Articles tagués : Jonathan Reynolds

De l’horreur qui rassasie

Agonies

Par Jonathan Reynolds, Ariane Gélinas et Pierre-Luc Lafrance

Résumés en quatrième de couverture :

SAM
À 17 ans, Samantha découvre qu’elle partage son corps avec Bob, un tueur sanguinaire affamé de chair humaine. Son seul désir : en finir avant que Bob ne la force à dévorer sa famille et ses amis.
AMARANTE
Navire en perpétuel mouvement, l’Amarante accueille à son bord des êtres tourmentés. Vient le tour de Charles qui a tout perdu après le suicide de son amoureuse. Sur ce bateau où se mêlent l’art, l’érotisme et la cruauté, il s’éprend de Lysane, une artiste qui lui rappelle sa compagne défunte. Mais, sur l’Amarante, ceux qui ont le malheur de s’attacher à quelqu’un sont sévèrement punis.
BAPTÊME DE SANG
L’inspecteur Boisclair abat un suspect en plein interrogatoire. Questionné après le meurtre, il raconte son histoire sans demander qu’on le croie, puisque lui-même n’ose pas y croire. Comment peut-on démembrer un homme à mains nues, parler dans la tête des gens et, surtout, manger vivante sa victime sans qu’elle se débatte?

Mon avis :

Cela fait un bon moment, je l’admets, que je voulais lire ce livre. Au moment où je voulais me l’acheter, le format papier était épuisé. Puis, il y a quelques mois, il y a eu une réimpression. Ainsi, à l’automne dernier, j’ai enfin pu l’ajouter à ma bibliothèque. Cela m’a pris du temps avant de le lire, c’est vrai. Mais il faut dire que ma pile à lire est immense. Étant donné que je tente de relever les défis proposés par Les libraires, cet été est devenu le moment parfait pour enfin me plonger dans l’univers de trois auteurs, dont deux que je découvrais.
J’ai lu les textes dans l’ordre, parce que je suis une personne méthodique qui ne peut s’empêcher d’absolument commencer un livre par ses premières pages. N’empêche, j’avoue que cela m’a bien servi ici. J’ai été déstabilisée par l’horreur des deux premiers récits… et j’ai terminé ma lecture avec le plus long et le moins sanglant (c’est relatif) des trois. J’ai donc réussi à maintenir mon repas dans mon estomac!
J’ai aimé le premier texte, Sam, dans la mesure où il plonge très rapidement le lecteur dans une ambiance horrifiante. Nous avons accès aux pensées et aux sentiments de Sam, une adolescente qui vit l’horreur. Lorsque le récit commence, la maison de la jeune fille pue déjà la mort. Son ancienne chambre est qualifiée de garde-manger. Tout cela parce qu’un homme prend possession de son corps comme bon lui semble pour calmer son appétit morbide. Sincèrement, c’est dégueulasse. Et c’est pour cela que c’est une bonne histoire d’horreur. Toutefois, j’admets que j’en aurais pris plus. J’aurais fait durer le plaisir en commençant un peu plus dans le passé de Sam. J’avais envie de découvrir son histoire avec bien plus que des analepses.
Le second texte est à mon avis le plus désagréable. De façon positive. La vie sur le bateau sur lequel est embarqué Charles n’est pas rose, mais rouge sang. Les scènes, bien décrites, ne me donnaient aucunement envie de grignoter durant ma lecture. Si le récit nous laisse après un court passage sur l’embarcation, il est facile d’affirmer que les atrocités qui ont lieu sur le bateau continueront de se perpétrer longtemps.
Enfin, le troisième texte m’a bien plu dans la mesure où il est plus modéré (il faut dire que je n’ai pas encore lu beaucoup de romans d’horreur, donc je suis encore un peu sensible là-dessus). L’horreur n’est pas moins sanglant, mais l’angle de l’enquête que prend le récit permet de garder un certain recul. Nous avons à faire à un meurtrier très particulier, il va sans dire. Toutefois, le genre, qui se rapproche du policier, permet de souhaiter que le méchant sera arrêté. L’espoir que l’horreur puisse ne pas être éternel rassure.
Dans l’ensemble, j’ai donc passé un agréable moment, bien qu’un peu dégueulasse. Je n’ai pas fait de cauchemar, mais je crois quand même que je vais attendre un peu avant de plonger dans un autre livre d’horreur. Haha! 😛

Publicités
Catégories : Horreur, Livres adultes, Nouvelles | Étiquettes : , , , , | Un commentaire

Le défi de l’été des Libraires

Défi de l'étéLes membres de la revue Les Libraires ont décidé de lancer un défi à leurs lecteurs pour cet été. Le but? Lire un livre pour chaque catégorie qu’ils donnent, pour un total de 21 défis.
J’ai suivi avec un certain intérêt le dévoilement des défis. Maintenant qu’ils sont tous listés sur le site Internet, je vais commencer à pouvoir cocher ceux que j’accomplis.
Ci-dessous, vous retrouverez donc chacune des catégories émises par Les Libraires, un lien vers leurs suggestions de lectures pour accomplir le défi et un lien vers mes avis, lorsqu’ils sont faits et mis en ligne. Certains livres peuvent entrer dans plus d’une catégorie. Vous les retrouverez dans chacune de celles qui correspondent, mais ils apparaîtront en caractère gras sous le défi pour lesquels je les ai choisis.
Et c’est parti!

