Quand je l’ai reçue, je l’ai feuilletée et j’ai découvert qu’elle ne contenait aucun texte. Je crois que ce sera une lecture aisée. 😛 Autrement, j’ai voulu essayer Immaculate (Immaculée)  de Katelyn Detweiler; le premier tome de Library Jumpers, Thief of lies (La voleuse de secrets), de Brenda Drake; Two-way street (Double sens) de Lauren Barnholdt; Sleep no more d’Aprilynne Pike, auteure de la série Ailes; et le premier tome d’une autre série de Cate Tiernan, auteure de la série SorcièreBrithright.

Pour le reste, c’est assez simple. Kissed est une intégrale qui contient trois romans qui sont inspirés de contes classiques. Un peu comme les romans d’Alex Flinn. D’ailleurs, j’ai acheté A kiss in time, qui semble reprendre l’histoire de la Belle au bois dormant. Reste donc The bodies we wear, une simple curiosité. 🙂

20180606_212603

Et voilà! 🙂 Pour le moment, je me limite à cela. Je me promets d’en lire au moins la moitié avant de craquer à nouveau… sauf que cela ne m’a pas réussi la dernière fois! 😛 Après tout, ce n’est pas de ma faute si je suis atteinte par une folie livresque. Non? Alors autant en profiter un peu, n’est-ce pas? 😉

Catégories : Événements, Découvertes | Étiquettes : , , , , , , , , , , , | Poster un commentaire

On ne dit pas non à un petit extra!

Carl Rocheleau

Image tirée du blogue de l’auteur

Il y a plus d’un an, j’ai appris que Carl Rocheleau, l’auteur de Benoit, dans la série Cobayes, avait décidé d’écrire quelques chapitres sur ce qu’il advient du personnage de Mini une fois la lecture de Benoit terminée. J’avais enregistré le site dans mes favoris en prévision du moment où j’aurais terminé de lire la série complète. Et je l’ai oublié. 😛 Jusqu’à maintenant!

J’ai eu beaucoup de plaisir à replonger dans l’univers de la série, d’autant plus que Benoit était l’un de mes tomes préférés. Les chapitres sont courts et accrochent l’intérêt facilement. J’ai bien aimé renouer avec Mini le temps des cinq chapitres, et ce, même si le personnage n’est pas des plus… sages.
Pour ceux qui ont lu mon avis sur le chapitre final, vous vous douterez donc que j’ai davantage apprécié ces chapitres hors-série plutôt que l’autre texte, qui s’éloignait trop des « héros » de la série de romans. Ici, bien que du temps se soit écoulé, un lien important est resté en place.
Je ne vous en dévoile toutefois pas plus afin de vous garder des surprises. Pour ceux qui ont aimé la série et, tout particulièrement, le roman de Car Rocheleau, je vous invite à foncer de ce pas sur son blogue personnel lire ce petit extra! 😉

Pour lire les chapitres :

Chapitre 1
Chapitre 2
Chapitre 3
Chapitre 4
Chapitre 5

 

Catégories : Événements, Découvertes, Horreur, Livres adultes | Étiquettes : , , , , , | Poster un commentaire

Le Congrès Boréal : une excellente première fois

Samedi le 5 mai dernier, je me suis rendue au Congrès Boréal pour la première fois.

Cela faisait déjà quelques temps que j’avais entendu parler de l’événement, mais je n’y étais jamais allée. Cette fois, j’ai remédié à la situation et me suis déplacée.

