Articles tagués : Agatha Christie

Une longue et complexe enquête de Poirot!

Les Quatre

Par Agatha Christie

Résumé provenant du site le Livre de Poche :

Hercule Poirot semble enfin avoir trouvé des adversaires à sa mesure : un quatuor criminel, dont le but n’est rien moins que de s’assurer la domination du monde. Rude bataille en perspective!

Mon appréciation :

J’ai l’impression d’avoir enfilé des pantoufles confortables et de m’être enfoncée dans un fauteuil moelleux à souhait en plongeant dans cette autre enquête d’Hercule Poirot, ce petit homme rond à moustache. En lisant un roman d’Agatha Christie, c’est un peu comme si l’on dévore les délicieux biscuits de notre enfance. C’est appétissant et on connaît la recette! Qui plus est, on ne s’en lasse qu’après une grosse grosse… grosse indigestion (difficile de se lasser des recettes de ma mère, je l’admets 😛 ). Voilà comment je me suis sentie en lisant Les Quatre. Non pas que j’aie eu une indigestion, mais que je me suis régalée d’une lecture chaleureuse et agréable.
C’est toujours un plaisir de renouer avec Hercule Poirot, de retrouver ses manies et ses manigances. Nous le voyons, Poirot se sert bien souvent un peu de son collègue, Hastings. Parlant de ce dernier, je l’apprécie toujours autant.
Mais revenons à ce détective belge…
Dans cette aventure, Hercule Poirot ne dévoilera pas entièrement tout à la fin de l’histoire. Contrairement à d’autres livres, tel que Le meurtre de Roger Ackroyd, le personnage fera diverses révélations à mesure que des éléments de l’enquête seront résolus. Après tout, c’est contre quatre protagonistes qu’il se « bat ». Ainsi, dès lors que l’un d’eux est identifié hors de tout doute, le lecteur en est averti. Cela crée une sorte de progression dans la résolution de l’énigme, progression qui permet davantage au lecteur d’être participant à l’enquête. Il n’empêche, bien entendu, que Poirot se garde toujours une révélation finale. 😉
Quant à cette fameuse fin, parlons-en! Elle n’est pas très surprenante, il faut dire. Cependant, sans trop vous en dévoiler, je dirais qu’il reste une sorte de mystère concernant l’un des coupables… on ne sait pas exactement qui il est! Nos méninges continuent donc de tourner même lorsque le livre est terminé. À moins que ce soit moi qui suis passée à côté d’un détail durant ma lecture… haha!
Finalement, ce fut un petit plaisir de lire ce livre d’Agatha Christie. Comme toujours, la lecture est simple et agréable! Comme une bonne recette classique de notre enfance, histoire de continuer ma métaphore.

Voici la bande-annonce d’une des adaptations du livre :

Publicités
Catégories : Adaptations, Livres adultes, Policier, Policier et cie | Étiquettes : , , , , | Poster un commentaire

Un meurtrier particulier.

Le meurtre de Roger Ackroyd

Par Agatha Christie

Résumé provenant du site le Livre de Poche :

Un soir, dans sa propriété de Fernly Park, l’industriel Roger Ackroyd se confie à son ami le Dr Sheppard. La veuve qu’il envisageait d’épouser s’est suicidée pour échapper à un chantage. Dans une ultime lettre, elle lui révèle le nom de celui qui détient un terrible secret : un an plus tôt, elle a assassiné son mari.
Peu après avoir livré ces confidences, Roger Ackroyd est retrouvé mort, poignardé. Et la fameuse lettre a disparu…

Mon appréciation :

