Articles tagués : Averia

Un souffle qui ne tarit pas…

Averia, tome 3, Myr
Par Patrice Cazeault

Résumé en quatrième de couverture :

Deux années se sont écoulées depuis l’insurrection qui a secoué Averia. Sur la colonie occupée, la vie a repris son cours normal. La nomination d’Haraldion, l’allié de Seki au temps de son emprisonnement, au poste de Gouverneur laisse présager un avenir meilleur pour les habitants de cette planète.
Alors que Seki s’efforce de rattraper son retard dans ses études, Myr, elle, éprouve plus de difficultés à retrouver une vie paisible. La révolution qu’elle chérissait de tout son être lui a été arrachée des mains et ce qu’elle a vu sur Terre a terminé de souffler ses convictions.
Dans l’obscurité, à l’abri des regards, Myr se lie à des gens dangereux.
Partagée entre son désir de protéger sa famille et sa quête pour rallumer les braises qui agonisent en elle, Myr commettra des gestes qui enflammeront beaucoup plus que son propre coeur.

Mon appréciation :

Je viens tout juste, à moins de dix minutes près, de terminer la lecture de ce troisième tome.
Comme toujours, Patrice ne lambine pas bien longtemps avant de nous plonger dans le récit. Après un petit retour aux sources, des éléments commencent à apparaître pour nous intriguer, pour mettre en place des situations qui pourront nous mener en plein dans l’action. Oui, encore de la politique, c’est évident. Mais la série Averia est bien la seule chose qui me fasse aimer la politique. L’espace d’une lecture, elle devient intéressante. Plus que présente dans les lectures — où se mêlent aussi d’autres sujets comme la famille, la guerre, l’amour —, la politique qui touche nos personnages devient une source attirante, une source qui, soudainement, vient chercher même ceux qui généralement l’oublient complètement tous les jours.
Quel plaisir de retrouver Seki et Myr, les deux soeurs au coeur du premier tome, de retourner dans leurs pensées et de découvrir ce qu’il se passe sur Averia. Il est plaisant d’être à nouveau dans la peau de ces deux soeurs, soeurs complètement différentes, et de lire toutes les étapes qu’elles franchiront. Rien n’est facile.
Myr revient en force dans ce volume, où elle jouera un rôle plus qu’important. Les actions qu’elle commettra ne lui plairont pas toutes. Dès que l’occasion se présentera de réfléchir à ses actes, Myr aura de la difficulté à résister aux émotions et sentiments qui l’habiteront. J’ai bien aimé assister aux changements qui opèrent en elle durant ma lecture. Telles des montagnes russes, l’adolescente naviguait dangereusement entre les moments où elle renforcissait sa carapace et les autres où celle-ci se fendillait et menaçait de s’écrouler. Ce sont ces changements qui permettent d’en apprendre encore plus sur elle, qui peuvent permettre au lecteur d’avoir un coup de coeur sur ce personnage.
Entre le premier tome et le troisième, c’est ce dernier qui me fait un peu préférer Myr. Enfin, chacun son avis! 🙂

La série est maintenant disponible dans une nouvelle édition. Pour acheter les tomes 3 et 4 dans une intégrale, c’est ici.

Catégories : Livres adultes, Science-Fiction | Étiquettes : , , , , | 2 Commentaires

Un livre qui a du mordant!

Averia, tome 2, Annika
Par Patrice Cazeault

Résumé en quatrième de couverture :

Annika Aralia est une Tharisienne. Et elle les déteste tous. Les Humains, les Amiraux, le Conseil, les crétins de monarchistes…
Elle vit avec son oncle tyrannique, un dignitaire du régime qui se prend pour un monarque tout-puissant, et son cousin qui, pour survivre, n’a rien trouvé de mieux que de s’enfoncer dans la drogue.
Incapable de trouver sa voie dans les rouages de la société tharisienne, Annika emprunte un chemin dangereux. Elle entraîne ses compagnons dans une entreprise folle. Un projet risqué.
Dans les ghettos de l’arrogante capitale tharisienne, sa trajectoire croise celle de Valerio, un Tharisien qui prétend pouvoir l’aider à canaliser son énergie. Quelqu’un qui la force à porter un regard en elle. À affronter la haine qu’elle projette sur tous ceux qu’elle côtoie…
Une introspection qui pourrait bien avoir des répercussions désastreuses.

