Articles tagués : Isabelle Laflèche

Culture, mode et mystères

J’adore Rome

Par Isabelle Laflèche

Résumé en quatrième de couverture :

Catherine n’a pas un moment de répit. Alors que la jeune avocate croyait se rendre dans la capitale italienne pour un week-end en amoureux, elle se retrouve plutôt mêlée à une nouvelle affaire de contrefaçon qu’elle devra dénouer avec l’aide de Rikash, son indéfectible allié. Quelle idée, que d’avoir offert leur aide à une inconnue rencontrée au hasard d’une séance de shopping! Il faut dire que l’extravagante Graziella pourrait leur ouvrir bien des portes de la scène locale de la mode, de Rome à Florence en passant par Prato.
Entrepreneurs sans vergogne, pasta succulentes, ateliers clandestins et bellâtres ambitieux seront au rendez-vous!
Heureusement que Catherine peut compter sur ses lunettes porte-bonheur — et sur l’aide d’un certain architecte au charme ravageur… Quand l’escouade de choc de Dior est décidée à faire la lumière sur une histoire de collants contrefaits, la mafia de la mode n’a qu’à bien se tenir.

Mon appréciation :

Ouf! Cela fait deux ans que je ne suis pas plongée dans la série J’adore! Il me fallait me remettre dans le bain, ce qui fait que le début de ma lecture était un peu plus lourd (je tentais de me remémorer le plus d’éléments des deux autres tomes). Ensuite, lorsque j’ai commencé à recoller les morceaux, je me suis laissée bercer par ma lecture. 🙂
J’ai apprécié mon voyage à Rome par l’entremise du personnage de Catherine. Je dois admettre qu’il y avait cependant beaucoup de descriptions concernant les différents lieux (restaurants et bâtiments historiques ou non) et l’histoire de la mode italienne. Il est vrai que cela permet de se mettre sérieusement dans l’ambiance. Par contre, j’avais surtout envie que les choses bougent, ce qui créait parfois de petites longueurs.
Comme le titre de l’article l’indique, le roman est, entre autres, rempli de références culturelles. On y retrouve des dictons, des citations, des références musicales et cinématographiques… ainsi que beaucoup d’autres sur la mode, bien entendu. Je suis mitigée quant à toutes ces références, mais il se peut que cela ne concerne que moi. Lorsque je les comprenais, j’étais contente. Autrement, ce que je lisais était un peu superflu.
Mis à part cela, j’ai bien aimé ma lecture. J’étais intriguée quant à ce qui allait arriver à la relation complexe de Catherine et d’Antoine, d’autant plus qu’un beau Romain était de la partie. J’aimais les moments où l’enquête prenait vraiment forme, soit lorsque les protagonistes se rendaient sur place pour faire des constatations et converser, de manière pas toujours agréable, avec des personnages importants.
Dans l’ensemble, j’ai bien apprécié ma lecture, même si j’y ai trouvé quelques petites longueurs. Me plonger dans ce monde de la mode me sort totalement de mon quotidien habituel, ce qui rend ma lecture très divertissante. J’espère bien qu’il y aura d’autres aventures pour Catherine. 😀

Publicités
Catégories : Contemporain, Livres adultes, Romance | Étiquettes : , , , , | Poster un commentaire

Salon du Livre de Montréal 2016

17 novembre 2016salon-du-livre-de-montreal-2016

Cette année, j’ai pu faire un petit tour au Salon du Livre entre deux séances d’études. J’avais tout juste terminé mon cours et englouti mon dîner que j’étais sur place à discuter avec des gens très sympathiques. Je vais donc profiter de cet article pour mentionner quelques unes de mes rencontres. 🙂

Mathieu Fortin, auteur du Protocole Reston, de La volonté d’Odi, de Mathias et de Enraciné (pour n’en nommer que quelques uns).
Cela faisait six ans que je n’avais pas vu Mathieu, et j’étais bien contente de pouvoir lui parler en personne à nouveau. Nous avons discuté du temps qui avait passé et de nos vies respectives. À défaut d’avoir acheté son petit dernier (Mathias, un roman qui traite de l’obésité), nous avons immortalisé le moment sur photo. Il n’empêche qu’il va falloir que je me procure  éventuellement son livre pour pouvoir lui transmettre mon avis!

