Une bonne lecture.

Le règne de l'épervierL’héritière de Ferrolia, tome 3, Le règne de l’épervier
Par Guy Bergeron

Résumé en quatrième de couverture :

Tandis que Servia rentre à Ferrolia, après avoir combattu férocement les membres de la secte des Prophètes, buveurs de sang menés par une étrange créature, la Dame Blanche donne naissance à Culcuth, nouveau dieu de la mort et deuxième du nom, puis charge Servia et Keiko de mettre sur pied une organisation pour lutter contre le mal, l’Ordre de l’épervier.
Devenue reine malgré elle, Servia devra affronter les troupes de Brandan, le royaume voisin, dans un ultime combat contre le mal…
Puis, en point d’orgue, les héros sont conviés à une mission ultime, où, sous le regard juste de la Dame Blanche, se jouent leur sort et leur place dans l’éternité…
Une conclusion tout en action, en combats, en périls… et en rédemption.

Mon appréciation :

Comme ce qui était dédicacé au stylo au début de ma copie, j’ai effectivement eu une bonne lecture. Malheureusement un peu espacée à cause de priorités scolaires, mais ça n’était pas un problème de me remettre dans l’histoire pour y lire les 150 qu’il me restait avant que je ne m’y plonge plus tôt durant la journée.
J’ai d’abord bien apprécié le fait que Servia n’accepte pas immédiatement son rôle de princesse et qu’elle se permette de douter de son identité. Je trouve que cela lui rajoute un côté vrai, puisqu’il est évident qu’une identité ne se change pas du jour au lendemain sans questionnements ni changements de routine. J’ai aussi bien aimé voir interagir directement la Dame Blanche avec nos deux personnages et leur âne surprenant. Le fait qu’elle soit plus présente, elle qui suivait déjà les aventures des deux jeunes gens.
Un autre côté du récit qui m’a plu est le fait d’avoir accès à un autre peuple, celui de Brandan, où on y découvre celle qui y règne et son caractère de feu. Il y a donc une autre forme d’interaction entre les personnages, puisqu’on y verra l’affrontement de deux opposés, où l’imprévisible pourrait peut-être arriver.
Il y a peut-être un « mais ». Un petit quelque chose qui m’a déçue un peu, puis qui a été à moitié ramené sur la bonne voie. Ça n’est pas non plus énorme en proportion par rapport au reste de la série, mais je vais tout de même le mentionner, puisque ça m’a titillé. C’est une partie de la fin qui, malheureusement, m’a accrochée. Sans en dévoiler trop pour ne pas vendre de punch, j’ai trouvé qu’il manquait un petit quelque chose lors de ce moment où le sort de notre trio (Brega en fait tout de même partie 😛 ) était en jeu. Ils ont vécu tant d’aventures que j’ai trouvé que la finale signifiait si peu.
Mais bon, avec des personnages si attachants, c’est tout de même un peu normal de s’ennuyer et d’être déçue de devoir les laisser là, puisque la série est terminée. J’ai bien hâte d’y voir les liens avec Les légendes d’Arménis!

Publicités
Catégories : Aventure, Fantasy ou merveilleux, Livres jeunesses | Étiquettes : , , , , | Un commentaire

Navigation des articles

Une réflexion sur “Une bonne lecture.

  1. Pingback: Salon du livre de Montréal 2012 | Dans ma bibliothèque

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

%d blogueurs aiment cette page :