J’aime la manière dont les romans d’Agatha Christie sont construits, surtout l’idée que l’on ne découvre le coupable qu’à la fin, après avoir douté de différents personnages. Malheureusement pour moi cette fois-ci, un professeur au cégep m’avait dévoilé la fin du livre pour le prendre comme exemple. Ainsi, tout au long, je savais le coupable. Disons que cela a changé ma lecture.
Malgré le fait que je connaissais le coupable, cela ne m’a pas empêcher de m’interroger sur les autres personnages. Plusieurs cachaient des choses et j’étais intriguée de découvrir lesquelles c’étaient. De plus, j’étais aussi curieuse de savoir le déroulement des événements avant et après le meurtre, puisque ce n’est qu’à la toute fin qu’Hercule Poirot présente les choses parfaitement. Alors je n’ose imaginer comment mon cerveau aurait travaillé si j’avais eu, en plus, à tenter de découvrir le meurtrier. Je me serais assurément bien amusée!
J’ai particulièrement apprécié le mobile du crime, cette fois-ci. Je ne veux pas trop vous en dévoiler, mais je dirais qu’il était plus qu’une question d’argent. Et cela faisait différent des autres lectures des livres de l’auteure où les coupables désirent surtout l’héritage du défunt.
Il n’empêche qu’il y a un élément qui m’a un peu laissée sur ma faim. Là encore, je ne peux pas trop préciser la chose, surtout parce que cet élément est à la toute toute fin du livre. Comme je savais déjà qui était le meurtrier (cela n’a sans doute pas aidé), je m’attendais à un peu plus quant à ce qu’il se passerait à la suite de l’accusation portée contre lui. À mon avis, c’était un peu simple comme dernières phrases.
Tout de même, j’ai bien aimé le moment où Hercule Poirot dévoile ce fameux coupable et la réaction de ce deuxième personnage. Cela est sans compté que le narrateur, le docteur Sheppard, espère secrètement que le détective rate son coup. La réaction du coupable est en lien, également, avec ce désir d’échec partagé par quelques autres personnages. Cela m’a plutôt amusée. Enfin, vous verrez bien en le lisant!

Catégories : Livres adultes, Policier, Policier et cie | Étiquettes : , , | Un commentaire

Une fin imprévisible!

Le secret de Chimneys

Par Agatha Christie

Résumé provenant du site le Livre de Poche :

À Londres, un prince déchu sollicite l’appui des Britanniques pour reconquérir son petit royaume des Balkans. À Paris, un de ses anciens ministres meurt en laissant des Mémoires bourrés de révélations explosives sur la famille royale. En Rhodésie, un aventurier sans le sou se voit confier la mission d’apporter à un éditeur londonien ce manuscrit que les services secrets anglais, aussi bien que les opposants au prince, aimeraient intercepter… C’est dans le cadre somptueux du manoir de Chimneys, une vieille demeure seigneuriale, que vont se retrouver les protagonistes de cette ténébreuse affaire. Chimneys, le lieu idéal pour un de ces huis clos criminels dont la romancière a le secret.

Mon appréciation :

J’aime beaucoup replonger dans un livre d’Agatha Christie. Le style d’écriture, bien qu’étant une traduction, me plaît bien et m’amuse.
Anthony, l’aventurier mentionné dans le résumé, est un personnage fort intéressant. Celui-ci prend beaucoup de plaisir à mener par ses propres moyens l’enquête qui lui tombe sous le nez. En effet, durant son séjour à Londres et dans les environs, Anthony talonne de près deux meurtres et s’éprend d’une belle femme. Cependant, comme il est un étranger de Chimneys et que son passé est un peu trouble (je ne vous dévoile pas pourquoi, puisque cela joue pour beaucoup dans l’intrigue), les détectives sur place ont quelques doutes. Le seul moyen pour lui de se blanchir de toutes accusations est de trouver le ou les coupables… et la tâche ne sera pas aisée.
Vraiment, cette partie de l’histoire, soit la majorité du roman, est fort plaisante. En tant que lecteur, nos soupçons passent d’un personnage à l’autre. Presque tous les personnages semblent cacher des choses. Et c’est ce que j’aime des romans policiers d’Agatha Christie : on ne sait pas qui est le coupable avant que le verdict ne soit levé, mais d’ici-là, on a soupçonné à un moment chacun des personnages. La plume de l’auteure est si fluide et agréable qu’on se laisse inévitablement porter par le texte, de sorte que l’on est continuellement influencé dans notre position. Agatha Christie, entre les lignes, me faisait signe que telle personne paraissait coupable, et je la croyais… jusqu’à ce que ce soit une autre personne qui était accusée indirectement.
Au final, j’ai passé un très bon moment de lecture et j’ai l’impression d’avoir dévoré le livre en très peu de temps. Heureusement que j’ai presque tous ses bouquins à me mettre sous la dent!