1) Lire une oeuvre québécoiseAbbygaelle
Pour découvrir les suggestions de la revue Les Libraires, c’est ICI.
Les gardiens des portes, tome 1, Abbygaelle par Sonia Alain (Lire mon avis)
Agonies, par Jonathan Reynolds, Ariane Gélinas et Pierre-Luc Lafrance
Robe et abrupt rocheux, par Sylvie Gendron

2) Lire pour se faire peurAgonies
Pour découvrir les suggestions de la revue Les Libraires, c’est ICI.
Agonies, par Jonathan Reynolds, Ariane Gélinas et Pierre-Luc Lafrance (Lire mon avis)

3) Lire un roman non-francophoneA comme aujourd'hui
Pour découvrir les suggestions de la revue Les Libraires, c’est ICI.
A comme aujourd’hui, par David Levithan (Lire mon avis)
Royales, par Camille Versi
13 raisons, par Jay Asher
Player one, par Ernest Cline
La Sélection, tome 1, par Kiera Cass

4) Lire un livre écrit par une femmeRoyales
Pour découvrir les suggestions de la revue Les Libraires, c’est ICI.
Royales, par Camille Versi (Lire mon avis)
Les gardiens des portes, tome 1, Abbygaelle par Sonia Alain
A silent voice, tome 1, par Yoshitoki Oima
Robe et abrupt rocheux, par Sylvie Gendron
La Sélection, tome 1, par Kiera Cass

5) Lire une revueSolaris 207
Pour découvrir les suggestions de la revue Les Libraires, c’est ICI.
Solaris 207 (Lire mon avis)

6) Lire pour rireEn cuisine avec Kafka
Pour découvrir les suggestions de la revue Les Libraires, c’est ICI.
En cuisine avec Kafka, par Tom Gauld (Lire mon avis)

7) Lire un livre féministe
Pour découvrir les suggestions de la revue Les Libraires, c’est ICI.
Non accompli.

8) Lire un roman graphiqueL'homme gribouillé
Pour découvrir les suggestions de la revue Les Libraires, c’est ICI.
L’homme gribouillé, par Serge Lehman et Frederik Peeters (Lire mon avis)
Vingt-trois prostituées, par Chester Brown

9) Lire un livre primé en 2018
Pour découvrir les suggestions de la revue Les Libraires, c’est ICI.
Non accompli.

10) Lire un classique de la littérature
Pour découvrir les suggestions de la revue Les Libraires, c’est ICI.
Non accompli.

11) Lire un livre adapté en série télé13 raisons
Pour découvrir les suggestions de la revue Les Libraires, c’est ICI.
13 raisons, par Jay Asher (Lire mon avis)

12) Lire une biographie
Pour découvrir les suggestions de la revue Les Libraires, c’est ICI.
Non accompli.

13) Lire de la poésieRobe et abrupt rocheux
Pour découvrir les suggestions de la revue Les Libraires, c’est ICI.
Robe et abrupt rocheux, par Sylvie Gendron (Lire mon avis)

14) Lire un livre jeunesseA silent voice Tome 1
Pour découvrir les suggestions de la revue Les Libraires, c’est ICI.
A silent voice, tome 1, par Yoshitoki Oima (Lire mon avis)
Royales, par Camille Versi
La Sélection, tome 1, par Kiera Cass

15) Lire une dystopieLa sélection
Pour découvrir les suggestions de la revue Les Libraires, c’est ICI.
La Sélection, tome 1, par Kiera Cass (Lire mon avis)
Royales,
par Camille Versi
Player one
, par Ernest Cline

Vingt-trois prostituées16) Lire… mais pour les plus de 18 ans!
Pour découvrir les suggestions de la revue Les Libraires, c’est ICI.
Vingt-trois prostituées, par Chester Brown (Lire mon avis)

17) Lire un livre d’un auteur d’origine africaine
Pour découvrir les suggestions de la revue Les Libraires, c’est ICI.
Non accompli.

Éloge du génie créateur de la société civile18) Lire un livre politique
Pour découvrir les suggestions de la revue Les Libraires, c’est ICI.
Éloge du génie créateur de la société civile, par Pierre Rabhi (Lire mon avis)

19) Lire un roman épistolaire
Pour découvrir les suggestions de la revue Les Libraires, c’est ICI.
Non accompli.