L’événement ne prend pas toujours place au même endroit. Cette année, il se déroulait au Temple maçonnique de Montréal. Ma foi, rien qu’en arrivant devant le bâtiment gigantesque et imposant, j’étais charmée. En entrant à l’intérieur, je ne pouvais m’empêcher de poser mes yeux partout. Alors que d’autres personnes et moi montions les quatre étages qui nous séparaient de l’accueil, j’avais très envie de m’arrêter à chaque étage pour les explorer. Mais je me suis retenue. Un peu. Le temps de m’inscrire, et puis je montais deux autres étages pour aller à la toilette (décidément moins jolie que le reste du bâtiment). À côté, il y avait une très grande salle. Et j’y suis entrée. On pouvait y découvrir une partie de l’univers des hommes qui ont côtoyé cet endroit. Il y aurait beaucoup à dire, puisqu’on y trouvait des meubles massifs, des photographies, des accessoires et des plaquettes métalliques identifiées de nombreux noms. Bien qu’il n’était pas l’objet de ma visite, l’immeuble, regorgeant d’histoire, me captivait.

Tout de même, chacune des salles dans lesquelles avaient lieu les conférences étaient remplies d’histoire, ce qui avait son charme. Je me suis rendue à deux des conférences. Oui, seulement deux, mais il faut dire qu’il y avait tant de personnes intéressantes à rencontrer sur place qu’il était difficile d’assister à plusieurs animations si nous désirions discuter un peu. J’ai donc assisté aux suivantes : « Le futur en livre vs le futur en film » et « Science et science-fiction : ennemies ou alliées? ». Dans les deux cas, j’ai appris de nombreuses choses. Dans la première, les invités discutaient des épreuves que doivent affronter les réalisateurs d’ici afin de raconter une histoire de genre, qu’elle soit tirée d’un livre ou non. Dans la seconde, un scientifique questionne la science et la fiction afin de déterminer l’impact que peut avoir la science sur les écrits fictionnels, à savoir si elle peut les améliorer ou non.

Mis à part ces heures de discussions, j’ai aussi mentionné avoir rencontré plusieurs personnes. Sur place, il y avait de nombreux auteurs (de romans, de nouvelles, de critiques). Il y avait aussi les membres de la direction de la revue Brins d’éternité et les membres des éditions Les six brumes. Là, durant cet événement, se mêlent donc écrivains, éditeurs, directeurs littéraires, lecteurs,… Tous des passionnés de science-fiction, de fantasy et de fantastique québécois. Les langues se délient rapidement et tous discutent avec entrain. L’ambiance était très agréable.

Dans l’ensemble, l’événement a été un succès pour moi. C’était ma première visite, mais nombreux sont ceux qui m’ont encouragée à revenir. Si cela est possible, donc, je serai là l’an prochain pour la prochaine édition, à Sherbrooke.

Pour plus d’informations sur le congrès, je vous invite à visiter le site web.

Congrès Boréal 2018.jpg

Catégories : Événements, Découvertes | Étiquettes : , , | Poster un commentaire

Book Outlet et la lecture à petit prix

Book outlet

Il y a quelques semaines, je suis tombée sur un site vraiment intéressant. Il s’agit de Book Outlet. Sur ce site se retrouvent une très très grande quantité de livres anglais à un prix que le site qualifie de « read-icule ». 😛

Comment ça fonctionne?

Le site, qui a aussi une version américaine, se veut être comme un grand magasin en ligne de livres qui ne se vendront pas dans les librairies. Pourquoi? Parce que les livres qu’il vend avec un prix de 50 à 90% inférieur au prix de vente sont en fait des livres qui ont été retournés par les librairies ou qui se sont trouvés suffisamment abîmés pour ne pas être mis en vente comme neufs. En simple, les livres qui se retrouvent sur le site (ou dans leur magasin en Ontario) sont des livres qui sont soit un peu jaunis par le soleil s’ils étaient dans des vitrines de magasins, soit des livres abîmés dans un transport X, soit tout simplement des écoulements de stocks.
Il y a deux types d’états pour les livres. Les « Bargain books » et les « Scratch & dent ». Les premiers sont des livres en assez bon état : un peu d’encre sur les tranches, des coins légèrement abîmés,… Les seconds sont ceux qui sont réellement abîmés. Cela peut aller jusqu’à une couverture manquante, mais le contenu du livre est toujours certifié complet pour la lecture. Les prix de ces livres sont encore plus bas que ceux des « Bargain books ».

