Émotivité enclenchée pour la suite

A silent voice, tome 1

Par Yoshitoki Oima

Résumé en quatrième de couverture :

Shoko Nishimiya est sourde depuis sa naissance. Même équipée d’un appareil auditif, elle peine à saisir les conversations, à comprendre ce qui se passe autour d’elle. Effrayé par ce handicap, son père a fini par l’abandonner, laissant sa mère l’élever seule.
Quand Shoko est transférée dans une nouvelle école, elle s’emploie à surmonter ses difficultés mais, malgré ses efforts pour s’intégrer dans ce nouvel environnement, rien n’y fait : les persécutions se multiplient, menées par Shoya Ishida, le leader de la classe. Tour à tour intrigué, fasciné, puis finalement exaspéré par cette jeune fille qui ne sait pas communiquer avec sa voix, Shoya décide de consacrer toute son énergie à lui rendre la vie impossible.
Psychologiques puis physiques, les agressions du jeune garçon se font de plus en plus violentes… jusqu’au jour où la brimade provoque une plainte de la famille de Shoko, ainsi que l’intervention du directeur de l’école. À cet instant, tout bascule pour Shoya : ses camarades, qui jusque-là ne manquaient pas eux non plus une occasion de tourmenter la jeune fille, vont se retourner contre lui et le désigner comme seul responsable…

Mon avis : 

Ce manga avait capté mon intérêt il y a quelques temps déjà. Puis, j’ai vu qu’il était maintenant possible de l’acheter en intégralité avec un joli boîtier. Je l’ai donc ajouté dans ma liste de souhait. Finalement, il y a quelques semaines, une promotion des deux premiers tomes m’a fait flancher. Et nous y voilà, sitôt ce premier tome lu, je ne peux que poursuivre et me procurer toute la série. C’est assurément ce que je fais de mes prochaines journées. 😉
Ainsi, il va de soi que j’ai pris beaucoup de plaisir durant ma lecture. Le sujet, comme l’indique la quatrième de couverture, n’est pas nécessairement aisé et joyeux. Il n’empêche que je n’ai pas pu déposer le manga avant de l’avoir entièrement terminé.
L’histoire prend le point de vue du jeune garçon, bourreau. Nous n’avons pas accès à l’intériorité de Shoko, ce qui est à la fois dommage et intéressant. Je m’explique. J’aurais énormément apprécié pouvoir la comprendre, connaître ses émotions et ses pensées. Toutefois, comme je n’y avais pas accès, je me devais de me les figurer, de les imaginer en fonction des expressions faciales de la jeune fille. J’étais témoin. Je ne pouvais rien faire d’autre que de lire la suite. J’ai trouvé cette approche très intéressante. Difficile, mais indéniablement intéressante. Et prometteuse pour la suite.
Aussi, lorsque l’on commence le livre, nous nous retrouvons dans un temps qui se déroule après les persécutions du jeune garçon envers sa camarade de classe. Vient ensuite une grosse analepse où nous assistons à l’arrivée de Shoko dans la classe, à ses difficultés et à l’intimidation dont elle est victime. À la fin du manga, nous retrouvons la temporalité des premières pages : Shoya tente de parler à nouveau à la malentendante, quelques années plus tard. Le récit s’arrête là. On veut la suite, on veut découvrir comment il arrivera à nouer des liens avec elle, et ce qui justifie sa décision. Et c’est pourquoi je m’arrête ici pour plonger de ce pas dans le deuxième volume de la série (complète en sept tomes).
On se revoit quand j’aurai terminé ma lecture! 😉

Voici la bande-annonce du film :

Publicités
Catégories : Adaptations, Livres jeunesses, Manga | Étiquettes : , , , , , | 5 Commentaires

Navigation des articles

5 réflexions sur “Émotivité enclenchée pour la suite

  1. C’est vrai que le point de vue de Shoko manque, mais c’est aussi ce qui nous pousse à poursuivre la série : on se demande ce qu’elle pense de son bourreau et quelle est sa vie.
    J’ai beaucoup aimé cette série. L’animé est également très sympa.
    Bonne lecture de la suite !

    Aimé par 1 personne

  2. Pingback: Le défi de l’été des Libraires | Dans ma bibliothèque

  3. Pingback: Fin ouverte sur l’avenir | Dans ma bibliothèque

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

%d blogueurs aiment cette page :