Un personnage vraiment complexe.

Monsieur Ripley

Par Patricia Highsmith

Résumé en quatrième de couverture :

Ripley voulait tout, l’argent, le succès, la belle vie. Il était prêt à tuer pour y parvenir…
Second roman de Patricia Highsmith, Monsieur Ripley signe la naissance d’un des plus extraordinaires personnages de roman policier : Tom Ripley, immoraliste aussi séduisant que dangereux, d’une intelligence hors du commun.
Chargé par un richissime Américain de lui ramener son fils parti en Italie, il va bientôt concevoir un projet diabolique…

Mon appréciation :

Lorsque j’ai commencé ma lecture, j’étais intriguée. J’avais eu droit à un bref aperçu concernant ce qui allait se passer dans le roman, dans le sens où l’on m’avait appris que Ripley allait être un tueur plutôt particulier. Puis, au fil des premières pages, j’ai trouvé que le récit tardait à véritablement s’enclencher. Il y avait des longueurs, quoiqu’elles soient pertinentes tout de même. Disons que j’avais hâte d’arriver aux passages où il y aurait de l’action et que le réalisme chronologique ne m’intéressait guère à ce moment.
Par la suite, lorsque l’action s’est véritablement présentée, j’étais plus captivée. Je vous le dévoile ici : Ripley change son identité pour celle de sa première victime. Cette révélation, je vous rassure, ne changera pas quoi que ce soit à votre lecture. 😉 Il reste néanmoins que le personnage de Tom se complexifie dès ce moment. Sa psychologie devient tout à fait intéressante et donne envie de le psychanalyser. Son vol d’identité, très habile, est si bien orchestré qu’il devient véritablement la personne qu’il incarne. Tom se retrouve alors avec une identité multiple : lui et sa victime.
J’ai parlé d’une « première » victime. Eh oui, il n’y aura pas qu’un mort. Et parlant de décès, je dois avouer que ceux-ci sont très bien décrits. J’avais l’impression de visionner un film au ralenti (qui plus est, le roman a été adapté au cinéma).
L’enquête policière dans ce suspense est reléguée au second plan. Même que les enquêteurs sont un peu tournés au ridicule dans le sens où Tom Ripley les surpasse adroitement. Cela montre l’intelligence de cet antihéros.
Finalement, malgré un début plutôt long, j’ai apprécié ma lecture. Si mon désir de voir Tom Ripley commettre des erreurs n’a pas été assouvi (il y a une suite à ce roman), sa psychologie avait ce qu’il fallait pour m’intriguer et m’accrocher à la lecture. Je serais curieuse d’en suivre l’évolution dans une prochaine lecture, d’ailleurs!

Publicités
Catégories : Adaptations, Livres adultes, Policier, Policier et cie | Étiquettes : , , | Poster un commentaire

Navigation des articles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

%d blogueurs aiment cette page :