Les + du site :

Il est possible de se faire des listes de souhait personnalisées où vous classez les livres qui vous intéressent. Par exemple, moi, j’ai fait une liste pour les tomes uniques et une autre pour les séries. De plus, si le livre sur votre liste vient à ne plus être en stock, vous recevez un courriel dès qu’il revient.
Le site contient une multitude de livres pour tous les goûts à des prix vraiment bas. Il y a des soldes lorsqu’ils ont des livres en trop grande quantité pour leur inventaire… et les livres coûtent alors moins de deux dollars! 😀
Il y a surtout des livres en anglais, oui. Mais il y en a aussi un tout petit peu en d’autres langues, comme l’espagnol. Il y a même des jouets pour les enfants (c’est relativement nouveau).

Les – du site :

Le choix est immense. Nous n’avons pas assez d’une vie pour lire tout ce qui nous intéresse!
Vous recevez des courriels lorsque des livres manquants de votre liste de souhait reviennent, ce qui est une torture pour le porte-feuille.

Pourquoi je vous parle de ce site?

Parce que, très récemment, j’ai fait le saut et j’ai acheté onze des livres qui peuplaient déjà mes listes de souhaits. Onze livres pour cinquante dollars, avec la livraison gratuite. Et j’ai été très satisfaite du service. J’avais un numéro de colis pour suivre la livraison de ma commande, et mes livres sont arrivés dans un état que je juge très bon. J’ai profité de l’occasion pour me procurer des livres qui m’intéressaient grandement et qui n’avaient pas été traduits en français : les suites de Sortilèges (Beastly en anglais) d’Alex Flinn, The lovely reckless de Kami GarciaZot! de Scott McCloud. Et j’ai craqué pour d’autres au prix ridiculement bas.

Les voici :

20180405_142745

Un petit plus pour vous :

Si cela vous intéresse, je peux vous offrir un coupon de dix dollars de rabais sur votre première commande sur le site. Pour cela, il ne suffit que de m’écrire dans la section « Me contacter » du blogue, et je vous enverrai le code du coupon avec plaisir. Je ne vous cache rien, cela me donnera aussi des points que je pourrai échanger contre de futurs achats. Toutefois, vous pourrez faire la même chose avec vos connaissances lorsque vous aurez créé votre compte sur Book Outlet. 😉
Imaginez tous les livres que vous pourrez vous offrir… Miam! Moi, j’en salive déjà!

 

Si vous avez des questions à propos du site, peu importe lesquelles, posez-les dans les commentaires et je tenterai de vous répondre au mieux de mes connaissances. 🙂

Catégories : Événements, Découvertes | Étiquettes : , , , , , , , | 6 Commentaires

Salon du Livre de Montréal 2016

17 novembre 2016salon-du-livre-de-montreal-2016

Cette année, j’ai pu faire un petit tour au Salon du Livre entre deux séances d’études. J’avais tout juste terminé mon cours et englouti mon dîner que j’étais sur place à discuter avec des gens très sympathiques. Je vais donc profiter de cet article pour mentionner quelques unes de mes rencontres. 🙂

Mathieu Fortin, auteur du Protocole Reston, de La volonté d’Odi, de Mathias et de Enraciné (pour n’en nommer que quelques uns).
Cela faisait six ans que je n’avais pas vu Mathieu, et j’étais bien contente de pouvoir lui parler en personne à nouveau. Nous avons discuté du temps qui avait passé et de nos vies respectives. À défaut d’avoir acheté son petit dernier (Mathias, un roman qui traite de l’obésité), nous avons immortalisé le moment sur photo. Il n’empêche qu’il va falloir que je me procure  éventuellement son livre pour pouvoir lui transmettre mon avis!