Catégories : Livres adultes, Policier, Policier et cie | Étiquettes : , , | Poster un commentaire

Courtes enquêtes!

Les enquêtes d’Hercule Poirot
Par Agatha Christie

Résumé provenant du site le Livre de Poche :

On ne le répétera jamais assez : Hercule Poirot est le plus grand détective de tous les temps. Quel mystère pourrait le dérouter? Disparition de bijoux inestimables, suicide suspect, espion retors, meurtre crapuleux, escroquerie de haut vol ou sombre affaire d’héritage, rien ne lui résiste. Mais surtout pas d’acrobaties à quatre pattes dans l’herbe, une loupe à la main. Pas de dissertation sur un mégot taché de rouge à lèvres. Non, Hercule Poirot laisse ces divertissements aux besogneux de Scotland Yard. Il se contente de s’installer dans un fauteuil et de laisser fonctionner ses illustres petites cellules grises.

Mon appréciation :

J’ai toujours un plaisir fou à tenter de percer les mystères des intrigues d’Agatha Christie. Par contre, si je soupçonne un personnage un moment, il arrive toujours que l’on me fasse croire que c’en est un autre, de sorte que je ne devine jamais totalement qui était le coupable, puisque je n’ai aucune certitude. Et j’aime assez ça.
Dans ces courtes enquêtes d’Hercule Poirot, nous restons encore une fois intrigués jusqu’à ce que le petit homme dévoile toutes ses déductions et découvertes. J’aime me creuser la tête durant tout ces moments d’incertitudes. Seulement, dans ce cas-ci, j’ai été un peu déçue. Légèrement, à tout le moins. Pourquoi donc? Eh bien parce que je n’avais pas assez de temps, à mon avis, pour me creuser les méninges avant que le mystère ne soit levé! J’ai lu tellement rapidement chacune des nouvelles que sa finale arrivait trop vite à mon goût! Mais je n’aurais pas pu lire moins vite même si j’avais voulu me laisser plus de temps. Je suis un peu trop curieuse pour me conditionner à cela. 😛
Ainsi, j’ai trouvé les récits un peu courts, il est vrai. Mais c’est bien le seul bémol, puisque les intrigues, diversifiées, étaient fort intéressantes, tout comme la manière dont notre détective voit les choses. Que ce soit de démasquer un voleur, retrouver un personnage important qui a été enlevé, jouer à cherche-et-trouve afin de trouver un testament caché ou d’élucider une mort, tout comme de trouver un assassin, Poirot réussit à tous les coups. Sa façon de procéder se répète dans plusieurs cas, mais mettons cela sur le dos de la méthode du petit bonhomme. Ce qui n’est pas trop mal. Sinon, de livres en livres, je me rends compte qu’il est bien souvent question d’une mort, d’un assassin et d’un testament quelconque lorsque l’on traite du fameux détective belge. Je fus donc bien contente d’y voir ainsi de la diversité, d’autant plus que le tout était lu l’un à la suite de l’autre et dans une période moins grande de temps.
Encore une fois, Hercule Poirot est imbattable!

Catégories : Livres adultes, Nouvelles, Policier, Policier et cie | Étiquettes : , , | Poster un commentaire

Une aventure bien amusante.

