Le début d’une série intrigante.

Les 5 derniers dragons, tome 1, L’enlèvement
Par Danielle Dumais

Résumé en quatrième de couverture :

Il y a fort longtemps, une guerre avait éclaté au Dorado, malgré que l’on dise que le territoire était impénétrable à l’ouest, grâce à une chaine de montagnes aux cimes élevées, et inaccessible au nord et à l’est en raison d’un océan, du nom de Brak, aux abords hérissés de pics et de rochers.
En ce 31 août de l’an 150 du règne de Wilbras I, un magicien du nom d’Éxir se remémorait son pays d’antan, un pays prospère et puissant, le Dorado. De lourds nuages assombrissaient les cieux. « De la pluie, se dit-il. Demain, c’est la fête de Launa. Comme c’est malheureux! Il va falloir annuler la course de dragnards. La pauvre, elle y tient tellement. » Puis il se ravisa. Non, ce n’était pas des nuages ordinaires. Il frissonna. Ces nimbus se déplaçaient à faible vitesse en suivant un parcours circulaire. L’Envahisseur serait-il de retour? Le dôme de protection serait-il brisé? Son sang se glaça. Le pays était à nouveau pénétré par une force hostile.
C’EST LÀ QUE L’AVENTURE COMMENCE pour les jumeaux Andrick et Nina, nés d’un hobereau et d’une fée.
Un certain soir, leur père, O’Neil Dagibold, révélera l’existence d’un dragon, une créature qu’on croyait inventée pour agrémenter les conversations.
Au départ de ses parents, Andrick, piqué par la curiosité, partira seul à la recherche d’Inféra, un dragon rouge. L’enlèvement de Launa, la fille préférée du roi, précipitera la recherche du dragon-fée. Les jumeaux et la communauté des magiciens connaîtront des tourments et des événements déchirants tout à fait inattendus.

Mon appréciation :

Un style d’écriture plutôt simple qui permet la lecture à tous. Il est certain que j’aurais bien aimé qu’il soit un peu plus riche, mais en considérant ce point (celui du groupe d’âge possible pour les lecteurs), ça me freine moins. Ça rend même la chose agréable, parce que la lecture était bonne.
J’ai bien aimé ma lecture, même si je m’attendais à un peu plus. C’était la première fois que je lisais un roman de Danielle Dumais, elle qui est si productive depuis le début du lancement de cette série, et donc il était moins évident de juger de ce que je pourrais en lire. Je vais donc expliquer mon point de vue, qui se radoucit au fil de ma lecture et qui reste bien positif une fois le livre refermé.
Ce que j’ai moins apprécié tournait surtout autour de la durée de l’action, du moment où elle a réellement commencé, son emplacement, etc. J’ai trouvé ça un peu long, un peu loin. Déjà, le commencement me paraissait lent. Il va de soit qu’il faut une explication de l’univers, de certains personnages, et tout ce qui se rapporte à la situation initiale, mais je crois qu’il aurait été plus bénéfique et plus accrocheur que ces informations, du moins une certaine partie, soient plus disséminées au fil de la lecture. Ainsi, tout ce qui peut venir chercher le lecteur n’est pas repoussé après ces explications. Plus hétérogène et donc plus plaisant de commencer une nouvelle série dont on ne sait pas si nous allons l’aimer ou non. On veut savoir si on doit se procurer la suite, et pour cela, on veut être accroché tout le long, non? 🙂
Je ne parle que de cette source de lenteur et n’amène pas trop ma vision positive, alors la voilà : si j’élargis mon regard, que je m’imagine les deux premiers tomes fusionnés en un seul, je crois que cela aurait eu l’attrait et la bonne part d’action pour une très bonne lecture. Ainsi, je ne veux aucunement juger la série sur son entier dès maintenant, puisque le deuxième volume me semble surtout prometteur, à la suite de la lecture du premier.
Niveau descriptif et niveau interaction, tout est bien. Assez bien construit, ce qui a mené à ma pensée que deux tomes en un m’auraient grandement fait apprécier le livre. J’ai tout aimé (des créatures aux personnages, de la culture à l’époque, du territoire aux voyages), sinon la petite longueur au démarrage. Mais plus on approche de la finale, plus on lit rapidement. J’ai lu les cent dernières pages en un clin-d’oeil.

Publicités
Catégories : Aventure, Fantasy ou merveilleux, Livres jeunesses | Étiquettes : , , , , | 3 Commentaires

Navigation des articles

3 réflexions sur “Le début d’une série intrigante.

  1. Pingback: Une aventure qui ne paraît pas trop simple. | Dans ma bibliothèque

  2. Pingback: Un tome qui plaît davantage! | Dans ma bibliothèque

  3. Pingback: Un dernier tome assez agréable. | Dans ma bibliothèque

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

%d blogueurs aiment cette page :