Une aventure qui ne paraît pas trop simple.

Les 5 derniers dragons, tome 2, L’épreuve
Par Danielle Dumais

Résumé en quatrième de couverture :

En cette froide soirée, les étoiles brillaient et une lune gibbeuse croissante projetait un éclairage fantomatique sur cet attroupement silencieux autour du feu. Inféra frissonna. La mort rôdait comme un animal affamé de sang et de chair, l’entourant de ses mains froides. Munie d’un long couteau, elle allait s’attaquer à elle, ouvrir ses flancs, libérer le montre résidant à l’intérieur d’elle et saisir son dernier souffle. Elle ne serait plus qu’une enveloppe agonisante. Oui, tous ces gens n’étaient pas là pour elle, il s’étaient là pour le dragon qu’elle portait en elle. Elle ferma les yeux et se lassa bercer par les crépitements du feu.
Pourtant, à l’aurore, aucune perturbation ni catastrophe ne s’était annoncée. Elle s’était levée comme d’habitude, avec une humeur mitigée par le soleil éclatant et joyeux, et par sa lassitude coutumière d’être seule.
Inféra, qui avait si longtemps partagé sa solitude avec Picou, un magicien transformé à son grand déplaisir en rat blanc, se voyait soudainement entourée d’inconnus à la fois aimables et perturbants. Elle devrait quitter son antre et partir avec les jumeaux Andrick et Nina à la recherche des quatre autres porteurs de dragon.
Bien des mésaventures attendent le petit groupe, mais, pour Andrick et Nina, une sera plus éprouvante que les autres; les vies d’Inféra et d’Arméranda dépendront de la réussite de cette dernière épreuve.

Mon appréciation :

Cela fait déjà plus d’un an que j’ai lu le premier tome de cette série et je regrette d’avoir tant tardé avant de me plonger dans la suite. Je dois admettre que j’ai eu le temps d’oublier quelques éléments de l’histoire et que ça ne m’a pas aidée à bien apprécier ma lecture au départ. Heureusement, au fil des pages, les passages importants du précédent livre me sont revenus en mémoire et j’ai pu profiter de ces pages pleines de mots.
J’ai particulièrement apprécié le fait que la quête des héros ne semblait pas trop facile pour eux. Cela n’était pas trop rapide. En effet, il aurait été regrettable que les enfants, la dragon-fée et le rat retrouvent trop rapidement les autres porteurs de dragons. Ainsi, leur aventure aurait paru bien trop aisée. Ainsi, ce n’était pas le cas, et j’ai bien aimé. Tout au long du livre, le petit groupe rencontre différentes péripéties. Celles-ci sont plutôt amusantes et divertissantes. Certaines occasionnent un peu plus d’action, tandis que d’autres sont tout simplement agréables à lire. Si les enfants ne sont pas surchargés par la difficulté de leur quête (du moins, pour le moment), leur parcours est par contre rempli de rencontres allant de dangereuses à amicales.
Par contre, il y a un petit moment du livre qui m’a fait tiquer. Ce n’est pas grand chose, heureusement. En fait, c’est simplement que j’ai trouvé la manœuvre des personnages plus compliquée qu’elle aurait sans doute pu l’être. Le passage se situe vers la fin du livre, au moment de la réalisation de la fameuse épreuve mentionnée dans le résumé en quatrième de couverture. Pour cela, je tenterai d’être brève et de ne pas trop en dire. Pour vous situer, Andrick, Nina et Picou doivent subtiliser un gros diamant à une créature énorme. Sans vous dévoiler leur tactique afin que vous en gardiez une part de surprise, il est évident qu’ils réussissent. Seulement, lorsque vient le moment de transporter la grosse et lourde pierre précieuse, nos compagnons utilisent, entre autres, une charrette et doivent constamment faire attention à leurs mouvements étant donné l’endroit escarpé où ils se trouvent et le poids de l’objet. Dès le moment où ils ont trouvé leur solution alambiquée afin de s’emparer du diamant, je me suis interrogée à savoir pourquoi, à l’aide de leur magie, ils n’avaient tout simplement pas rapetissé la pierre pour faciliter le transport du retour. Il me semble que cela aurait été une solution logique. Tout de même, les règles régissant leur magie sont assez complexes et je ne me plaindrai pas trop à ce sujet.
Finalement, j’ai bien apprécié ma lecture et trouvé très charmant les derniers moments où les montures des héros avaient des petits. J’espère cependant que ces petites bêtes ne seront pas trop encombrantes durant le reste de la quête.

Publicités
Catégories : Aventure, Fantasy ou merveilleux, Livres jeunesses | Étiquettes : , , , , | Poster un commentaire

Navigation des articles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

%d blogueurs aiment cette page :