Suzanne Roy, auteure, entre autres, de Un cadeau du ciel, de la série Le Cercle félin, de la série Alice et de Après l’orage.
J’ai été bien contente de rencontrer Suzanne Roy, qui était pleine d’énergie (j’imagine qu’elle recharge ses batteries par les sourires de ses fans 😉 ). J’ai fait signé mon exemplaire d’Un cadeau du ciel, et nous avons beaucoup discuté. L’auteure en a long à dire sur le sujet de la romance en littérature, et c’est intéressant de l’écouter en parler. Cela m’a donné envie de plonger dans ses autres bouquins, mais mes travaux scolaires me supplient de ne pas les oublier. Tout de même, j’ai bien aimé ma rencontre et je suis certaine que l’on va se revoir!

Isabelle Laflèche, auteure de la série J’adore.
Isabelle Laflèche est une auteure tout à fait pétillante. J’ai bien apprécié la rencontrer. J’ai fait dédicacer mes trois tomes de la série (dont le dernier n’est pas encore lu) et nous avons immortalisé le moment par une photo. Nous avons également parlé des nouvelles de la série, qui sont disponibles en numérique, de même que de la mode et du domaine juridique, bien évidemment! L’auteure m’a dit que le premier tome était majoritairement inspiré de son expérience réelle dans le domaine, bien que la fiction s’y mêle. Il n’est alors pas difficile de comprendre pourquoi la série m’a rapidement plu, puisqu’elle pleine de réalisme.

Enfin, j’ai également rencontré des membres de l’équipe de la nouvelle maison d’édition Lumigny. Cette maison a la particularité d’éditer simultanément ses livres en français et en anglais afin d’atteindre le marché américain. Je lui souhaite une belle réussite!
J’ai passé un agréable moment au Salon du Livre et j’ai déjà hâte à celui de l’an prochain! D’ici-là, je dois retourner faire mes devoirs. 😛

Catégories : Événements, Salons du livre | Étiquettes : , , , , | Poster un commentaire

Une fanfiction inspirée de la série Averia!

Gouverneur Karanth

Illustration de Mylène Villeneuve

Il y a déjà quatre ans paraissaient les deux premiers tomes de la série Averia sur les tablettes des librairies. À ce jour, la série compte désormais cinq tomes et un sixième viendra éventuellement pour la clore.
Patrice Cazeault, l’auteur, a su créer un univers tout à fait captivant pour ses nombreux lecteurs. Cet univers a même été la source d’inspiration de certains, qui en ont fait des illustrations (l’auteur lui-même en réalise quelques unes qu’il met en ligne sur son blog personnel).
Maxime Duranté, jeune auteur, s’est inspiré du premier tome, Seki, pour réaliser une fanfiction. Celle-ci est disponible sur le site de L’Attelage avec une simple inscription, juste ici.
Curieuse comme je le suis, je n’ai pu m’empêcher de lire cette nouvelle dès que j’ai observé son existence. Ainsi, rapidement, j’en ai commencé la lecture. Si l’univers d’Averia était un peu loin dans ma tête lorsque j’ai lu les premières lignes, l’ambiance et les lieux me sont rapidement revenus en mémoire.
Dans cette fanfiction, le lecteur retrouve l’ambiance conflictuelle entre les deux races : les Humains et les Tharisiens. Prenant place sur le Haut-Plateau, une équipe de Tharisiens fait face à une multitude d’Humains révoltés. À ce mélange s’ajoute la présence du journaliste Charal Assaldion, un personnage téméraire puisque guidé par le seul désir de bien faire son travail. Et je dois avouer que j’aime bien ce personnage excentrique, tout comme c’est le cas pour Maxime Duranté, qui a jugé bon d’insérer le protagoniste dans son texte. Il me semble que cela colore très bien l’ambiance!
Plus le lecteur approche de la fin du récit, plus il plonge dans un climat chargé de danger. En effet, l’atmosphère de la nouvelle opère un crescendo jusqu’à la toute fin.
La fanfiction de Maxime Duranté peut être lue sans connaître l’univers de la série de Patrice Cazeault, comme elle peut aussi être très bien appréciée pour ceux qui ont déjà goûté à Averia.
Vous laisserez-vous tenter?