Suzanne Roy, auteure, entre autres, de Un cadeau du ciel, de la série Le Cercle félin, de la série Alice et de Après l’orage.
J’ai été bien contente de rencontrer Suzanne Roy, qui était pleine d’énergie (j’imagine qu’elle recharge ses batteries par les sourires de ses fans 😉 ). J’ai fait signé mon exemplaire d’Un cadeau du ciel, et nous avons beaucoup discuté. L’auteure en a long à dire sur le sujet de la romance en littérature, et c’est intéressant de l’écouter en parler. Cela m’a donné envie de plonger dans ses autres bouquins, mais mes travaux scolaires me supplient de ne pas les oublier. Tout de même, j’ai bien aimé ma rencontre et je suis certaine que l’on va se revoir!

Isabelle Laflèche, auteure de la série J’adore.
Isabelle Laflèche est une auteure tout à fait pétillante. J’ai bien apprécié la rencontrer. J’ai fait dédicacer mes trois tomes de la série (dont le dernier n’est pas encore lu) et nous avons immortalisé le moment par une photo. Nous avons également parlé des nouvelles de la série, qui sont disponibles en numérique, de même que de la mode et du domaine juridique, bien évidemment! L’auteure m’a dit que le premier tome était majoritairement inspiré de son expérience réelle dans le domaine, bien que la fiction s’y mêle. Il n’est alors pas difficile de comprendre pourquoi la série m’a rapidement plu, puisqu’elle pleine de réalisme.

Enfin, j’ai également rencontré des membres de l’équipe de la nouvelle maison d’édition Lumigny. Cette maison a la particularité d’éditer simultanément ses livres en français et en anglais afin d’atteindre le marché américain. Je lui souhaite une belle réussite!
J’ai passé un agréable moment au Salon du Livre et j’ai déjà hâte à celui de l’an prochain! D’ici-là, je dois retourner faire mes devoirs. 😛

Catégories : Événements, Salons du livre | Étiquettes : , , , , | Poster un commentaire

La mode : pas toujours facile.

J’adore Paris

Par Isabelle Laflèche

Résumé en quatrième de couverture :

Désabusée par le milieu juridique, Catherine Lambert a résolu de suivre son cœur, et a accepté un poste de directrice de la propriété intellectuelle chez Dior. Godbye New York la frénétique, bonjour Paris la sublime! À elle le glamour, les fringues stylées et les balades romantiques avec Antoine sur les Champs-Élysées! Seulement, tout n’est pas rose dans le merveilleux monde de la haute couture.
Dès son premier mandat sur le terrain, Catherine se retrouve dans la ligne de mire de faussaires. Il n’en fallait pas plus pour que les menaces anonymes commencent à pleuvoir sur elle, faisant soudain paraître ses nouvelles fonctions sous un jour plus inquiétant…
Encore une fois, l’intrépide avocate devra compter sur son fidèle ami Rikash pour protéger ses arrières. Quant à l’amour d’Antoine, survivra-t-il aux carrières de chacun, à une belle-maman très prenante et à la vie à deux dans un minuscule appartement envahi de chaussures?

Mon appréciation :

Bien que cela ne faisait pas très longtemps que j’avais lu J’adore New York, j’avais très hâte de me plonger dans la suite. De ce fait, cela n’a vraiment pas pris de temps avant que je ne puisse plus décrocher de ma lecture.
Je dois avouer que je ne suis pas le genre de personne qui se soucie réellement de la mode. Cependant, lorsque je lis les livres d’Isabelle Laflèche, on dirait que j’oublie ce détail. Au même titre que Catherine, je me plais à découvrir les différents vêtements et tissus.
Encore une fois, Catherine Lambert n’a pas la tâche facile lorsqu’il est question de son travail. Son supérieur, dès le départ, l’envoie faire une rafle de marchandises contrefaites, et elle s’en tire avec une frousse. Tout de même, l’héroïne ne tarde pas à foncer à nouveau dans l’action afin de montrer à ses supérieurs qu’elle n’a pas peur des tâches qu’ils peuvent bien lui confier et qu’elle les remplira haut la main… sans compter qu’un des agents qui l’accompagne est plutôt charmant. J’aime beaucoup ce côté déterminé du personnage et c’est plaisant de se replonger dans son univers chargé et fort en actions de toutes sortes.
Au fil de la lecture, Catherine se retrouve avec des ennuis qui lui collent au derrière. Et j’ai bien aimé. Je me demandais vraiment ce qui allait arriver, puisqu’on la menaçait. Je ne m’attendais pas du tout au dénouement de cette affaire!
Mis à part cela, j’aimais également l’aspect de la vie amoureuse de Catherine. Comme l’indique le résumé du livre, il y a quelques flammèches avec Antoine. Je ne vous dévoile pas le « pourquoi du comment », mais leur relation n’est pas à son meilleur. Sincèrement, j’étais triste pour l’avocate. Tout allait mal pour elle, à un moment, et j’aurais eu envie de me blottir en boule sur un lit avec elle et d’attendre que le temps passe. 😛 Par contre, j’ai plutôt continué ma lecture, et les choses, assurément, se sont replacées au niveau de ses problèmes amoureux et professionnels.
À la suite de ma lecture, je ne souhaite qu’une chose : avoir une suite et continuer à vivre les aventures de Catherine et de son excellent (et drôle) ami, Rikash!

