Manga

Ici se retrouvent les appréciations de mangas, ces bande-dessinées japonaises.

Une aventure cocasse.

Love Hina, tome 3

Par Ken Akamatsu

Résumé en quatrième de couverture :

Keitarô et Naru passent leur examen à Tôdai… Suite à leurs résultats, ils décident de partir en voyage chacun de leur côté mais le hasard se charge de les remettre en présence l’un de l’autre, les emmenant de Kyoto à Okinawa… Un voyage initiatique dans lequel chacun s’est fixé l’objectif de décider ce qu’il veut faire au cours de l’année à venir.

Mon appréciation :

J’ai l’impression d’avoir dévoré ce manga en très peu de temps. Bon, c’est certain que c’est un peu le cas, puisque cela se lit rapidement, mais tout de même. J’ai passé un bon moment de lecture et j’ai bien hâte de lire la suite (pour ça, il faut que je me la procure, bien entendu).
J’ai trouvé assez cocasse que les personnages de Keitarô et de Naru se rejoignent dans leur petit voyage. Non seulement ils se croisent dans le train, mais ils tombent également nez à nez à quelques autres reprises avant de décider de poursuivre leur route ensemble. Sur leur chemin, ils rencontrent une jeune femme tout aussi maladroite que Keitarô. J’ai trouvé le personnage amusant. Et il faut dire que c’est un moment qui fait un peu avancer les choses, puisque cela prend toujours une autre fille dans les parages pour que les sentiments de la première se dévoilent. Ce n’est pas nouveau, et je ne vous dévoile donc rien de très surprenant.
Mis à part cela, je dois avouer que j’étais légèrement déboussolée sur le plan des déplacements. J’avais du mal à me repérer avec les villes mentionnées. Surtout concernant deux des amies de Keitarô et de Naru qui se sont beaucoup promenées à travers le Japon. Pour faire court, disons que l’une des deux était impulsive et n’avait pas le sens de l’orientation.
Sinon, j’ai remarqué que je n’avais pas encore parlé des dessins depuis les premières appréciations. Je les trouve bien faits. Contrairement à certains mangas, je ne me mélange aucunement entre les personnages. Surtout qu’il y en a quand même plusieurs. Chacun est bien différent au niveau de la coiffure et de l’agissement, de sorte que je les replace dans l’instant. Cela aide à la fluidité de l’histoire, et donc de ma lecture.

Catégories : Livres jeunesses, Manga | Étiquettes : , , , | Poster un commentaire

Des péripéties amusantes!

Love Hina, tome 2

Par Ken Akamatsu

Résumé de Pika.fr :

Keitarô prépare toujours activement son concours à l’entrée à Tôdai, mais malgré l’aide de Naru, la partie restera difficile à jouer. Les occupantes de la pension Hinata commencent à s’attacher à lui, même si son côté gaffeur a le don de les agacer… Les jours se succèdent donc, ponctués de petits événements qui tissent ou resserrent les liens entre les personnages.

Mon appréciation :

Tout aussi amusant que le premier volume, celui-ci est très centré sur les hauts et les bas des examens de Keitarô. Grâce à Naru, ses notes se sont améliorées. Il n’empêche qu’il craint de couler une troisième fois l’examen pour être admis à Tôdai.
Il y a un moment assez comique, entre autres. Keitarô veut transmettre son résultat à l’examen de préparation aux filles, mais celles-ci l’évitent toutes, croyant qu’il a, encore une fois, eu un très mauvais score. Sauf que, pour une rare fois, Keitarô a eu une note acceptable. Finalement, se sentant coupables, les filles décident d’agir très gentiment avec le jeune homme dans le but de le consoler de son échec (qui n’en est pas un, donc). Bref, c’est assez rigolo et léger comme scène.
Sinon, Keitarô a toujours le tour pour se mettre dans le trouble. C’est assez drôle. Même, lorsqu’il sent que quelque chose pourrait virer en malentendu, il s’excuse d’avance ou tente de fuir la situation… ce qui n’est pas du tout mieux, en bout de ligne.
Un autre élément intéressant de cette série concerne les liens d’amitié, qui se développent de plus en plus, de page en page, malgré les embûches. Les filles commencent à vraiment l’apprécier, de même que Naru est un peu plus ouverte à l’aider. Tout de même, elle reste impulsive dès que Keitarô fait une gaffe.
Un personnage très mignon est celui de Shinobu, une petite fille de treize ans. Elle est bien souvent timide et apprécie particulièrement Keitarô. Cependant, ce dernier n’a pas de chance lorsqu’il aborde la petite, de sorte qu’elle finit régulièrement par fuir en courant. Leurs moments communs sont assez cocasses.

