Articles tagués : Aprilynne Pike

Book Outlet et mes tablettes pleines

Book outletAujourd’hui, je vous écris pour vous dire que j’ai encore craqué : je me suis rendue sur Book Outlet… et j’ai rempli mon panier de treize livres en anglais. Depuis avril dernier, j’admets toutefois n’avoir pas encore lu la moitié de mes précédents achats.

Je suis comme ça : je ne peux pas m’empêcher de magasiner des livres, autant en ligne qu’en librairie. Sur Book Outlet, ma liste de souhait ne cesse de grandir. Il y a tellement de livres que je veux et que j’ai déjà voulu lire qui s’y trouvent, l’espace d’un moment, que je ne peux pas m’empêcher de tous les noter. Comme les prix sont très bas sur le site Internet, cela m’encourage à opter pour les versions originales des œuvres qui m’intéressent. Et à flancher… et à acheter. 😛

Pourquoi est-ce que j’ai craqué si rapidement?

Malheur à moi, cela faisait un bon moment que je voulais lire la populaire série de Tahereh Mafi, Shatter me (Insaisissable en français). Je ne m’étais pas encore procuré les livres malgré les bons avis que j’avais lus au sujet de ces romans. Il y a quelques semaines, j’ai appris la sortie d’un quatrième tome. Et comme j’avais mis la série dans ma liste de souhait du site de Book Outlet, un courriel m’a averti que des stocks des premiers tomes étaient à nouveau disponible. Je n’ai pas voulu rater ma chance. Au moment de ma commande, le troisième tome est tombé en rupture de stock. Toutefois, j’ai enfin acheté les deux premiers volumes, et j’ai très hâte de les lire.
De plus, avec quelques quiz amusants et mes anciens achats, j’avais atteint un nombre suffisamment élevé de points sur le site pour obtenir un coupon rabais. Selon le prix, cela signifiait un ou deux livres supplémentaires pour le montant que je m’étais fixée. Cela ne se refuse pas! 😉

Ma nouvelle acquisition de livres :

Outre Shatter me  et Unravel me de Tahereh Mafi, j’ai aussi acheté onze autres livres. J’ai opté pour les deux premiers romans d’une nouvelle série de Kerrelyn Sparks, auteure de la série Histoires de vampires. Après plus d’une dizaine de tomes lus en français dans l’univers de Kerrelyn Sparks, je suis curieuse de voir ce que cela va donner dans la version originale. Robot dreams est une petite bande-dessinée pour laquelle j’ai craqué. Quand je l’ai reçue, je l’ai feuilletée et j’ai découvert qu’elle ne contenait aucun texte. Je crois que ce sera une lecture aisée. 😛 Autrement, j’ai voulu essayer Immaculate (Immaculée)  de Katelyn Detweiler; le premier tome de Library Jumpers, Thief of lies (La voleuse de secrets), de Brenda Drake; Two-way street (Double sens) de Lauren Barnholdt; Sleep no more d’Aprilynne Pike, auteure de la série Ailes; et le premier tome d’une autre série de Cate Tiernan, auteure de la série SorcièreBrithright.

Pour le reste, c’est assez simple. Kissed est une intégrale qui contient trois romans qui sont inspirés de contes classiques. Un peu comme les romans d’Alex Flinn. D’ailleurs, j’ai acheté A kiss in time, qui semble reprendre l’histoire de la Belle au bois dormant. Reste donc The bodies we wear, une simple curiosité. 🙂

20180606_212603

Et voilà! 🙂 Pour le moment, je me limite à cela. Je me promets d’en lire au moins la moitié avant de craquer à nouveau… sauf que cela ne m’a pas réussi la dernière fois! 😛 Après tout, ce n’est pas de ma faute si je suis atteinte par une folie livresque. Non? Alors autant en profiter un peu, n’est-ce pas? 😉

Publicités
Catégories : Événements, Découvertes | Étiquettes : , , , , , , , , , , , | Poster un commentaire

Une finale émouvante!