 

Catégories : Événements, Découvertes, Livres adultes, Nouvelles | Étiquettes : , , , , , , , | 2 Commentaires

Un reportage à lire sur Twitter!

Depuis le mois de novembre 2015, la journaliste Clara Beaudoux anime sa page Twitter du #MadeleineProject. Au moyen de ce média, la journaliste reconstitue les événements de la vie de Madeleine et de son entourage.
La femme, qui aurait été centenaire aujourd’hui, a vécu durant vingt années dans l’appartement de Clara Beaudoux. Cette dernière y a emménagé un an après la mort de Madeleine et a eu la surprise de découvrir « toute la vie de Madeleine » dans la cave qui, semble-t-il, avait été oubliée. Des boîtes, des objets variés, des lettres, des photos, des vêtements, etc.
Au grand plaisir de la journaliste, Madeleine était très méthodique dans ses effets. Clara Beaudoux y retrouve des valises pleines de lettres, dont un grand nombre de Loulou, l’amoureux de Madeleine. Il y a aussi tout un tas de cahiers scolaires : Madeleine a été enseignante.
Le lecteur, quel qu’il soit, plonge aisément dans l’univers de Madeleine. Allant de jeunes adolescents aux personnes plus âgées, beaucoup de gens suivent cette quête et sont intrigués quant à la suite. Clara Beaudoux sait comment attirer et maintenir son public virtuel. Au moyen de photographies et de tweets, la journaliste narre ses découvertes sur la vie de Madeleine. Des mystères prennent forment puis se démêlent peu à peu avec le temps et les autres trouvailles de cette cave remplie de trésors.
Madeleine project est désormais un livre contenant les deux premières saisons de la quête d’informations de Clara Beaudoux. Une troisième saison a été tout récemment mise en ligne, où le lecteur en apprend beaucoup plus sur Madeleine, Loulou, d’autres personnages et les lieux visités par ces individus bien réels.
Au plaisir du lecteur, Clara Beaudoux enregistre quelques personnes interrogées, divulgue un film retrouvé dans les affaires de Madeleine, partage de nombreuses photographies anciennes (jusqu’aux négatifs), de même que des extraits de lettres, des liens vers les journaux de l’époque,… Elle se rend également sur les lieux afin d’amener des vues « avant/après » de différents endroits.
Je vous conseille sincèrement d’aller faire un tour sur le site de ce projet afin d’entamer cette lecture captivante. Personnellement, j’aurais aimé faire le même type de découverte, mais je crois que je ne me serais pas rendue où Clara Beaudoux amène tous ses lecteurs. C’est pourquoi j’attends avec impatience la quatrième saison pour en apprendre plus encore sur Madeleine!

 

 

Le livre est également disponible dans une nouvelle édition augmentée ici.

Catégories : (Auto)biographie, Événements, Biographie, Découvertes, Livres adultes | Étiquettes : , , , , | Poster un commentaire

Une bonne variété!

J’ai des p’tites nouvelles pour vous!J'ai des p'tites nouvelles pour vous!
Collectif

Résumé en quatrième de couverture :

Initiative de l’Unesco, la Journée mondiale du livre et du droit d’auteur (JMLDA) célèbre cette année ses 20 ans.
Pour marquer cet anniversaire, nous avons tenu à vous faire découvrir la richesse et la beauté de notre littérature en réunissant 20 créateurs québécois et franco-canadien. Bédéistes, essayistes, poètes, auteurs de fiction adulte et jeunesse se côtoient dans ce recueil de textes inédits.

Les auteurs :

Samuel Archibald, Jimmy Beaulieu, Sophie Bienvenu, Fanny Britt, Katia Canciani, Normand de Bellefeuille, Angèle Delaunois, Marie Desjardins, François Gravel, Iris, Dany Laferrière, Mireille Levert, Daniel Marchildon, Catherine Mavrikakis, Andrée A. Michaud, Maxime Olivier Moutier, Mikella Nicol, Steph Rivard, Louise Tremblay d’Essiambre, Thomas Wharton, ainsi qu’une préface de Jean Fugère et un mot de Bryan Perro.

