Articles tagués : Roman Pink

Tout ne peut rester toujours noir.

Style et sortilègesStyle et sortilèges
Par Naomi Nash

Résumé en quatrième de couverture :

Vick Marotti a cessé de jeter des sorts à ses camarades de classe pour vivre une relation avec le beau Gio Carson. Toutefois, elle n’avait pas prévu un obstacle de taille entre elle et son mec : la popularité.
Vick doit faire face à de nouveaux cauchemars : des invitations à des soirées et des imitateurs déterminés à copier son style unique! Aux aspects déjà déroutants de sa vie s’ajoutent les doutes sur la fidélité de Gio et les soucis à la maison… sans parler d’un autre garçon qui pourrait déloger Gio de son cœur. Que peut faire une magicienne de rue hors pair, sinon jeter un sort de son propre cru?

Mon appréciation :

J’ai bien aimé lire cette suite de Au-delà du réel. C’était plaisant de retrouver Vick dans ce nouveau roman, ainsi que ses compagnons.
Ce livre se lit très bien. L’écriture est toute simple et plutôt fluide. C’est tout simplement un bon divertissement. Le récit ne tient pas en halène, mais on peut tout de même être curieux de découvrir la suite. Et puis… on a beau ne pas nécessairement être pressé de dévorer la suite que cela se fait malgré tout rapidement, étant donné que c’est un petit roman avec une mise en page très aérée. Ça se lit vite!
Le père de Vickie a des problèmes financiers car il n’a qu’un petit travail. Ainsi, la jeune adolescente décide d’avoir un emploi afin d’aider financièrement son père pour avoir des repas les plus complets possible dans la journée. De ce fait, on voit que l’existence de l’étudiante n’est pas superbe. Je trouve néanmoins intéressant d’évoquer ce type de problème dans un roman pour jeunes. Les personnages de romans où les jeunes lisent des histoires de personnages de leur âge ont souvent une vie plus aisée (lorsqu’il n’est pas question de combats de capes et d’épées, bien entendu). On découvre donc une existence loin d’être pleine de richesses. J’ai donc apprécié ce portrait malgré le fait que ce ne soit pas très joyeux.
Sinon, s’il y a un personnage que j’ai bien aimé, c’est le mystérieux garçon mentionné en quatrième de couverture, celui qui semble éprouver des sentiments pour Vick. On ne se le cachera pas, c’est le cas. Cependant, tout au long du livre, lorsqu’il est en présence de la jeune fille, il s’occupe plutôt bien d’elle et devient quelqu’un de rassurant. En tant que lectrice, j’appréciais ces moments amicaux et aurais sans doute aimé que cela se développe plus par la suite, mais bon. J’aime tout de même la part de mystère que l’auteure laisse à la fin du livre. On devine que l’histoire continue et ne peut qu’aller mieux, le pire étant visiblement derrière.
J’ai bien apprécié ma lecture. Je trouve d’ailleurs que c’est un très bon livre pour les adolescentes, qui montre d’ailleurs que les amis sont un bon soutien dans toutes les situations et qu’il suffit de se confier à eux pour se sentir peu à peu mieux.

Publicités
Catégories : Coin filles, Livres jeunesses | Étiquettes : , , , , | Poster un commentaire

Tout est possible lorsque l’on se trouve de vrais amis.

Layout 1Télé-réalité
Par Amy Kaye

Résumé en quatrième de couverture :

La nouvelle série de télé-réalité est tournée à Hamilton High, New Jersey. Chaque épisode est scandaleux. Il met en lumière les commérages les plus ignobles et les rumeurs les plus incroyables. Attendez-vous à tout, car rien n’est tabou, rien n’est secret, tout est permis!
Fiona O’Hara, dix-sept ans, mène une vie bien confortable. Elle fréquente la meilleure école de Manhattan, possède une garde-robe que beaucoup lui envient et passe ses journées à faire la pluie et le beau temps dans la ville la plus formidable au monde. Oh non, un instant : c’est ce qu’elle faisait auparavant. Actuellement, elle joue malgré elle dans une comédie de banlieue, à une heure — plus un million d’années-lumière — de la ville, c’est-à-dire loin de toute civilisation.
C’est le désastre total — jusqu’à ce que Fiona se rende compte que, parfois, il suffit d’attendre la prochaine pause publicitaire pour reprendre son souffle et faire le point sur ce qui importe vraiment.

Mon appréciation :

Il est toujours plaisant de lire un petit roman totalement féminin de temps en temps. On ne se casse pas la tête et l’on se laisse divertir durant un court instant de lecture (il n’y a pas énormément de pages et la mise en page est très aérée).
Fiona ne l’a pas facile. Ses parents viennent juste de divorcer et ne lui accordent pas vraiment d’attention. Qui plus est, elle est forcée d’aller dans une nouvelle école, loin de la ville qu’elle aimait tant et de ses amies du secondaire. Sans compter que dès sa première journée, elle est ciblée par les caméras de sa nouvelle école et que le résultat de la première émission lui déplait totalement : elle ne paraît pas très bien lors de la diffusion et s’attise les foudres. Cependant, c’est lorsqu’elle finit par découvrir certaines personnes bien dans tout cela que le plaisir de lire augmente.
En effet, ce sont ces personnages que j’ai surtout appréciés. Il y a son premier bon ami, un jeune homosexuel, qui est plein de bienveillance. Il y a Claire, qui devient agréable à côtoyer lorsqu’on la connaît. Et il y a un grand gaillard, qui paraît être un genre de gros nounours aux yeux de ses nouveaux amis. Avec Fiona, j’ai trouvé ce quatuor plutôt bien et il était bien plaisant de voir que leur amitié se solidifiait au fil du temps.
J’ai aussi aimé le personnage qu’est le réalisateur de l’émission de télé-réalité. Sans tout vous dévoiler, j’ai aimé qu’il paraisse beau et gentil au départ, pour ensuite devenir de moins en moins bien. Fiona a retenu une leçon de cet homme, soit celle qu’il est toujours mieux de bien connaître les gens que l’on fréquente.
Mis à part cela, j’ai apprécié l’histoire en général. L’accent n’était pas uniquement mis sur une histoire d’amour, mais plutôt sur la rivalité entre Fiona et l’émission de télé-réalité, un peu comme deux « ennemies ». C’est donc le récit de cette espèce de lutte où Fiona désire plus que tout s’assurer que personne de l’école n’est tourné en idiot devant les caméras à cause de scénarios ridicules inventés par la production pour augmenter les cotes d’écoute.
Cette lecture était un bon divertissement et la fin était bien agréable à lire!

Catégories : Coin filles, Livres jeunesses | Étiquettes : , , | Poster un commentaire

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

%d blogueurs aiment cette page :