Histoires vraies

Lorsque les récits sont tirés d’histoires vécues par d’autres gens, c’est ici qu’on les retrouve.

Petites lectures de la vie.

Bouillon de Poulet pour l’âme des Ados dans les moments difficiles
Par Jack Canfield, Mark Victor Hansen et Kimberly Kirberger

Résumé en quatrième de couverture :

Être un ado : l’enfer!
Grandir signifie apprendre à faire face à des questions difficiles. Les exigences de la vie peuvent être insupportables pour les ados. On s’inquiète des travaux scolaires, des sports de compétition, des responsabilités familiales, de son chum, de sa blonde et parfois de problèmes plus sérieux comme la violence à l’école, la drogue, la grossesse, les problèmes alimentaires et le suicide. Ce livre traite de ces sujets et chaque personne dont il est question dans ce livre a retiré quelque chose de profond de son expérience; nous espérons que ces leçons te seront transmises pour t’éviter les mêmes souffrances. À tout le moins, la lecture de ces histoires t’apprendra que tu n’es pas seul au monde à devoir affronter des problèmes.

Mon appréciation (si on peut l’appeler ainsi) :

Un livre Bouillon de Poulet, ça n’est pas une lecture comme les autres. J’avais déjà lu quelques textes d’un de ces livres il y a plus de cinq ans, et j’avais aimé l’idée. C’est forcément pour cela que lorsque j’ai vu ce livre à un petit prix sur une tablette que j’ai choisi de le prendre pour me replonger dans ce type de lectures. Dans les autres, ce sont des histoires heureuses, joyeuses, mêlées à quelques unes qui le sont moins; dans celui-ci, ce ne sont que des moments difficiles de la vie (dans ce cas-ci, narrés et vécus par des adolescents).
Bien sûr, les textes n’ont rien de bien élaborés, ils ne sont pas énormément retravaillés. Ils sont plutôt laissés tels quels, comme les jeunes les ont écrits (mais corrigés) afin qu’on y découvre leurs récits avec leurs mots à eux, leurs émotions à eux. Comme il n’y a rien de bien travaillé, les textes ne sont pas beaucoup approfondis. La lecture est un peu plus « terne » pour ceux qui aiment les styles plus riches, mais elle est aussi, de cette manière, accessible à un plus vaste public. Ce qui n’est vraiment pas mauvais.
À lire dans l’ordre ou dans le désordre, poèmes comme petits récits, ça n’est pas bien long qu’on a enfilé quelques écrits.
C’est probablement à l’adolescence que l’on prend conscience d’un grand nombre de choses de la vie en général, ce qui me fait penser que ce genre de livres peut agir comme un petit baume sur tous les évènements que le jeune lecteur pourrait vivre. D’ailleurs, le fait que le livre traite de moments difficiles n’a rien de négatif à ce sujet, puisqu’il permet de se rendre compte des mesures qui peuvent être prises pour surmonter les épreuves « traitées ». De plus, à la fin de certains récits ou poèmes, il y a quelques petites notes où il est fait mention des ressources disponibles pour les jeunes s’ils vivent des situations semblables. J’ai trouvé cela bien.
Dans l’ensemble, c’était une bonne petite lecture qui me faisait parfois réfléchir un peu!

Publicités
Catégories : Histoires vraies, Livres jeunesses | Étiquettes : , , , , , , | Poster un commentaire

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

%d blogueurs aiment cette page :