Articles tagués : Mathieu Arsenault

Tout petit, mais bien rempli

La vie littéraire

Par Mathieu Arsenault

Résumé en quatrième de couverture :

Les salons du livre les lancements les librairies qui ferment les journaux qui font faillite les livres de cuisine les émissions littéraires les prix prestigieux les livres pilonnés les maisons de la culture les poètes ratés les demandes de subvention les photos de chats wikipédia les journées perdues sur les réseaux sociaux et dans les jeux vidéo le soleil et le feu d’une époque surchargée de textes sans personne pour les lire on ne fera pas un roman avec ça on ne refera pas les filles de caleb avec ça on ne refera pas le goût du bonheur de lady julie papineau avec ça mais nous trouverons bien comment continuer continuer d’espérer qu’il restera quelqu’un pour nous lire et comprendre dans quelle époque nous vivions alors.

Mon appréciation :

La vie littéraire est un petit livre bien particulier.
D’abord, le résumé annonce un style où la ponctuation s’efface, style qui se retrouve tout au long de l’ouvrage, excepté au dernier chapitre. Cela intrigue, cela intéresse, cela rebute aussi. Au départ, donc, j’ai trouvé que c’était intéressant. Cela m’a captivée un moment. Puis, parfois, le flot de paroles me perdait, me retrouvait et me perdait encore. J’avais du mal à toujours saisir l’idée générale d’un paragraphe. Sauf que j’aimais toujours autant le style.
Le livre est divisé en trois parties : lire, écrire et imprimer en sont les titres. La vie littéraire, comme le titre l’indique déjà, explore le monde du livre. Je trouvais intéressant d’y retrouver nombres d’éléments que je connais, tels que les salons du livre ou les librairies.
En même temps, le récit prend place dans un univers complètement actuel, où la technologie est omniprésente… de même que les distractions. Et c’est là, enfin, que le petit roman de 103 pages devient le plus intéressant. Il questionne la surabondance de livres sur le marché, où chaque nouveau titre enterre le précédent et où il est difficile de vendre des livres littéraires… en opposition aux livres de recettes qui restent toujours très populaires. Il questionne aussi toutes les distractions de la société : les réseaux sociaux, les applications de jeux sur les cellulaires, etc. Ce deuxième point est directement relié à la diminution du temps accordé à la lecture, puisque ce temps est écoulé sur les écrans.
Voilà. 😛 J’ai surtout aimé le livre pour son style narratif et pour les questions qu’il évoque et que j’ai su attraper au vol. Pour le reste, je suis certaine de ne pas avoir tout compris. Il y a énormément de contenu qui peut être décortiqué dans ce si petit livre.
Et vous, que saurez-vous y trouver?

Publicités
Catégories : Contemporain/Réaliste, Livres adultes | Étiquettes : , , | Poster un commentaire

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

%d blogueurs aiment cette page :