Mon appréciation :

Lorsque l’on lit le résumé de ce deuxième tome, on ne se doute pas une seule seconde de ce que l’on va découvrir en plongeant à l’intérieur. Surprise, surprise.
J’avais déjà lu à quelques endroits que l’auteur mettait en garde ses lecteurs et lectrices lorsqu’ils disaient débuter la lecture de Annika. Il est vrai que ce roman est bien différent du premier! Plus dur, plus fort, plus dangereux,…
Sur une terre aride, là où les tempêtes ne se retiennent pas, Annika nous montre dès le départ sous quelle facette elle prend place. Une Tharisienne qui n’en révèle pas facilement beaucoup sur elle, autre que la colère qui gronde en elle et qui la pousse presque sous impulsion à faire de grands actes qui pourraient, au moindre problème, lui coûter énormément.
On peut être surpris, voire un peu déstabilisés dans ce nouvel environnement d’ambiances et de personnages, mais c’est avec joie que l’on retrouve le reporter d’Averia, toujours aussi particulier. Si l’on est le moindrement déstabilisés, on ne l’est pas bien longtemps, puisque l’on prend part avec plaisir à cette nouvelle aventure.
Je me suis plu à lire Annika, je me suis plu à découvrir un côté sombre et sanglant à la plume de Patrice Cazeault, lui qui semble toujours rieur. Et puis… je me suis surprise à apprécier ces moments dangereux, glauques… J’en ai des frissons!
Oh, et le style d’écriture toujours aussi bien travaillé de Patrice! La structure du texte, la façon dont le tout est amené et les transitions avec les reportages,… tout ça rajoute du bon à cette belle série!

La série est maintenant disponible dans une nouvelle édition. Pour acheter les tomes 1 et 2 dans une intégrale, c’est ici.

Catégories : Livres adultes, Science-Fiction | Étiquettes : , , , , | Un commentaire

Surprenant!

Averia, tome 1, Seki
Par Patrice Cazeault

Résumé en quatrième de couverture :

Seki vit sur Averia, une colonie humaine qui a été conquise il y a 20 ans lors de la guerre avec les Tharisiens. Malgré cela, elle s’accommode bien de l’occupation. N’a-t-elle pas la chance d’étudier à l’université?
Sa soeur, Myr, ne partage pas son point de vue. Pour elle, la présence des Tharisiens sur Averia est une abomination. Le seul moyen de mettre fin aux injustices que subit le peuple humain est de se rebeller contre l’envahisseur.
Mais voilà que Seki, intimement convaincue que la reprise des hostilités serait une erreur, se voit entraînée malgré elle dans un groupe de résistants.
Les choses tournent mal. Une bombe explose.
La spirale de violence s’accélère.
Seki, qui doit assumer un rôle qu’elle n’a pas désiré, arrivera-t-elle à se sortir indemne de l’insurrection qui gronde dans la Colonie d’Averia?

Mon appréciation :

On débute la lecture de ce roman et nous sommes presque déjà en plein dans le coeur de l’histoire. Que ce soit dans la peau de Seki ou dans celle de Myr, nous vivons leurs pensées présentes à ce moment-là. Mais les questions s’imposent déjà à nous. Que s’est-il passé durant cette guerre? Quel en était le but? Et c’est ainsi que l’on se voit contraints, et avec plaisir!, de lire les pages suivantes.
On commence ensuite à prendre vraiment place avec Seki et sa soeur.
Mais la bombe mentionnée dans le résumé du livre intrigue. On tourne les pages en se demandant quand elle se manifestera, où cela sera-t-il, qu’est-ce qui en suivra…?
Ainsi tentés d’en savoir plus, nous n’avons d’autre choix que de lire la suite. Et ce qu’elle se lit bien! Lorsque j’ai acheté le livre, en avril (le pauvre, il a attendu si longtemps), je m’étais amusée à faire tourner les pages et à en lire une phrase par-ci par-là. La plume de Patrice me plaisait déjà. Ainsi, quand est venu le temps de m’y plonger, je dévorais rapidement les mots.
En plein centre d’un soulèvement qui mènerait au début d’une nouvelle guerre sur Averia, littéralement prisonnière du mouvement de cette révolution, Seki nous fera découvrir la guerre passée et ce qu’il en est advenu, tout en devant protéger une personne qui lui est chère et qui la met un peu plus dans le trouble à chaque fois.
C’est un tome qui commence bien une série, série qui promet!

Vous pouvez échanger avec le très sympathique Patrice Cazeault sur le blogue qu’il tient à l’adresse suivante : http://avisdexpulsion.blogspot.com

La série est maintenant disponible dans une nouvelle édition. Pour acheter les tomes 1 et 2 dans une intégrale, c’est ici.

Catégories : Livres adultes, Science-Fiction | Étiquettes : , , , , | 2 Commentaires

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

%d blogueurs aiment cette page :