Mon appréciation :

Le 23 avril 2015 avait lieu la vingtième journée mondiale du livre et du droit d’auteur. Pour l’occasion, le recueil de textes J’ai des p’tites nouvelles pour vous! était donné gratuitement dans les librairies. Ce livre contient vingt textes d’auteurs différents. Que ce soit de la fiction, de la poésie, de la bande-dessinée ou l’essai, c’est un petit bouquin qui peut facilement plaire. Il serait difficile de ne pas aimer un seul des textes de ce recueil. Pour ma part, j’en ai aimé la majorité. Mais j’ai aussi apprécié le fait de pouvoir mêler plusieurs genres littéraires en même temps. D’autant plus que chacun mets le thème des livres et de la lecture au premier plan. En simple, J’ai des p’tites nouvelles pour vous! parle de littérature sous plusieurs angles.
Le sac en papier, de Katia Canciani, ouvre le bal de la catégorie Fiction du livre. Et c’est une excellente histoire pour bien commencer cette aventure qu’est celle de découvrir ou de redécouvrir vingt auteurs. En effet, l’histoire de Canciani est celle d’un jeune garçon qui doit remettre un livre à sa grand-mère. Entre-temps, il décide de l’ouvrir et de le lire. Il se trouve que ce roman est un livre dont vous êtes le héros et qu’il s’entremêle à la réalité, puisque les endroits et les actions du livre sont accessibles dans la réalité. Le petit garçon, un peu malgré lui, tente le coup et s’amuse bien. C’est aussi le cas avec la lecture du recueil : on y plonge et on y prend goût.
La bande-dessinée d’Iris, Le pâtissier, l’andouillette, le psy et sa perruque était aussi bien amusante. Dans ce texte, un personnage se plaint de toujours dire « andouillette » à la fin de chacune de ses paroles. Son psy, armé d’une grosse perruque, tente de lui faire accepter ce fait, en mentionnant que d’autres ont des problèmes pires  que cela. C’est à la fois bien drôle et tout à fait intéressant sur le plan imaginatif, puisque les actions qui guident les personnages seraient dictées par leur livre personnel. Cela donne envie de découvrir les autres créations de la bédéiste.
Les essais du recueil sont bien intéressants également. L’un fait un bref résumé des étapes de la production et de la diffusion d’un livre, ce qui permet de considérer l’importance de chacune de ces étapes lorsque l’on tient un ouvrage en main. Un autre parle d’une lectrice qui aime un homme non-lecteur. Le dernier évoque le livre avec un certain rapport au temps.
Viennent ensuite d’autres œuvres de fictions bien divertissantes, dont celles de Daniel Marchildon et de Samuel Archibald. La première parle d’un auteur qui a écrit un livre à lire aux toilettes, et la seconde, d’une vieille dame dans un monde où les hologrammes sont omniprésents dans le quotidien. Ces deux lectures sont fort amusantes et donnent réellement envie de découvrir les autres textes de ces deux auteurs.
En somme, il y a bien quelques textes que j’ai moins appréciés. Cependant, la majorité m’ont donné envie de lire les autres œuvres des différents auteurs. Ce petit livre gratuit promet de me faire dépenser!