Ailes, tome 4, Destinée
Par Aprilynne Pike

Résumé en quatrième de couverture :

« Tamani regarda gravement Laurel et il tendit la main pour repousser une mèche de cheveux derrière son oreille. Il hésita un instant, puis ses mains trouvèrent les côtés de son visage, l’attirant vers lui. Il ne l’embrassa pas, se contenta de garder son visage près du sien, leurs fronts appuyés l’un sur l’autre, leurs nez se frôlant.
Elle n’aima pas l’impression d’adieu que cela lui laissait. »
Laurel connaît maintenant la vérité : Yuki est une des fées les plus puissantes et mortelles de toutes, une rare fée d’hiver, et Klea a l’intention de se servir d’elle pour conquérir et détruire Avalon. Cependant, l’ampleur du pouvoir de Klea s’étend bien au-delà d’une unique fée d’hiver sauvage. Avec Tamani, David et Chelsea à ses côtés, Laurel se prépare à faire face à ce qui pourrait bien être les derniers jours d’Avalon au cours de l’étonnante conclusion de la série Ailes.

Mon appréciation :

Comme je l’avais prévu après avoir terminé le tome 3, Destinée s’est avéré plein de rebondissements et d’action, et ce, dès les premières pages! On ne se doute pas qu’un si joli livre traitant de fées puisse en contenir autant!
En effet, c’est le clou de la série et bien des éléments sont dangereux. Les personnages principaux doivent combattre, accompagnés d’alliés, des puissances extrêmement fortes. La tâche ne sera aucunement aisée pour tous, et plusieurs périront malheureusement.
Quand j’affirme que le livre est rempli d’action, c’est tout à fait vrai. En fait, dès que la situation semble s’apaiser un petit instant, cela annonce que quelque chose de pire s’en vient très prochainement. Plusieurs fois! Nos héros seront à bout de forces! Mais ils auront bien entendu toujours assez de courage pour rester debout et défendre Avalon.
Comme c’est le dernier tome de la série, je me dois de mentionner un peu la fin de celui-ci. Je dois dire que je l’ai bien aimée, même si cela rend un peu triste de laisser ainsi partir les personnages. La finale est plutôt heureuse, bien sûr. Cependant, il y en a une prolongée. Je m’explique. L’auteure a ajouté un morceau à la finale, pour ceux qui voudraient le lire. Par contre, elle prévient que cela puisse être triste pour le personnage concerné (et ça l’est, je vous assure!). Et même si cette deuxième fin n’est aucunement remplie de bonheur à cent pour cent, je dois dire que je l’aime beaucoup et qu’elle amène un aspect intéressant au futur des protagonistes. J’ai adoré cela, en fait. Surtout lorsque j’ai posé le livre et me suis mise à y réfléchir, à me placer à la place de chacun des personnages concernés que j’ai appris à apprécier tout au long des quatre volumes de Ailes.
Au niveau de la plume d’Aprilynne Pike, je dirais qu’elle a un bon style d’écriture. Je dois avouer que je ne m’y suis pas énormément attardé et que j’ai lu une traduction de l’original. Tout de même, je me dis que si j’ai dévoré si goulument sa série, ça n’est pas uniquement à cause de l’histoire qu’elle a écrite, mais aussi un peu grâce à sa manière de décrire les événements et de faire interagir les personnages. Le tout était très fluide et bien agréable à lire. Les seuls endroits où je bloquais lors de ma lecture, c’était quand j’essayais mentalement de prononcer les mots du langage des fées. J’abandonnais bien souvent, malheureusement. 😛 Heureusement que ces mots en étaient qui revenaient plus souvent et qu’ils avaient des différences dans l’épellation, de sorte que je les reconnaissais facilement et en savais immédiatement la signification, expliquée plus tôt dans l’un des livres.
Ce fut une très bonne lecture et je dois dire que je conseille cette série!

