Le début d’une merveilleuse série!

Ailes, tome 1
Par Aprilynne Pike

Résumé en quatrième de couverture :

Laurel, fascinée, fixait les pâles choses avec de grands yeux. Elles étaient terriblement belles — trop belles pour l’exprimer en mots.
Laurel se tourna de nouveau vers la glace, son regard sur les pétales voltigeant à côté de sa tête. Ils ressemblaient presque à des ailes.
Dans ce récit extraordinaire de magie et d’intrigue, d’amour et de danger, toutes vos certitudes sur les fées seront transformées à jamais.

Mon appréciation :

À vrai dire, avant de commencer la lecture de Ailes, je m’attendais à me retrouver dans un récit très féminin et coloré de rose et d’amour. Eh bien quelle ne fut pas ma surprise de découvrir de l’action dans les cent dernières pages! Des vies en danger et des garçons courageux étaient des éléments qui se devaient d’être là.
J’ai bien aimé la progression du récit. Cela commence relativement lentement avec l’arrivée de Laurel dans une nouvelle école. Elle n’est pas trop à sa place mais, dès le début, un gentil jeune homme du nom de David l’aborde et lui propose de dîner avec elle. Ils deviendront rapidement amis et Laurel en viendra à partager la majorité de ses secrets avec lui au fil de l’histoire. Éventuellement, l’adolescente de quinze ans rencontre une autre fée, un garçon nommé Tamani. Ensemble, ils vont tisser quelques liens.
Il y a cependant deux moments qui m’ont fait paraître Laurel comme une fille légèrement moins vive d’esprit qu’elle ne le laisse présager. Le premier n’est pas de sa « faute ». En fait, c’est que l’adolescente prend bien du temps avant de prendre véritablement conscience qu’elle est une fée. En tant que lecteur, on le sait déjà avec la quatrième de couverture, ce qui ne laisse aucune surprise quant à ce sujet. Cependant, si je ne m’en étais pas douté, ç’aurait été bien. Et, après tout, c’était plus réaliste en considérant que cela devait être une condition très peu facile à accepter, les fées sortant des mondes imaginaires. Le deuxième m’a un peu plus fait tiquer, puisqu’il n’y avait pas de raison bien valable pour que Laurel ne le devine pas. En fait, Tamani lui fait cadeau d’un pendentif. Je ne veux rien vous dévoiler, mais disons que j’ai trouvé sa signification dès l’instant où Tamani expliquait ce qu’il représentait pour les fées. Il a fallu que Tamani le lui dise, bien plus tard, pour qu’elle comprenne enfin.
J’ai bien aimé ma lecture et, comme je l’ai dit plus haut, il y avait même une touche d’action. Les fées ne sont pas sans ennemis, et ces derniers ne sont aucunement délicats avec ceux qu’ils dédaignent. Ainsi, il y avait une intéressante dose de piquant le moment venu et c’était bien apprécié. Qui plus est, malgré que la finale du livre ne laisse pas sur un énorme suspense, j’ai tout de même bien hâte de lire la suite des aventures de Laurel, la jeune fée!

Publicités
Catégories : Fantasy ou merveilleux, Fantasy ou merveilleux, Livres adultes, Livres jeunesses | Étiquettes : , , , | Poster un commentaire

Navigation des articles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

%d blogueurs aiment cette page :