Catégories : Contemporain, Humour, Livres adultes, Romance | Étiquettes : , , , , | Poster un commentaire

Totalement divertissant!

J’adore New York

Par Isabelle Laflèche

Résumé en quatrième de couverture :

Où Catherine, avocate parisienne, pourrait-elle plus qu’à New York réaliser ses ambitions professionnelles tout en comblant sa passion pour la mode et le chic? Voilà pourquoi, lorsqu’elle reçoit une proposition d’Edwards & White, l’un des plus importants cabinets d’avocats de Manhattan, elle l’accepte sans hésiter. Une vie de rêve s’offre alors à elle, et elle saura faire rimer prospérité et vêtements griffés.
Catherine se retrouve cependant vite confrontée aux dures réalités de sa profession — la pression des heures facturables, les demandes incessantes d’une supérieure impitoyable, les manigances des assistantes, les avances d’un client libidineux — et elle commence à s’interroger sur son choix de carrière. Sa rencontre avec Jeffrey Richardson, un riche client, apporte néanmoins à sa vie new-yorkaise le tournant espéré : à elle le shopping, les spas, les limousines et les soirées chics! Jusqu’à ce qu’une demande contraire à l’éthique lui impose de réévaluer sa place dans ce monde dont elle avait toujours désiré faire partie…

Mon appréciation :

Eh oui! ce roman est totalement divertissant, en même temps de donner l’impression d’être plongé sous une montagne de travail. Pourquoi est-ce que je dis cela? C’est simple : j’étais tellement ancrée dans ma lecture que j’en suis venue à ressentir un peu la même pression qu’avait le personnage de Catherine par rapport à son travail très exigeant. Pauvre femme. Heureusement qu’elle a comme ami Rikash, un Indien très sympathique.
L’histoire est simple et toute légère. C’est souvent le cas avec les livres qui englobent la romance et l’humour. Et ils se trouvent également à être des lectures « bonbons ». Le tout est très agréable à lire et bien amusant. Le style d’écriture est relativement simple, qui plus est. Bien évidemment, certains passages des discussions entre les personnages avocats peuvent être moins clairs, étant donné qu’ils contiennent certains termes qui ne sont pas nécessairement communs à tous. Cependant, Isabelle Laflèche a su maîtriser le mélange de la simplicité et de la crédibilité du métier de ses protagonistes pour que le résultat ne soit en rien trop lourd. C’est un aspect que j’ai bien aimé et qui a sans aucun doute contribué à ce que je sois à fond dans ma lecture rapidement. Je prenais également plaisir à découvrir les dessous du métier d’avocat, et tout ce qui s’y rapproche. Décidément, cela est loin d’avoir l’air reposant.
Par contre, certains aspects du livre étaient prévisibles. Cela ne m’a pas beaucoup dérangé, puisque c’est toujours le cas avec des comédies romantiques, qu’elles soient sous formes de films ou de bouquins. Je prédisais donc un peu ce qui allait se dérouler d’ici la fin de ma lecture. À mon grand bonheur, toutefois, j’étais incapable de savoir comment les événements arriveraient. Je m’explique. Catherine rencontre un homme sexy et parfaitement gentleman. Elle tombe amoureuse de lui. Entre temps, elle a quelques différends avec un autre très joli jeune homme, mais qui a cependant les idées aux bonnes places. Ainsi, il est facile de deviner que le premier homme va faire une gaffe quelque part et que le deuxième reviendra à être l’homme idéal. Malgré cela, je ne voyais pas du tout comment, et dans quelles circonstances, le premier allait faire erreur et baisser dans l’estime de Catherine. C’était quand même délicieux.
Finalement, je dois dire que j’ai dévoré les quelques quatre-cents pages. Comme de fait, je ne me suis même pas rendue compte que j’étais en train de lire la dernière page du dernier chapitre avant que je ne sois rendue à la suivante, intitulée « Remerciements ». Je crois que j’aurais aimé poursuivre ma lecture encore quelques heures. Heureusement pour moi, il y a une suite à ce roman! J’ai bien hâte de m’y plonger!

Catégories : Contemporain, Humour, Livres adultes, Romance | Étiquettes : , , , , | Un commentaire

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

%d blogueurs aiment cette page :