Un étonnant détective.

Max La Loupe enquête, tome 4, Le mystère de l’Arboretum Morgan
Par Stéphane Bourget (et les élèves d’une classe de l’école Saint-Georges)

Résumé en quatrième de couverture :

Depuis quelques années, un rituel s’était établi à l’école Saint-Georges, située à Senneville, à la pointe ouest de l’île de Montréal. Une fois l’an, le soir où avait lieu le bal des finissants de cette institution, quelques élèves qui venaient de terminer leurs études secondaires se réunissaient clandestinement dans une réserve forestière qui se nomme l’Arboretum Morgan et qui est située à proximité de cette école. Au grand désarroi de madame Julien, l’organisatrice du bal, et de monsieur Dubois, le garde forestier responsable de l’Arboretum, les adolescents s’installaient autour d’un feu afin de souligner l’événement. Cette année, un élève qui sillonnait un des sentiers de cette réserve croisa un être lumineux qui présentait les traits typiques d’un extraterrestre. Jordan, un des garçons qui faisaient partie de cette rencontre, va en informer son amie Aiko. Max La Loupe sera invité, accompagné de son indispensable collaboratrice, à enquêter sur cette affaire douteuse, et notre jeune détective devra une fois de plus trancher la fameuse question : vérité ou supercherie?

Mon appréciation :

Comment un si petit livre peut-il présenter un personnage aussi intriguant que Max?
Max La Loupe pourrait être comparé à Sherlock Holmes, mais un peu plus jeune. C’est ce qui, je dirais, m’attire surtout de cette belle petite série. Des enquêtes faites pour les jeunes, mais si bien résolues qu’une personne de tout âge peut apprécier sa lecture, surtout aux moments où notre petit Max nous dévoile ses découvertes et ses conclusions. C’est ce que je préfère!
Le mystère de l’Arboretum Morgan est un petit roman que l’on dévore facilement et rapidement. Bien qu’au départ, quelques personnages nous sont un peu « lancés », le reste de la lecture nous démêle et nous fait nous questionner. Saurez-vous deviner qui est le coupable, s’il y en a un, avant le héros et son amie? Je dois avouer avoir eu un petit doute à un moment, mais lorsque Max commençait ses explications, je l’avais complètement oubliée et devenait aussi « ignorante » que les autres personnages!
Max La Loupe est un personnage vivant, auquel on s’attache rapidement, qui permet de beaux moments de lecture. Aussi donne-t-il vivement l’envie de découvrir ses explications finales. Je suis tombée sous le charme de ce garçon qui, je l’espère, continuera de faire d’autres enquêtes. Chacune est un petit dessert à déguster ou dévorer, selon le plaisir du lecteur.
Comme mentionné avec le nom de l’auteur, ce tome-ci de cette série a été conçu avec l’aide d’un groupe d’étudiants de secondaire trois. Ceux-ci y ont apporté leurs idées et à certains moments, je dirais qu’on peut ressentir cette vie de jeunes gens. Il était plaisant de faire ma lecture en songeant aux têtes qui étaient derrière cet ouvrage, puis ensuite de découvrir ce qu’ils avaient pensé du projet en parcourant leurs commentaires affichés à la fin du roman.
C’est un bien beau projet que Stéphane leur a offert!

Publicités
Catégories : Aventure, Livres jeunesses | Étiquettes : , , , , | Poster un commentaire

Navigation des articles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

%d blogueurs aiment cette page :