Le livre est également disponible dans une nouvelle édition ici.

Catégories : Fantasy ou merveilleux, Fantasy ou merveilleux, Livres adultes, Livres jeunesses | Étiquettes : , , , | Poster un commentaire

Une douceur avant un dernier tome prometteur.

Ailes, tome 3, Illusions
Par Aprilynne Pike

Résumé en quatrième de couverture :

« Je ne patrouilles pas, je ne vais pas chasser, je me colle simplement à toi. Tu vis ta vie. Je vais assurer ta sécurité, déclara Tamani en  balayant une mèche de cheveux loin du visage de Laurel. Ou mourir en essayant. »
Laurel n’a pas vu Tamani depuis qu’elle l’a supplié de la laisser partir l’année précédente. Bien que son cœur en soit encore brisé, elle est convaincue que David était le bon choix. Toute fois, juste au moment où la vie reprend son cours, Laurel réalise qu’un ennemi invisible attend son heure, tapi dans l’ombre. À nouveau, Laurel doit se tourner vers Tamani pour qu’il la protège et la guide, car le danger qu’aucune fée n’aurait cru possible menace maintenant Avalon. Pour la première fois, Laurel ne sait pas si son camp l’emportera.

Mon appréciation :

Comme l’indique le titre de cette appréciation littéraire, j’ai trouvé que ce troisième tome était plutôt léger, un peu comme s’il préparait à l’action du dernier, soit la fin de la série. Il ne faut pas entendre là qu’il n’y a pas du tout d’action, par contre. Oui, il y en a. Un peu. Il y a un moment où il y en a plus. Cependant, le reste du temps, c’est surtout de la préparation à affronter le pire. Mis à part cela, l’accent est mis sur les liens d’amitiés, l’amour, les liaisons et la crainte.
Le récit tourne principalement autour du triangle amoureux de Laurel, Tamani et David. C’est surtout cela qui est mis de l’avant, de sorte que le reste soit en second plan. Le tout reste quand même bien mouvementé, ce qui est plaisant. C’est un peu le point culminant de la rivalité entre les deux jeunes hommes. Disons qu’il y a quelques flammèches! Par contre, le choix de Laurel n’est pas encore déterminé dans ce tome. Ce petit suspense amoureux devra donc se conclure dans le prochain livre de la série.
Dans ce bouquin, nous rencontrons un nouveau personnage. Tamani et Laurel ne savent pas s’ils peuvent lui faire confiance. Pourtant, elle (c’est une adolescente) semble totalement inoffensive. Sauf qu’elle est une fée qui n’a jamais mis les pieds, semble-t-il, dans le monde d’Avalon (le monde des fées). Et cela est très mystérieux. Par rapport à ce personnage, je dirais que j’étais aussi intriguée que Laurel de savoir quelle était sa saison (soit à quelle saison la fée fleurit) pour déterminer le niveau de puissance de cette nouvelle. Je ne veux pas vous dévoiler le résultat, mais il y a un moment dans le livre qui m’a fait facilement deviner quelle était la saison de la fée. Heureusement, Laurel et Tamani l’ont deviné quelques pages plus tard, parce que je les aurais encore moins trouvés vifs d’esprits sans cela! Mais j’ai bien apprécié les recherches que Laurel faisaient afin d’élucider ce petit mystère, malgré que le tout ne fonctionnait pas aisément. Cela est la même chose lorsque Tamani lui apporte un échantillon d’une poudre bien particulière dont Laurel doit identifier les composantes. Ses essaies sont intéressants.
Ainsi, malgré que ce tome-ci ait été plus tranquille au niveau des péripéties dangereuses, je l’ai bien aimé. J’étais intriguée par différents aspects de l’histoire et curieuse de découvrir qui, de Tamani ou de David, Laurel préfèrerait. Sauf qu’elle n’a pas encore tranché! Et puis… la fin du livre laisse présager que le prochain sera riche en événements et en révélations de toutes sortes!