Catégories : Aventure, Événements, Contemporain/Réaliste, Historique, Journée mondiale du livre et du droit d'auteur, Livres adultes, Nouvelles, Poésie, Théâtre/Poésie | Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Poster un commentaire

Salon du livre de Montréal 2014

24 novembre 2014Salon du Livre de Montréal 2014

Cette année, je n’ai malheureusement pas pu voir tous les auteurs que j’aurais voulu voir, étant donné que je ne pouvais pas me rendre au Salon du livre le samedi (la fameuse journée où quasiment tous les auteurs sont présents). Je n’ai pu y aller que le lundi, dernière journée de l’événement. Il n’empêche pas que j’ai passé une agréable journée, bien que plus courte (le Salon se terminait à 15h). J’ai également réduit ma liste d’achats de livres, étant donné que je me rends principalement dans les Salons du livre pour acheter des livres que je veux faire dédicacer sur place. Ainsi, je suis revenue à la maison avec seulement huit livres en comparaison des treize de l’année dernière. Cependant, j’ai très hâte de pouvoir tous les lire! Voici donc trois auteurs que j’ai rencontrés cette année :

Marc-André Pilon, auteur de La revanche du myope, Le myope contre-attaque et Guide de survie pour myope.
Bien que je ne possède aucun des livres de cet auteur, c’était la deuxième fois que je le rencontrais en Salon. Accompagnée d’un ami, qui voulait se procurer le troisième tome de ses livres ainsi que le faire dédicacer, je me suis avancée vers ce sympathique myope. Tous trois, nous avons un peu discuté, et j’ai photographié les deux hommes pour immortaliser l’instant. Bien que je n’aie pas lue encore cette série remplie d’aventures et d’humour pour les jeunes, je suis certaine que lorsque mon ami voudra bien me la prêter, je vais la dévorer avec plaisir. Même si ce sont des romans jeunesses, la bonne humeur de Marc-André Pilon doit certainement être contagieuse à travers ses mots!

Eve Patenaude, auteure, entre autres, de Sarah et Sid, Clandestine et Les pulsars.
Armée de Sarah et Sid, de la série Cobayes, je suis allée rencontrer Eve Patenaude. La rencontre a été courte, mais bien agréable. L’écrivaine m’a, entre autres, mentionné un léger problème qu’elle avait avec un certain type de lecteur qui l’apostrophait. En fait, ce n’était pas grand chose. Simplement, Sarah et Sid est un livre très violent, et donc pour un public plus adulte ou averti. Cependant, quelques jeunes enfants arrivaient devant elle et s’informaient de la série. Si les parents n’étaient pas dans les environs, l’auteure n’avait pas d’autre choix que de dire aux enfants que ce n’était pas un livre très conseillé pour eux. Et j’ai même assisté à un de ces petits refus polis. Tout de même, ce fut fort apprécié comme rencontre!

Danielle Dumais, auteure de Les 5 derniers dragons, L’ordre des 5 dragonsSortilège, salsa et compagnie, L’âme  d’une détective et Le monde selon Skyz.
Danielle Dumais est autant prolifique et diversifiée qu’elle est gentille. Si je n’ai pas acheté de livres d’elle ce lundi, j’ai pourtant apporté huit livres à faire dédicacer, dont six de la série Les 5 derniers dragons et deux de Sortilège, salsa et compagnie. Je suis passée la voir quelques fois durant la journée, et il y avait toujours quelqu’un qui lui demandait une dédicace! De plus, c’était amusant et plaisant de l’entendre parler de chacune de ses séries à ses futurs lecteurs, puisqu’elles sont toutes très différentes! Danielle touche maintenant quatre style de romans qui peuvent plaire à tous, petits comme grands. Imaginez dans un an ce qu’elle aura ajouté de nouveau sur nos tablettes!

Bien que je n’aie pas eu l’occasion de rencontrer tous les auteurs voulus si j’avais pu aller au Salon du livre le samedi, j’ai tout de même passé un excellent moment. Qui plus est, j’ai également eu droit à des livres dédicacés par des auteurs qui étaient présents les jours précédents, grâce à un contact extraordinaire. 😉 De ce fait, je suis revenue chez moi avec les suites de mes séries signées par leur auteur. Et j’ai adoré ma journée, comme à l’habitude!

P.S.: Merci Danielle. 😉

Catégories : Événements, Salons du livre | Étiquettes : , , , | Poster un commentaire

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

%d blogueurs aiment cette page :