L’homme au complet marron
Par Agatha Christie

Résumé provenant du site le Livre de Poche :

Londres. Un homme se tient au bord du quai du métro. Soudain, il trébuche et tombe sur les rails.
Accident? Suicide? La police retrouve dans ses poches un permis de visite pour une maison à louer dans la banlieue de Londres. Le corps d’une inconnue est découvert dans une villa déserte. La villa du Moulin. Coïncidence? Difficile à admettre. D’autant qu’en ces deux occasions, un même suspect semble s’être trouvé sur les lieux. Signalement : grand, bien bâti, bronzé, yeux gris. Autre détail : l’homme porte un complet marron…

Mon appréciation :

Cette fois-ci, il n’est pas question d’une enquête à la Hercule Poirot ni à la Miss Marple. C’est plutôt une certaine Anne Beddingfeld, jeune femme aventureuse.
Dans ce livre-ci de la célèbre Agatha Christie, il y a non seulement une enquête, mais aussi de l’humour et de l’amour! Il y en a aussi dans ses autres romans, mais j’ai bien aimé ces éléments dans L’homme au complet marron. L’humour est disséminé et prend place souvent par des répliques bien choisies ou par des actions coquasses. L’amour, lui, est plus marqué vers les cinquante dernières pages (je ne vous dis pas qui et qui), et il se ressent très bien. Je me suis plu à lire ces passages rapides (à cause de la situation, il faut dire que les personnages n’avaient pas vraiment le temps pour s’échanger des tendresses) et enflammés.
J’ai pris bien du plaisir à lire ce livre. Je dois admettre que je l’ai complètement dévoré (pas littéralement, du moins). Même en préparant le souper, tandis que les spaghettis étaient en train de cuire, je lisais quelques pages. Ainsi, j’ai bien apprécié ma lecture, c’est indéniable.
Par contre, il y a eu un seul petit bémol, rien de grave. Les policiers, peu mentionnés, ne semblaient aucunement se soucier de trouver la source de ces deux meurtres. Un peu comme s’ils s’en foutaient complètement. C’était ma seule déception. J’aurais aimé que l’affaire semble plus importante que cela.
Sinon, tout m’a semblé bien. Comme Anne Beddingfeld, je doutais, moi aussi, de tous les personnages. Qui étaient des vilains? Qui étaient des bons? Pour la majorité des personnages, j’avais tout faux! Encore une fois, Agatha Christie m’a surprise par sa finale!
Je dois dire que j’apprécie de plus en plus ces policiers et que je suis bien contente de m’être mise à les lire. Après tout, ils sont classiques et je crois qu’il est bien d’en lire au moins un dans sa vie (je les lirai tous).

Catégories : Adaptations, Livres adultes, Policier, Policier et cie, Suspense | Étiquettes : , , , | Un commentaire

Un crime passionnel ou motivé par l’argent?

Le crime du golf
Par Agatha Christie

Résumé provenant du site le Livre de Poche :

Une fois n’est pas coutume, nous suivons Hercule Poirot en France d’où M. Renauld — un homme qui semble avoir des moyens — a lancé un SOS impérieux au détective. Une limousine attendra Poirot et son ami Hastings à Calais…
Sur place, pas de limousine : M. Renauld a été assassiné dans la nuit. On l’a trouvé lardé de coups de couteau, au fond d’une tombe creusée sur un terrain de golf…
L’enquête ne sera pas facile : M. Renauld était discret sur son passé en Amérique du Sud ; et les deux femmes qui, aux dires des domestiques, le rencontraient souvent le soir sont de bien mystérieuses créatures… Poirot, comme à son habitude, fera son profit du moindre indice…

Mon appréciation :