Le livre est également disponible dans une nouvelle édition ici.

Catégories : Fantasy ou merveilleux, Fantasy ou merveilleux, Livres adultes, Livres jeunesses | Étiquettes : , , , | Poster un commentaire

De l’action et de l’amour : un bon mélange!

Ailes, tome 2, Sortilèges
Par Aprilynne Pike

Résumé en quatrième de couverture :

« — Je ne peux pas simplement arriver en coup de vent et proclamer mes intentions. Je ne peux pas « t’enlever ». Je dois juste patienter et espérer qu’un jour, tu me demanderas, dit Tamani.
— Et si je ne le fais pas? dit Laurel, sa voix à peine plus qu’un murmure.
— Alors, j’imagine que j’attendrai éternellement. »
Bien que Laurel en soit venue à accepter sa véritable identité de fée, elle refuse de tourner le dos à sa vie d’humaine — et particulièrement à son petit ami, David — pour retourner dans le monde des fées. Toutefois, lorsque Laurel est convoquée à Avalon, ses sentiments pour Tamani, la charismatique sentinelle féérique, sont indéniables. Elle est forcée de faire un choix — et il pourrait lui briser le cœur.

Mon appréciation :

J’aime bien cette série. Bien que mettant en scène un personnage principal féminin ayant comme caractéristique le fait d’être une fée, Aprilynne Pike n’omet pas l’action. Et il y a aussi la présence de l’amitié et de la famille parmi le tout. Ainsi, le lecteur est en présence d’un mélange intéressant de ces éléments.
Tout d’abord, Laurel est déchirée entre les deux jeunes hommes que sont Tamani (fée) et David (humain). Chacun fait parti d’un monde, tandis que Laurel voyage entre les deux (Avalon est le monde des fées; on y accède par des portails). Laurel éprouve des sentiments différents, bien qu’amoureux, pour les deux et doit faire un choix. Sans compter qu’elle sait que les deux l’aiment également. Bien évidemment, c’est un triangle amoureux comme on les connait si bien. Cela reste tout de même bien plaisant à lire, surtout lorsque Laurel leur fait part de son choix (vers la fin). Je peux dire que les émotions sont au rendez-vous!
Sinon, un autre sujet bien intéressant : l’action. Encore une fois, rien n’est facile pour l’adolescente lorsqu’elle se retrouve nez à nez avec des trolls (ennemis des fées). Dans ce cas-ci, par exemple (et c’est mieux ainsi), l’action ne se situait pas uniquement à la fin du livre. Il y a eu un autre bon moment où la vie de Laurel et celle de David étaient en danger. Ces deux moments d’action étaient un délice à lire, car on se demandait comment nos héros réussiraient à s’en sortir sans trop de dégâts.
Mis à part cela, au niveau de l’amitié, Laurel a un peu de mal. Ce n’est pas le cas dans le monde des humains, où elle a Chelsea, bien qu’elle hésite à lui dévoiler la vérité sur sa vraie nature. Cependant, dans le monde des fées, Laurel éprouve de la difficulté à se mêler à ses semblables et à accepter toutes les coutumes de l’endroit. Rien n’est facile, encore une fois, mais elle arrive heureusement à créer des liens. Tant qu’à parler d’Avalon, cela me fait penser à tous ces moments où Laurel compare ce monde à celui des humains. Elle s’indigne un peu de certaines façons de procéder qu’ont les fées et j’ai bien aimé toutes ces scènes. J’adorais qu’elle soulève chaque point déplaisant dans la logique féérique et je la comprenais parfaitement dans sa manière de penser.
Finalement, du côté de la famille, l’adolescente a des difficultés. Sa mère ne lui parle plus beaucoup, ayant trop de mal à assimiler le fait que Laurel soit une fée. Ainsi, la relation mère-fille n’est pas extraordinaire. Cela avait beau être éprouvant pour Laurel, j’appréciais comment les sentiments de la mère étaient présentés. On pouvait voir très clairement qu’elle n’arrivait pas à s’y faire.
J’ai bien hâte de me plonger dans la suite de cette série, puisque ce tome-ci termine sur un suspense! Heureusement que je possède le troisième tome!

