Petite trouvaille ordinaire.

Feu de glace
Par Nicci French

*Attention : présence de sexualité.*

Résumé en quatrième de couverture :

Il avait suffi d’un échange de regards avec un inconnu croisé dans la rue pour qu’Alice Loudon se lance tête baissée dans une relation dévorante, abandonnant fiancé et amis et négligeant une carrière prometteuse au sein d’un laboratoire pharmaceutique. Sous l’emprise de la passion, Alice épouse Adam Thallis, dont elle ne connaît rien sinon sa célébrité récente pour le sauvetage de ses coéquipiers durant l’ascension du mont Chungawat. Graduellement, elle découvre la personnalité complexe et tourmentée de son mari et tente par tous les moyens de percer ses secrets. Sa curiosité va virer à l’obsession, menaçant son couple, son équilibre mental et jusqu’à sa vie.
Un suspense haletant porté par une construction dramatique vertigineuse et une écriture efficace.

Mon appréciation :

C’est le pur hasard si je suis tombée avec ce livre en main. Dégoté dans une bibliothèque parmi les livres à donner, il ne me restait qu’à savoir si le roman était bon, puisque le résumé avait attisé ma curiosité, malgré les pages jaunies (c’est une vieille édition que j’ai).
Je dois dire que j’ai apprécié ma lecture, mais qu’elle n’était pas extraordinaire, tout de même. Juste assez bonne pour me donner envie de lire, mais pas assez pour m’empêcher de laisser une nuit de sommeil s’écouler avant de ne terminer ma lecture. Autrement dit, c’était bien, mais rien qui ne vienne happer le lecteur au point où il ne peut pas décrocher un instant du livre et oublier un ou deux repas.
Tout d’abord, et je soupçonne la traduction de l’anglais au français d’en être à l’origine, le style d’écriture était relativement ordinaire. Les phrases étaient plutôt simples et je trouve que pour ce style de livre, il aurait fallu qu’elles soient plus élaborées. Mais comme je l’ai dit, je crois que c’est la faute à la traduction, qui enlève le style d’origine, bien souvent.
Au niveau des personnes non plus, je dois admettre que je n’ai pas énormément accroché. Alice ne m’a pas fait l’effet que j’aurais désiré. Au contraire, ses actions me paraissaient irréfléchies. Quitter son fiancé pour un homme dont elle ne connaissait même pas le nom complet, se marier soudainement avec Adam sans témoins connus, le laisser abuser d’elle sexuellement en la violentant, fouiller son passé en se promenant parmi ses nombreuses ex-copines, etc. Tout ce que cela a eu de bon est qu’elle a fini par découvrir qu’il n’était pas si bien qu’il le disait et qu’il cachait plusieurs choses (il ne lui disait jamais rien de son passé, de quoi se questionner sur lui).
J’ai trouvé dur de lire les passages où Adam violait presque Alice. Il se plaisait à lui faire mal, la blesser, l’étouffer,… Et elle ne réagissait pas, se laissait faire. Sauf crier de douleur une fois. Personnellement, j’aurais eu envie de gifler Adam pour cela, malgré la peur qu’il puisse inspirer par son regard profond. J’avais un peu mal pour Alice.
En dernier, il y a la finale qui m’a déçue. Je ne veux pas trop vous en dévoiler au cas où vous liriez le livre, mais j’ai eu l’impression que les auteurs (Nicci Gerrard et Sean French) avaient choisi la voie de la facilité quant au cas d’Adam. Au moins je ne m’y attendais pas!

Publicités
Catégories : Contemporain, Livres adultes, Suspense | Étiquettes : , | Poster un commentaire

Navigation des articles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

%d blogueurs aiment cette page :