Articles tagués : Eve Patenaude

Du sang qui tarde un peu.

Cobayes, tome 2, Sarah et Sid

Par Eve Patenaude

*Attention : présence de violence gratuite.*

Résumé en quatrième de couverture :

Le rêve brisé que je traîne derrière moi : le ballet.
Je m’appelle Sarah et, autrefois, j’en faisais. Oh, je danse toujours… mais nue. Dans un bar. Ça reste de la danse. Voilà ce que je me répète sans cesse pour ne pas m’écrouler, pour tenter d’oublier à quel point ma vie est misérable… En plus, je dois de l’argent à Carl, mon patron. Cinq mille dollars! Où vais-je bien pouvoir trouver une telle somme?
Le fantôme qui me hante toutes les nuits : Charlie.
Moi, c’est Sid. J’aurais pu être un super programmeur si ma vie n’avait pas dérapé. À la place, je suis devenu serveur dans un resto branché. C’est là que j’ai rencontré Sarah… Cette fille, j’en suis complètement fou. Même si elle a le don de se foutre dans la merde! C’est en fouillant sur Internet que j’ai découvert qu’on peut faire beaucoup d’argent comme cobaye. Des milliers de dollars en échange de quelques injections… Le produit testé par AlphaLab? Peu importe, on a besoin de cet argent. Et puis, qu’est-ce qui pourrait nous arriver de si grave?

Mon appréciation :

Après avoir lu Anita, je dois admettre que j’ai eu certaines attentes quant à la série en général. Ainsi, comme le rythme de l’histoire de Sarah et de Sid était moins prononcé et rapide que celui de celle d’Anita, mon sentiment d’empressement à connaître la suite à chaque page se faisait un peu plus léger.
Il n’empêche que ça n’était pas un bien gros détail, et que je me doutais bien que ce ne serait pas semblable, puisque chaque tome de la série est écrit par des auteurs différents, et que cette expérience de lecture, je l’avais déjà observée avec la série Les clowns vengeurs. Qui plus est, je suis rapidement plongée dans l’ambiance malheureuse des personnages avec la plume d’Eve Patenaude, que je découvrais pour la première fois. En peu de temps, j’avais déjà englouti la moitié du roman et absorbé le premier meurtre… parce que des morts, il y en a plusieurs dans Sarah et Sid; on les compte par dizaines.
Cependant, je dois admettre qu’il y a un autre détail qui m’a chicotée. Je ne veux pas trop en dévoiler, mais le personnage de Sarah se sert éventuellement d’une arme à feu sans jamais avoir tiré auparavant. Selon toute logique, ses cibles auraient dû être manquées. Du moins, une certaine portion. Ou, pour contrer ce manque de pratique, il aurait pu être précisé, au départ, que le canon de l’arme se trouvait à très faible distance de la victime en joue. De ce fait, malgré l’inexpérience, il aurait été plus crédible que Sarah vise en plein dans le mile.
Sinon, j’ai été déconcertée par le couple. Sauf que cela n’est pas mauvais. En fait, les deux ont des existences loin d’être parfaites. Puis, rapidement, ils agissent de manière à ce que l’on ne puisse pas expliquer quoi que ce soit, tellement les changements sont drastiques et opposés aux personnages présentés au début du livre. Cette folie des deux protagonistes est très étrange, mais montre en même temps l’étendue de ce que peut occasionner la prise du produit testé par AlphaLab. Ainsi, même si j’étais quelques fois troublée par les agissements, ce flou explicatif me semblait intéressant et pertinent.
En somme, malgré un rythme pas trop rapide, j’ai pris plaisir à dévorer ce deuxième bouquin de la série. Et, je dois l’avouer, j’ai hâte de découvrir à quel point les choses vont déraper pour le prochain personnage.