Le livre est également disponible dans une nouvelle édition ici.

Catégories : Fantasy ou merveilleux, Fantasy ou merveilleux, Livres adultes, Livres jeunesses | Étiquettes : , , , | Poster un commentaire

Le début d’une merveilleuse série!

Ailes, tome 1
Par Aprilynne Pike

Résumé en quatrième de couverture :

Laurel, fascinée, fixait les pâles choses avec de grands yeux. Elles étaient terriblement belles — trop belles pour l’exprimer en mots.
Laurel se tourna de nouveau vers la glace, son regard sur les pétales voltigeant à côté de sa tête. Ils ressemblaient presque à des ailes.
Dans ce récit extraordinaire de magie et d’intrigue, d’amour et de danger, toutes vos certitudes sur les fées seront transformées à jamais.

Mon appréciation :

À vrai dire, avant de commencer la lecture de Ailes, je m’attendais à me retrouver dans un récit très féminin et coloré de rose et d’amour. Eh bien quelle ne fut pas ma surprise de découvrir de l’action dans les cent dernières pages! Des vies en danger et des garçons courageux étaient des éléments qui se devaient d’être là.
J’ai bien aimé la progression du récit. Cela commence relativement lentement avec l’arrivée de Laurel dans une nouvelle école. Elle n’est pas trop à sa place mais, dès le début, un gentil jeune homme du nom de David l’aborde et lui propose de dîner avec elle. Ils deviendront rapidement amis et Laurel en viendra à partager la majorité de ses secrets avec lui au fil de l’histoire. Éventuellement, l’adolescente de quinze ans rencontre une autre fée, un garçon nommé Tamani. Ensemble, ils vont tisser quelques liens.
Il y a cependant deux moments qui m’ont fait paraître Laurel comme une fille légèrement moins vive d’esprit qu’elle ne le laisse présager. Le premier n’est pas de sa « faute ». En fait, c’est que l’adolescente prend bien du temps avant de prendre véritablement conscience qu’elle est une fée. En tant que lecteur, on le sait déjà avec la quatrième de couverture, ce qui ne laisse aucune surprise quant à ce sujet. Cependant, si je ne m’en étais pas douté, ç’aurait été bien. Et, après tout, c’était plus réaliste en considérant que cela devait être une condition très peu facile à accepter, les fées sortant des mondes imaginaires. Le deuxième m’a un peu plus fait tiquer, puisqu’il n’y avait pas de raison bien valable pour que Laurel ne le devine pas. En fait, Tamani lui fait cadeau d’un pendentif. Je ne veux rien vous dévoiler, mais disons que j’ai trouvé sa signification dès l’instant où Tamani expliquait ce qu’il représentait pour les fées. Il a fallu que Tamani le lui dise, bien plus tard, pour qu’elle comprenne enfin.
J’ai bien aimé ma lecture et, comme je l’ai dit plus haut, il y avait même une touche d’action. Les fées ne sont pas sans ennemis, et ces derniers ne sont aucunement délicats avec ceux qu’ils dédaignent. Ainsi, il y avait une intéressante dose de piquant le moment venu et c’était bien apprécié. Qui plus est, malgré que la finale du livre ne laisse pas sur un énorme suspense, j’ai tout de même bien hâte de lire la suite des aventures de Laurel, la jeune fée!

Le livre est également disponible dans une nouvelle édition ici.

Catégories : Fantasy ou merveilleux, Fantasy ou merveilleux, Livres adultes, Livres jeunesses | Étiquettes : , , , | Poster un commentaire

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

%d blogueurs aiment cette page :