Délicate sirène…

Jade, l’enfant de la mer
Par Stéphane Bourget

Résumé en quatrième de couverture :

La petite Jade a 5 ans. Durant des vacances au bord de la mer, Lucille, la plus sage et la plus âgée des baleines qui sillonnent les mers, lui annonce qu’un jour, elle deviendra une sirène. Lorsque Jade fait part de cette discussion à sa Mamie Dutour, qui est émerveillée par l’imagination de sa petite-fille, celle-ci est loin de se douter de l’importance que prendra cette chimère dans un avenir rapproché. Quelques années plus tard, un 25 décembre au matin, l’enfant est la seule survivante d’un terrible accident de voiture qui la plonge dans un coma traumatique. C’est alors que sa grand-mère devra affronter plusieurs épreuves pour la survie de sa petite sirène, qui est dorénavant tout ce qu’il lui reste au monde.

Mon appréciation :

Cela faisait un moment que je désirais lire ce livre. Non seulement la couverture drôlement jolie m’avait attirée, mais aussi le résumé m’avait-il intriguée, parce que les seuls romans que j’avais lus de l’auteur (tous très bons) narraient le récit d’un jeune détective. Celui-ci est donc un petit bijou différent des autres.
Ce récit est celui de Jade et de sa grand-mère sur une certaine période de temps. C’est aussi une histoire pleine d’amour et de tendresse.
Un roman très léger, malgré quelques moments qui peuvent être plus triste, car la situation dans laquelle est Jade n’est pas des plus joyeuse. Jade, l’enfant de la mer rassemble plusieurs valeurs, plusieurs sentiments… Côtoyant la famille et la tristesse, l’espoir et les rêves, le lecteur peut être amené à s’interroger sur lui-même, sur ce genre de situations ou sur la vie en général.
Stéphane écrit très bien, mais il me semble que c’est toujours de façon très simple. Une écriture qui a pour point positif de pouvoir être lue et aisément comprise par tous les groupes d’âges. Par contre, je crois que pour ce roman-ci, la plume aurait dû être un peu plus poussée, pour ainsi permettre un lien plus rapide et plus fort avec les personnages. De quoi faire pleurer le lecteur ou le rendre heureux selon les circonstances.
Malgré cela, comme je l’ai mentionné, la petite merveille de l’écriture de l’auteur est le fait que n’importe quel individu pourrait lire et tout saisir, qu’il ait dix ans, qu’il en ait trente ou soixante.
C’est sans doute pourquoi chaque livre de Stéphane est une excellente lecture pour divertir, s’amuser, sourire,… et qu’ils sont à recommander pour passer de douces petites heures à dévorer les mots.

Publicités
Catégories : Contemporain, Livres adultes, Livres jeunesses | Étiquettes : , , | Poster un commentaire

Navigation des articles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

%d blogueurs aiment cette page :