Ma foi, quel plaisir ce fut de dévorer cette enquête! Retrouver Hastings et Poirot s’est fait tout naturellement!
Dans cette enquête, il y a aussi le détective « moderne » Giraud, qui a des méthodes complètement différentes du petit Poirot, personnage qui amènera un caractère un peu humoristique, étant donné que les vieilles manières de mener une enquête de Poirot rivaliseront avec celles modernes de Giraud. C’était bien amusant de voir Giraud se sentir supérieur parce qu’il avait repéré un élément avant Hercule, mais ce dernier affirmait que ce-dit élément était inutile. Jusqu’à un pari à savoir lequel des deux réussirait à démasquer l’assassin de M. Renauld (on devine déjà lequel des deux, mais bon)!
Mis à part ce personnage intéressant qu’est Giraud, j’ai aussi aimé suivre Poirot dans ses découvertes. Le détective a l’œil pour remarquer certains détails qu’il ne mentionne parfois qu’à une seule reprise. Après avoir lu deux livres le mettant en scène, j’ai compris qu’il était inévitable que ces trouvailles reparaissent à un moment où à un autre. De ce fait, lorsque cela arrivait, je retenais ce qui s’y rapportait et attendait avec impatience le temps où cette information reparaîtrait, dévoilant un nouveau mystère de l’enquête. C’est sans doute l’une des raisons pour lesquelles les mots défilaient à une vitesse fulgurante sous mes yeux affamés.
Cette enquête était intéressante, puisque plusieurs imprévus avaient frappés les personnages concernés par le meurtre de M. Renauld. Ce qui, à première vue, paraissait simple étant donné la ressemblance avec une autre affaire dont Poirot avait eu vent laissait présager que la chose ne serait pas trop complexe. Ensuite, les sentiments et les imprévus s’emmêlent. De nouveaux suspects s’ajoutent. Le crime, qui semblait alors manigancé pour en retirer profit de richissime façon, devient alors plus passionnel. Était-ce simplement, aussi, un simple hasard de circonstances? Ces deux possibilités du motif se mélangent, s’entrechoquent, pour ne terminer qu’avec une (que je ne vous dévoilerai pas). Mais bien sûr, c’est à la dernière minute que l’on comprend tout!
Je me suis trouvée une passion pour les romans de Agatha Christie, moi qui ne lisais pas énormément de policier avant! Heureusement que j’ai la collection sous la main pour me sustenter!

Catégories : Adaptations, Livres adultes, Policier, Policier et cie | Étiquettes : , , , | Un commentaire

D’excellents jeunes enquêteurs!

Mr. Brown
Par Agatha Christie

Résumé provenant du site le Livre de Poche :

C’est toujours après le drame qu’on s’avise qu’un personnage falot a traversé la scène sans que personne lui prête attention. Et justement, dans le bureau de Mr. Whittington, il y avait un clerc qui se faisait appeler Mr. Brown. Mais voilà! Personne n’était capable de se rappeler quoi que ce fût de Mr. Brown. Pas même son visage. La description qu’on donne invariablement de Mr. Brown, c’est qu’il ressemble à tout le monde.

Mon appréciation :

Je dois avouer que j’apprécie grandement le style d’écriture d’Agatha Christie. Ça n’a pas pris beaucoup de temps que j’étais déjà attachée aux deux héros : Thomas Beresford et Prudence Cowley, qui sont à un pas de la vingtaine. Ces deux personnages bien sympathiques deviennent les aventuriers d’une double quête. Ils doivent retrouver la mystérieuse Jane Finn, rescapée d’un naufrage et détentrice d’un document fort précieux et dangereux, et ils doivent démasquer le fameux Mr. Brown, assassin ingénieux de premier ordre, mais dont personne ne saurait identifier. Cela nous fait nous questionner sur la manière dont les deux jeunes résoudront ces tâches, malgré la menace qui pèse sur eux puisqu’ils en savent, de plus en plus, trop, car ils n’ont jamais fait quoi que ce soit dans le genre.
En premier lieu, il y a les personnages. Thomas et Prudence ont beau être jeunes et inexpérimentés, il est intéressant et plaisant de découvrir à quel point ils peuvent se débrouiller et être malins, même s’ils se retrouvent dans une affreuse situation, comme Thomas, lorsqu’il est tombé aux mains de mauvais gens. Ensemble, ils forment une excellente équipe et découvrent un à un des indices qui leur permettent d’en connaître plus sur Jane Finn et de se diriger vers le moment où ils auront l’occasion de la retrouver, ainsi que de soupçonner certains individus pouvant être Mr. Brown. D’ailleurs, ils se complètent très bien, ce qui procure de bons résultats. Sans oublier leur côté attachant qui nous font aimer encore plus la lecture, puisqu’ils y ajoutent un petit je-ne-sais-quoi de merveilleux.
Vient ensuite l’enquête, qui est un peu double, comme je l’ai expliquée plus haut avec d’un côté Jane et de l’autre Mr. Brown. Même s’il y a des impasses pour les deux aventuriers, ils réussissent à les surmonter. La double enquête est très bien construite, de sorte que l’on tente, nous aussi, de percer tous les mystères. Par exemple, lorsque nous sommes sur le point de découvrir qui est Mr. Brown et que les soupçons se dirigent vers deux hommes, on ne peut s’empêcher, nous aussi, d’évaluer qui des deux serait l’individu mystérieux. Je dois avouer que j’ai hésité sur l’un d’eux un moment, avant de changer pour l’autre lorsque l’un des personnages affirmait que c’était ce dernier qui avait une double identité… et je me suis fait avoir! Parce que ma première idée était la bonne! Mais j’ai aimé que l’on arrive à me la faire changer ainsi.
Un très bon roman policier, assez léger, rigolo parfois, mais revêtant une enquête très intéressante.