Voici la bande-annonce du roman :

Publicités
Catégories : Horreur, Livres adultes | Étiquettes : , , , | 3 Commentaires

Salon du livre de Montréal 2014

24 novembre 2014Salon du Livre de Montréal 2014

Cette année, je n’ai malheureusement pas pu voir tous les auteurs que j’aurais voulu voir, étant donné que je ne pouvais pas me rendre au Salon du livre le samedi (la fameuse journée où quasiment tous les auteurs sont présents). Je n’ai pu y aller que le lundi, dernière journée de l’événement. Il n’empêche pas que j’ai passé une agréable journée, bien que plus courte (le Salon se terminait à 15h). J’ai également réduit ma liste d’achats de livres, étant donné que je me rends principalement dans les Salons du livre pour acheter des livres que je veux faire dédicacer sur place. Ainsi, je suis revenue à la maison avec seulement huit livres en comparaison des treize de l’année dernière. Cependant, j’ai très hâte de pouvoir tous les lire! Voici donc trois auteurs que j’ai rencontrés cette année :

Marc-André Pilon, auteur de La revanche du myope, Le myope contre-attaque et Guide de survie pour myope.
Bien que je ne possède aucun des livres de cet auteur, c’était la deuxième fois que je le rencontrais en Salon. Accompagnée d’un ami, qui voulait se procurer le troisième tome de ses livres ainsi que le faire dédicacer, je me suis avancée vers ce sympathique myope. Tous trois, nous avons un peu discuté, et j’ai photographié les deux hommes pour immortaliser l’instant. Bien que je n’aie pas lue encore cette série remplie d’aventures et d’humour pour les jeunes, je suis certaine que lorsque mon ami voudra bien me la prêter, je vais la dévorer avec plaisir. Même si ce sont des romans jeunesses, la bonne humeur de Marc-André Pilon doit certainement être contagieuse à travers ses mots!

Eve Patenaude, auteure, entre autres, de Sarah et Sid, Clandestine et Les pulsars.
Armée de Sarah et Sid, de la série Cobayes, je suis allée rencontrer Eve Patenaude. La rencontre a été courte, mais bien agréable. L’écrivaine m’a, entre autres, mentionné un léger problème qu’elle avait avec un certain type de lecteur qui l’apostrophait. En fait, ce n’était pas grand chose. Simplement, Sarah et Sid est un livre très violent, et donc pour un public plus adulte ou averti. Cependant, quelques jeunes enfants arrivaient devant elle et s’informaient de la série. Si les parents n’étaient pas dans les environs, l’auteure n’avait pas d’autre choix que de dire aux enfants que ce n’était pas un livre très conseillé pour eux. Et j’ai même assisté à un de ces petits refus polis. Tout de même, ce fut fort apprécié comme rencontre!

Danielle Dumais, auteure de Les 5 derniers dragons, L’ordre des 5 dragonsSortilège, salsa et compagnie, L’âme  d’une détective et Le monde selon Skyz.
Danielle Dumais est autant prolifique et diversifiée qu’elle est gentille. Si je n’ai pas acheté de livres d’elle ce lundi, j’ai pourtant apporté huit livres à faire dédicacer, dont six de la série Les 5 derniers dragons et deux de Sortilège, salsa et compagnie. Je suis passée la voir quelques fois durant la journée, et il y avait toujours quelqu’un qui lui demandait une dédicace! De plus, c’était amusant et plaisant de l’entendre parler de chacune de ses séries à ses futurs lecteurs, puisqu’elles sont toutes très différentes! Danielle touche maintenant quatre style de romans qui peuvent plaire à tous, petits comme grands. Imaginez dans un an ce qu’elle aura ajouté de nouveau sur nos tablettes!

Bien que je n’aie pas eu l’occasion de rencontrer tous les auteurs voulus si j’avais pu aller au Salon du livre le samedi, j’ai tout de même passé un excellent moment. Qui plus est, j’ai également eu droit à des livres dédicacés par des auteurs qui étaient présents les jours précédents, grâce à un contact extraordinaire. 😉 De ce fait, je suis revenue chez moi avec les suites de mes séries signées par leur auteur. Et j’ai adoré ma journée, comme à l’habitude!

P.S.: Merci Danielle. 😉

Catégories : Événements, Salons du livre | Étiquettes : , , , | Poster un commentaire

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

%d blogueurs aiment cette page :