20) Lire un roman policier
Pour découvrir les suggestions de la revue Les Libraires, c’est ICI.
Non accompli.

21) Lire un roman de SFPlayer one
Pour découvrir les suggestions de la revue Les Libraires, c’est ICI.
Player one, par Ernest Cline (Lire mon avis)
Royales,
 par Camille Versi
La Sélection, tome 1, par Kiera Cass

Et voilà!
Cela va me faire beaucoup de lecture, mais cela va aussi me faire lire un peu de tout. N’empêche, bien que je vais tenter de faire au mieux, je ne suis pas certaine d’arriver à combler toutes les catégories. J’ai beaucoup de livre dans ma pile à lire, il est vrai. Toutefois, je n’ai pas un livre pour chaque défi. Mon premier défi sera donc de réussir au moins une dizaine de défis sur les 21. Une fois cette étape passée, j’aviserai pour la suite. 😉
Et vous, allez-vous essayer un peu avec moi? 🙂

Mise à jour : Nous sommes le 31 août et je juge que le défi de l’été est donc terminé pour moi. J’ai réussi à atteindre mon objectif, soit de dépasser le cap des dix défis accomplis… j’en ai réalisé quatorze! C’est pas trop mal, je trouve, considérant que j’ai aussi lu d’autres livres pour le plaisir. 🙂 J’ai bien apprécié d’être en partie guidée dans le choix de mes lectures. Ça m’a permis de varier les genres! 😉

 

 

 

Catégories : Événements, Découvertes, Livres adultes, Livres jeunesses | Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 3 Commentaires

Plus psychologique que les autres.

Les clowns vengeurs, tome 4, Les couloirs de l’éternité
Par Jonathan Reynolds

Résumé en quatrième de couverture :

« Encore une fois, je crois entendre des pas, dans notre dos. Sans prévenir, je saisis la lampe de poche des mains d’Évelyne et me retourne. À environ une vingtaine de mètres de nous se tient une grande silhouette anguleuse, portant un long imperméable noir.
Mon estomac se noue quand je distingue le visage blanc, les lèvres et le nez rouges, les cheveux en broussaille… et la canne.
Et mon cœur cesse de battre quand le rire, aussi sinistre que spectaculaire, éclabousse les parois de ce passage. À la fois guttural et aigu, il fait naître la chair de poule sur mes bras. Cette créature n’est l’imitation de personne, c’est un original.
C’est un menvatt. Un vrai, pas un X, comme moi et les autres clowns de la Cité. »
Les enjeux sont grands pour un clown vengeur de la Cité, pas même un « vrai » menvatt, plutôt un pâle calque des redoutables Odi-menvatts. En proie aux doutes et aux questionnements, sa fragilité pourrait bien lui être néfaste…

Mon appréciation :

Ce tome m’a paru bien différent des autres. Un peu plus court, il est axé sur le côté psychologique du personnage. En effet, tout au long, on passe du passé au présent et du présent au passé afin de découvrir ce qui a forgé l’identité de ce menvatt-X. Ainsi, une très grande partie du livre est consacrée aux pensées du tueur, et il en reste donc moins pour l’action.
Parlant d’action, je l’ai trouvée sanglante à souhait (pour qui aime cela). Ma foi, la scène finale était plus que juteuse et… horrible. De quoi se faire quelques steaks. Miam! Mais comme il y en a peu, ceux qui préfèrent l’action au psychologique vont peut-être un peu moins aimer l’ensemble du bouquin, surtout que le plus gros de l’action est à la toute fin.
Sinon, l’idée qu’il y ait des genres de sous-menvatts est assez particulière. Pas mauvaise, mais il manque un peu de détails pour bien justifier le tout et cadrer cela avec les trois tomes précédents. Comme les tomes sont indépendants, il est intéressant qu’il y ait des petits liens, même discrets.
Mis à part cela, je dirais que c’était en partie intéressant de voir une jeune fille de neuf ans évoluer dans le décors. L’enfant du clown fut quelque peu étonnante à partir de la moitié du récit, où elle eut à se défendre contre divers personnages malsains. Heureusement que son père lui avait enseigné quelques trucs, parce qu’elle n’avait pas une tâche facile, je dois dire!
Dans l’ensemble, c’était assez bien. Je dois admettre que je ne m’attendais pas à y voir autant de psychologique (ce qui n’est pas mauvais, tout de même), ce qui m’a sans doute un tout petit peu déçue de ce côté. Par contre, cela avait aussi ses bons côtés, je ne peux m’en plaindre. J’ai assez hâte de voir comment la série va se poursuivre avec le prochain auteur, afin de découvrir comment il jongle avec son personnage et l’action.

Catégories : Livres adultes, Science-Fiction | Étiquettes : , , , , | Poster un commentaire

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

%d blogueurs aiment cette page :