Catégories : Livres adultes, Policier, Policier et cie | Étiquettes : , , | Poster un commentaire

Lorsque l’on soupçonne tout le monde…

La mystérieuse affaire de Styles
Par Agatha Christie

Résumé provenant du site le Livre de Poche :

Tous ceux qui l’entouraient pouvaient tirer profit de la mort de Mrs Ingelthorp, riche maîtresse de la propriété de Styles : son second mari, Alfred Ingelthorp; ses beaux-enfants, maintenus dans sa dépendance financière; Cynthia, sa jeune protégée… Et tous auraient pu se procurer la strychnine qui l’a tuée. Mais pourquoi Hercule Poirot protère-t-il si obstinément Alfred Ingelthorp, alors que celui-ci se défend à peine contre les soupçons grandissants qui pèsent sur lui? Patience! Nous ne comprendrons qu’aux dernières pages le subtil jeu de stratégie qui s’est noué entre ces deux hommes, aussi redoutablement intelligents l’un que l’autre.

Mon appréciation :

Je dois vous avouer que j’ai grandement négligé de lire ces classiques du roman policier auparavant! Jusqu’à aujourd’hui, je n’avais lu que Dix petits nègres de cette si grande auteure connue de tous. Eh oui, seulement un livre quand, depuis peut-être deux ans, je possède presque tous ses livres dans une édition de collection (couverture rigide, bleue et dorée, d’où l’image et le résumé du livre que je prends des éditions Livre de Poche). Pauvres bouquins qui n’étaient qu’une parure dans mes bibliothèques, jusqu’à maintenant!
Car en effet, ce fut une bien bonne lecture! J’ai eu un peu de mal au départ à me familiariser avec les personnages, étant donné qu’on apprend à les connaître d’un seul coup, mais au fil du récit, cela se replaçait et je pouvais pleinement profiter de ma lecture.
C’était la première fois que je lisais donc un roman incluant le fameux détective Hercule Poirot et c’était agréable de le découvrir, ce petit homme particulier. Sa façon de procéder me faisait suspecter les individus à tour de rôle. Tantôt l’un tantôt l’autre, je crois que je les ai presque tous passés. Le livre en soit n’était pas trop étonnant, mais il était juste correcte, justement dû au fait qu’on ne pouvait pas deviner le coupable avant la fin. Bien sûr, on soupçonne, mais les preuves ne nous permettent pas de trancher en cours de lecture et de trouver qui est l’assassin. De ce fait, on ne peut que s’interroger encore et encore et prendre plaisir à tenter de mettre en ordre le puzzle des évènements avant la mort de la riche dame.
Je me suis plu à lire la façon dont les personnages parlaient. C’était très distingué, professionnel et poli. J’ai adoré cela, étant donné que cela m’a fait plonger dans l’époque où le roman a été rédigé. L’ambiance est toute autre que tout ce qui est contemporain, et c’était merveilleux! Qui plus est, on ne peut que s’attacher au détective Poirot, avec ses manies et ses manières de mener les enquêtes. C’était très divertissant!

Catégories : Adaptations, Livres adultes, Policier, Policier et cie | Étiquettes : , , , | Un commentaire

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

%d blogueurs aiment cette page :