Belle idée!

La volonté d'OdiLes clowns vengeurs, tome 3, La volonté d’Odi
Par Mathieu Fortin

Résumé en quatrième de couverture :

« Armé de ma canne d’or, j’ai donc frappé parmi les concurrents, à l’aveuglette, en m’approchant toujours de ma cible, que je n’ai jamais lâchée du regard, jusqu’à ce que je l’attrape et l’embroche. Il est mort en quelques secondes à peine. Il y avait du sang partout, sur mon costume comme sur les planchers et sur les autres participants terrorisés, quand mon rire a de nouveau éclaté, signature d’une requête bien accomplie. »
L’ancien menvatt devenu carimate, Kholl Tran, digne émule de John Lithargo, se voit contraint de revêtir de nouveau le costume de clown vengeur quand réapparaît une femme appartenant à son passé, qui lui révèle les intentions sordides des arcurides à l’égard de quelqu’un qui pourrait bien être la plus importante personne que le menvatt ait jamais croisée…

Mon appréciation :

Ah, l’univers des clowns vengeurs, toujours aussi sanglant, rempli de technologies! De surprises, aussi, puisqu’il vole entre les mains d’un auteur différent à chaque fois! Et c’est d’ailleurs bien intriguant de se retrouver à ouvrir l’un de ces livres, de voir un autre style d’écriture et d’y découvrir de nouvelles idées. Comme dans ce volume-ci, par exemple.
Parmi tout ce qu’à rajouté Mathieu à ce monde de science-fiction, il y a aussi un détail qui est venu me chercher. Curieux? Eh bien ça n’a rien à voir avec le contenu, soyez-en surpris! Comparativement aux autres romans, le personnage de celui-ci nous amène un petit changement un chapitre sur deux. Kholl Tran nous raconte des événements passés en écrivant dans un carnet, un peu comme dans un journal intime, sauf qu’il est destiné à une certaine personne. J’ai donc apprécié cette différence par rapport aux deux tomes précédant La volonté d’Odi.
Mais le plaisir de lire ce livre ne se restreint évidemment pas à la façon dont les chapitres ont été construits. Car bien sûr, qui n’aimerait pas en découvrir un peu plus sur ce groupe de clowns aux dents pointues? Ainsi, j’en ai appris plus sur la façon de fonctionner des Odi-menvatts, sur un autre groupe camouflé par des tempêtes phénoménales et des créatures plus horribles les unes que les autres, tout comme j’en ai appris plus sur le groupe qui oppose les fameux clowns : les arcurides. Et pour en rajouter, il y a aussi tous les gadgets dont se sert Kholl Tran pour éliminer ses ennemis. J’ose presque espérer que ce genre de technologies ne soit pas inventé de sitôt, puisque notre monde deviendrait sans merci et incroyablement… violent.
Miam, un bon petit livre coloré de rouge sang!

Publicités
Catégories : Livres adultes, Science-Fiction | Étiquettes : , , , , | Un commentaire

Navigation des articles

Une réflexion sur “Belle idée!

  1. Pingback: Salon du Livre de Montréal 2016 | Dans ma bibliothèque

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

%d blogueurs aiment cette page :