Catégories : Livres jeunesses, Manga | Étiquettes : , , , | Poster un commentaire

Bien humoristique.

Love Hina, tome 1

Par Ken Akamatsu

Résumé en quatrième de couverture :

Keitarô est un jeune homme mal à l’aise avec les filles, qui souhaite par-dessus tout intégrer la prestigieuse université de Tokyo, la Tôdai, afin de tenir la promesse qu’il a faite à une fille il y a quinze ans!
Le problème? Il ne se rappelle ni de son nom ni de son visage!
Comble de malchance, ses parents excédés le mettent à la porte. Le voilà donc devant l’auberge Hinata, tenue par sa grand-mère, sans se douter qu’elle est devenue une pension pour jeunes filles!
Une série pleine de rires et d’émotions, où rebondissements et quiproquos rythment une vraie trame romantique.

Mon appréciation :

C’est la deuxième fois que je lis ce manga, et je me suis dit que je pourrais bien en faire une appréciation et ainsi ajouter une nouvelle catégorie au coin de livres jeunesses.
Ce premier volume de la série (qui en contient quatorze) est assez humoristique et reflète bien l’oeuvre de Ken Akamatsu. L’humour est présent de toutes sortes de façons, que ce soit par des situations où le malaise règne, des malentendus, des gaffes, et ainsi de suite.
Keitarô, le personnage principal, se retrouve donc à être le seul garçon dans une pension pour filles, comme on peut le lire dans le résumé. L’ambiance est assez amusante. Le jeune homme est assez timide et ne s’affirme donc pas beaucoup, ce qui le met dans l’embarras et dans des situations loufoques ou problématiques. On s’attache plutôt rapidement à lui, surtout lorsqu’il y a des analepses qui rappellent sa promesse faite lorsqu’il était un jeune enfant de quatre ans. C’est assez mignon. Aussi, et c’est plaisant, il doit se débrouiller pour bien s’entendre avec chacune des filles de la pension, ce qui n’est vraiment pas aisé. Et cela donne envie, ou redonne (c’est selon), de poursuivre la série dans l’optique de découvrir comment il y arrivera et comment il fera sa place à la pension.
Mis à part cela, il est bien entendu qu’un certain aspect du récit est un peu évident. Keitarô rêve de retrouver la petite fille à qui il avait fait sa promesse. Comme par hasard, il est dans une pension pour filles où l’une d’elle désire aussi ardemment entrer à Tôdai. Mystérieusement, elle ne mentionne pas pourquoi lorsque le garçon lui demande. On se doute donc de ce qui va arriver par la suite. Malgré que ce soit prévisible, on peut se surprendre à y prendre goût et à vouloir, tout de même, découvrir la manière dont les événements vont se dérouler.
Personnellement, je ne lis pas beaucoup de mangas. Il n’empêche que cette série est légère, drôle et bien divertissante. Et les personnages, les filles de la pension comme Keitarô, sont tous attachants.

Catégories : Livres jeunesses, Manga | Étiquettes : , , , | 3 Commentaires

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

%d blogueurs aiment cette page :